Occupation de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale

Cet article est à compléter. Il concerne l’Allemagne.
Améliore-le ! (Aide)
Cet article est à compléter. Il concerne l’Histoire.
Améliore-le ! (Aide)
Carte des zones d'occupation allemandes après la Seconde Guerre mondiale

Après la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne a été divisée en quatre zones et occupée par les Alliés, vainqueurs de la guerre.
Une fois que la défaite de l'Allemagne était presque certaine, les dirigeants britanniques, soviétiques et américains se réunirent à Londres pour discuter de l'avenir de l'Allemagne. Le 12 septembre 1944, les dirigeants présents signèrent le protocole de Londres qui divisait l'Allemagne en trois zones : une pour le Royaume-Uni, une pour les États-Unis et une pour l'Union Soviétique. Berlin, l'ancienne capitale, fut aussi divisée en trois secteurs. Ces termes furent renégociés à la conférence de Yalta, en février 1945, en accordant une zone de partage à la France.
L'objectif des dirigeants présents à la conférence est, d'« anéantir le militarisme et le nazisme allemands et de faire en sorte que l’Allemagne ne puisse plus jamais troubler la paix mondiale ». Les accords sont appliqués après la bataille de Berlin et la capitulation de l'Allemagne, le 8 mai 1945. Par la suite, les zones d'occupation des Alliés deviendront la République fédérale d'Allemagne et la zone d'occupation soviétique deviendra la République démocratique allemande

Voir aussi

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Occupation de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale de Wikipédia.
Portail de l'Allemagne   Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.