Toge prétexte

dessin coolrié. Le dessin compliqué du drapé de la toge est indiqué par la position de la bande pourpre
Jeune garçon portant la toge prétexte

Dans l'Antiquité, à Rome, la toge prétexte (toga praetexta) est un grand manteau de laine écrue, bordé d'une lisière pourpre tissée sur le côté rectiligne de la pièce de tissu. La toge prétexte est portée par certaines catégories de la population romaine.

Les garçons avant leurs 17 ans la portaient. Devenus adultes au moment de la fête des Liberalia, ils la remplaçaient par la toge virile (sans bande pourpre). Cet usage de la toge prétexte remonterait à Tarquin l'Ancien. À l'âge de quatorze ans, son fils avait tué un ennemi sur le champ de bataille ; pour le récompenser, son père lui permit de revêtir la toge prétexte, insigne des plus hautes magistratures.

La toge prétexte est le costume officiel de certains magistrats romains : le dictateur, les consuls, les préteurs (qui la quittaient au moment où ils prononçaient une condamnation à mort), les édiles curules. Les sénateurs la portent les jours de fêtes.

La toge prétexte était aussi le vêtement des principaux prêtres de Rome : les pontifes, les Augures, les Arvales, le Flamine de Jupiter.

Portail Rome antique   Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.