Pilule contraceptive

Plaquettes de pilules contraceptives.

La pilule contraceptive est un moyen de contraception féminin destiné principalement à éviter une grossesse non désirée, qui existe depuis 1955. Elle est également employée comme médicament. Elle ne protège pas des infections sexuellement transmissibles, comme le sida, mais empêche seulement l'ovulation, et de ce fait la fécondation.

Histoire

La pilule est découverte au Mexique dans les années 1950. Elle est ensuite commercialisée aux États-Unis en 1960, puis autorisée en France en 1967 par la Loi Neuwirth. Au départ, la pilule n'est pas remboursée par la Sécurité sociale. En 1974, une nouvelle loi permet de délivrer la pilule aux personnes mineures sans l'autorisation de leurs parents[1].

Le 28 décembre 1967, la loi Neuwirth* est passée : elle autorise la contraception. Il faudra cependant attendre jusqu’en 1972 pour qu'un décret réglemente la fabrication et la prescription des contraceptifs

*Lucien Neuwirth était l'adjoint de Alexandre Freyssinet charger des affaires sociale

Action dans l'organisme

Chaque comprimé d'une plaquette de pilule contient des hormones semblables à celles que produisent les ovaires de la femme pubère (qui a, ou bien, a eu sa puberté, donc, qui peut avoir des enfants).

Ces hormones, ce sont les œstrogènes et la progestérone.
Durant un cycle menstruel normal, l'organisme subit naturellement de faibles variations de ces deux hormones, du jour de l'ovulation (pic d'hormones) aux règles (chute du taux d'hormones dans le corps).

Dans le cas de la prise de la pilule, la quantité d'hormones délivrée est constante : cela « trompe » l'organisme, et met en sommeil le cycle menstruel. Les ovaires ne produisent alors plus d'ovule. C'est comme cela que l'on est protégée contre une grossesse.

Néanmoins, les effets des hormones ne durent qu'une semaine après l'arrêt des comprimés, c'est pourquoi il faut veiller à ne pas l'oublier de la reprendre correctement après avoir fait une « pause de 7 jours » (pour avoir des saignements semblables à des règles) si on ne veut pas risquer de devenir enceinte.

Comme la plupart des contraceptions hormonales, la pilule a une action globale bénéfique sur la santé :

Effets secondaires

On entend souvent que l'emploi d'une pilule contraceptive peut faire prendre du poids, peut entraîner des nausées, des maux de tête, etc.

Ces effets sont rares, dépendent de chaque femme et de leur organisme, ainsi que du type de pilule qu'on leur a prescrite. Le plus souvent, ces effets secondaires sont dus à une pilule mal adaptée.

Utilisation

Il existe plusieurs schémas de prise :

Voir aussi

Article connexe

Source

  1. Histoire de la pilule, linternaute. com. Page consultée le 9 juin 2010.

Liens externes

Contraception hormonale - Pilule contraceptiveDispositif intra-utérin hormonal • Patch hormonal • Implant hormonal • Anneau vaginal • Contraceptif injectable
Contraception mécanique - Préservatif masculin et féminin • Stérilisation masculine et féminine • Diaphragme • Cape cervicale
Contraception chimique - Dispositif intra-utérin aux hormones • Spermicide


Portail du corps humain   Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.