Secteur secondaire

Cet article est à compléter. Il concerne l’économie.
Améliore-le ! (Aide)

Le secteur secondaire est l'ensemble des activités qui transforment les matières premières pour en faire des objets plus ou moins finis.

Exemples

Une aciérie en Allemagne

Éléments constitutifs du secteur secondaire

La création d'un industrie nécessite la réunion de plusieurs éléments.

L'importance des capitaux à investir a vite dépassé les capacités d'épargne d'un individu ou d'une famille. Il a fallu faire appel à l'épargne publique et à la banque d'affaires. Seules des sociétés par actions sont capables de réunir d'énormes masses de capitaux. Dans les pays d'économie dirigée (système socialiste), les capitaux sont fournis par l'État, qui a des moyens financiers considérables grâce aux impôts perçus sur les consommateurs et les producteurs. Les pays qui ne disposent pas d'épargnants locaux ou dont les finances publiques sont insuffisantes doivent faire appel à des investisseurs étrangers, à qui ils doivent offrir des conditions favorables.

Les pays dépourvus de ces moyens ont pris du retard dans leurs développements industriels (cas de l'Italie en Europe). Aujourd'hui, cet approvisionnement favorise les pays disposant de ressources en matières premières et en énergie, s'ils arrivent à s'entendre pour tirer le maximum d'argent de la vente de leurs richesses. Mais cette nécessité fait naître une concurrence acharnée entre les pays utilisateurs pour garantir leurs approvisionnements au meilleur marché possible (cas de la Chine populaire).

Évolution

Le secteur secondaire s'est fortement développé à partir de la fin du XVIIIe siècle et surtout au XIXe siècle en Europe occidentale et en Amérique du Nord, qui colonisent alors la planète pour s'y procurer des matières premières bon marché et y trouver de nombreux consommateurs.

Le secteur secondaire très gourmand en capitaux a développé le capitalisme moderne. En augmentant considérablement la main-d'œuvre industrielle et en lui imposant des conditions de travail très difficiles il a engendré des mouvement sociaux. Ceux-ci ont abouti, très difficilement et progressivement, à une législation sociale protectrice dans les pays développés. Aujourd'hui, la recherche d'une main-d'œuvre bon marché pousse les entreprises à des délocalisations industrielles. Les usines ferment dans les pays à haut niveau de vie et forte protection sociale ce qui augmente le coût de la main-d'œuvre. Mais les mêmes sociétés ouvrent des usines dans les pays où la main-d'œuvre peu payée ne bénéficie pas de protection sociale. C'est un des aspects de la mondialisation.

Voir aussi

Vikiliens pour compléter

Portail de l'économie   Tous les articles sur l'économie.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.