Saut en longueur dans l'Antiquité

Un sauteur en longueur s'apprêtant à sauter

Dans l'Antiquité, les Grecs et les Romains pratiquaient l'épreuve sportive du saut en longueur. Le saut en longueur est la seconde épreuve du penthatlon des jeux olympiques antiques.

Techniques de saut

On pense que le saut en longueur était une suite de cinq sauts sans élan.

L'athlète commence le saut à partir d'un sol dur et retombe sur un sol qui a été ameubli. Afin d'augmenter la longueur du saut, l'athlète s'aide avec des haltères qu'il porte dans les mains. Ces poids, de 1 à 5 kg, sont des demi-sphères creusées afin de pouvoir y introduire la main. L'athlète lance d'abord ses bras vers l'avant, puis à la descente, il ramène violemment les bras en arrière tout en lâchant les poids.

Une autre conception de leur utilisation pense qu'il s'agit de stabilisateurs.


Les haltères dont se servaient les sauteurs en longueur
Portail de l'Antiquité   Tous les articles sur l'Antiquité.
Portail des sports   Tous les articles sur les sports.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.