Partition (solfège)

L’écrivain écrit un livre grâce à des mots et des lettres. Le musicien écrit une partition grâce à des notes de musique et des mots.

Les notes de musique s’écrivent sur une portée (comme les lignes d’un cahier) composée de cinq lignes. Suivant leur position, sur les lignes ou entre les lignes, ce ne sont pas les mêmes notes. Plus on place la note haut dans la portée, plus la note est aiguë. D’un point de vue schématique, on peut les représenter avec une petite boule accrochée à un bâton. La façon d’écrire les notes de musique sur la partition n’a pas toujours été la même. Au Moyen Âge, les moines écrivaient d’une façon très différente d’aujourd’hui. Les notes étaient rectangulaires et la portée n’était composée que de quatre lignes.

Une partition de musique

On peut, en plus des notes, écrire d’autres éléments sur la partition. Des mots : pour indiquer la nuance (si les notes doivent être jouées fort ou moins fort), le sentiment (« joyeux », « triste »…), la vitesse (« allegro », « lento », …) Des signes : pour indiquer la tonalité (le nombre de dièses ou de bémols qui changent le son de la note), … Des chiffres : pour indiquer le nombre de temps dans une mesure, …

Certains musiciens des XX et XXIe siècles écrivent des partitions sans notes de musique, ils placent des petits dessins dans des cases. Le petit dessin symbolise l’action du musicien et la case à quel moment il doit la faire.

Les différentes notions en solfège

Altération - anacrouse - bécarre - bémol - Clé - contretemps - dièse - mode majeur - mode mineur - gamme pentatonique ;
Intervalle - mesure - note - nuance - octave - partition - portée - ton ;
Quarte - quinte - rythme - seconde - septième - sixte - syncope - tempo - tierce ;
valeur de note.

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.