Radiomètre de Crookes

Radiomètre de Crookes : dans le vide, les palettes de mica, noires d'un côté, argentées de l'autre, tournent sous l'effet de la lumière.

Le radiomètre de Crookes est un objet de physique expérimentale, inventé en 1873 par le physicien britannique William Crookes (1832-1919).

Description

On dispose dans une ampoule, sous vide partiel, un système rotatif constitué d’un axe vertical métallique sur lequel sont fixées, à la manière d'un moulinet, quatre palettes très légères en mica, noircies au noir de fumée d'un côté, argentées de l'autre.

Le dispositif se met à tourner dès qu'il est exposé à la lumière. Plus la lumière est forte, plus le radiomètre tourne vite. On remarque aussi que la chaleur de la main suffit à le faire tourner.

Explication

La face noire des palettes s'échauffe plus que la face argentée, qui réfléchit les rayonnements. La portion de gaz proche du côté noir des palettes s'échauffe et se dilate donc davantage que du côté argenté, poussant le moulinet toujours dans le même sens. Le phénomène ne se produit pas dans un vide plus poussé (trop pauvre en gaz). C'est Albert Einstein qui émit cette hypothèse de l'inégalité des pressions sur les faces sombres et claires.

Portail des sciences  Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.