Saint-Genis-Laval

Saint-Genis-Laval
L'observatoire astronomique
L'observatoire astronomique
Administration
D’azur au buste de Saint-Genis d’argent nimbé d’or et accompagné à dextre d’un S, à senstre d’un G et en pointe d’un L aussi d’or, au chef cousu de gueules chargé d’un griffon d’or et d’un lion d’argent, issants et affrontés
Blason
Pays  France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Collectivité Métropole de Lyon
Code postal 69230
Maire Roland Crimier (Modem)
Site Web saintgenislaval.fr
Langue Français
Localisation
Coordonnées
géographiques
latitude : 45° 41′ 46″ Nord
longitude :  47′ 38″ Est
altitude : de 169 à 307 m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 12,92 km2
Démographie
Population 20 696 hab. (en 2013)
Densité 1 602 hab./km2
Gentilé Saint-Genois
Tourisme
Site(s) touristique(s) Observatoire astronomique
Patrimoine Château de La Tour
Château de Longchêne
Château de Lumagne
Fort de Côte-Lorette
Modifier voir modèle  modifier

Saint-Genis-Laval est une commune du centre-est de la France, située dans la métropole de Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle a une population de 20 696 habitants (2013) appelés Saint-Genois. Son maire est Roland Crimier (Modem).

Histoire

Pendant la Révolution française, la commune est rattachée au département du Rhône et s'appelle provisoirement Genis-le-Patriote. Pendant la Seconde Guerre mondiale, 120 prisonniers y sont assassinés par les nazis, sur ordre de Klaus Barbie.

Le 1er janvier 2015, Saint-Genis-Laval, comme l'ensemble des communes du Grand Lyon, quitte le département du Rhône pour former la métropole de Lyon.

Géographie

Saint-Genis-Laval est située au sud-ouest de Lyon. Ses communes limitrophes sont Charly, Irigny, Oullins et Pierre-Bénite dans la métropole de Lyon, ainsi que Brignais, Chaponost et Vourles dans le département du Rhône.

Elle est desservie par six lignes de bus du réseau des Transports en commun lyonnais. De plus, la ligne B du métro devrait être prolongée jusqu'à Saint-Genis vers 2022-2023.

Politique

La ville est jumelée à Pontassieve (Italie) et Saliste (Roumanie). Elle a aussi conclu des « pactes d'amitié » avec Cirencester (Angleterre) et Tortosendo (Portugal)[1].

Patrimoine

Personnalités liées à Saint-Genis-Laval

Culture

Sources et liens

Sources

Références

  1. http://www.saintgenislaval.fr/305-les-jumelages.htm

Vikiliens

Liens externes

Les 59 communes de la Métropole de Lyon

Albigny-sur-Saône   Bron   Cailloux-sur-Fontaines   Caluire-et-Cuire   Champagne-au-Mont-d'Or   Charbonnières-les-Bains   Charly   Chassieu   Collonges-au-Mont-d'Or   Corbas   Couzon-au-Mont-d'Or   Craponne   Curis-au-Mont-d'Or   Dardilly   Décines-Charpieu   Écully   Feyzin   Fleurieu-sur-Saône   Fontaines-Saint-Martin   Fontaines-sur-Saône   Francheville   Genay   Givors   Grigny   Irigny   Jonage   Limonest   Lissieu   Lyon   Marcy-l'Étoile   Meyzieu   Mions   Montanay   La Mulatière   Neuville-sur-Saône   Oullins   Pierre-Bénite   Poleymieux-au-Mont-d'Or   Quincieux   Rochetaillée-sur-Saône   Rillieux-la-Pape   Saint-Cyr-au-Mont-d'Or   Saint-Didier-au-Mont-d'Or   Sainte-Foy-lès-Lyon   Saint-Fons   Saint-Genis-Laval   Saint-Genis-les-Ollières   Saint-Germain-au-Mont-d'Or   Saint-Priest   Saint-Romain-au-Mont-d'Or   Sathonay-Camp   Sathonay-Village   Solaize   Tassin-la-Demi-Lune   La Tour-de-Salvagny   Vaulx-en-Velin   Vénissieux   Vernaison   Villeurbanne

Portail de Lyon   Tous les articles concernant Lyon et sa métropole.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.