Point culminant

Le point culminant est le point le plus élevé d'une zone géographique (continent, île, massif montagneux) ou d'une entité administrative (pays, département, État, comté...).

Un point culminant peut être une montagne (dont un volcan, comme c'est le cas du point culminant de la Bolivie, le Nevado Sajama), un plateau (un tepuy[1], comme c'est le cas du mont Roraima en Guyana[2]), une colline (comme c'est le cas au Luxembourg) ou un rocher (le rocher de Gibraltar, par exemple).

Parfois, certains points culminants font l'objet de revendications nationalistes entre différentes pays, c'est-à-dire que ces pays affirment que le point culminant leur appartient. C'est le cas notamment du mont Blanc, situé à la frontière franco-italienne : selon les cartes françaises, le mont Blanc est entièrement français mais selon les cartes italiennes, il est partagé entre les deux pays. Selon l'interprétation française, le point culminant de l'Italie n'est pas le mont Blanc mais le mont Blanc de Courmayeur, qui appartient au même massif montagneux.

Vikiliens complémentaires

Notes

  1. Un tepuy est un plateau aux contours abrupts (droits).
  2. À ne pas confondre avec la Guyane française ou la Guyane néerlandaise qui, depuis son indépendance en 1975, est devenue le Suriname.
Portail de la géographie   Tout sur les continents, le climat, le relief...
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.