Troie

Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Trois.
Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Troyes.

Troie est une ville antique d'Asie mineure (Turquie actuelle) près du détroit des Dardanelles. Au même endroit, les archéologues ont découvert neuf villes successives. La septième (Troie VII) est la ville qui semble avoir été détruite au XIIIe siècle av. J.-C. par les guerriers grecs, donnant naissance au récit légendaire de la guerre de Troie.

Troie légendaire

Vainqueurs, les Grecs massacrent les Troyens vaincus.

D'après les traditions grecques, Teucer, fils du dieu-fleuve Scamandre, avait fondé une première ville près du Scamandre. Puis Dardanos, fils de Zeus, chassé de Samothrace, vient se réfugier en Troade, épouse la fille de Teucer et fonde la ville de Dardania. Tros, successeur de Dardanos, fonde la ville de Troie. Son fils Ilos fonde Ilion et réunit les trois villes voisines qui deviennent Troie.

Pendant le règne de Laomédon, Poséidon et Apollon bâtirent les murailles inviolables de Troie, mais les Troyens refusent de récompenser les dieux. Poséidon fait ravager le pays par un monstre et Apollon y fit sévir la peste. Héraclès, envoyé pour venger l'affront fait aux dieux, massacrera toute la famille royale (sauf Priam). Priam et sa femme Hécube eurent cinquante enfants, dont Hector, Pâris et Cassandre.

Guerre de Troie

Article à lire : Guerre de Troie

Tout commence du côté des déesses. Héra, Athéna et Aphrodite se disputent pour savoir laquelle d'entre elles est la plus belle. Elles demandent à un Troyen, Pâris, de dire qui parmi elle est la plus belle. Elles proposent chacune quelque chose en échange d'être choisie : Héra, du pouvoir, Athéna, de la victoire et Aphrodite, la plus belle femme du monde (hormis les déesses), Hélène de Sparte. Pâris choisit alors Aphrodite. L'enlèvement d'Hélène de Sparte par Pâris déclenche la guerre de Troie entre les Grecs (Achéens) et les Troyens. À l'issue de cette guerre, les Grecs parviennent à entrer dans la ville grâce au Cheval de Troie imaginé par Ulysse. Troie est alors dévastée et ses habitants massacrés ou emmenés en esclavage, sauf le prince Énée qui réussit à s'enfuir avec son père Anchise sur le dos, car il est boîteux (il s'était reçu la foudre de Zeus en trahissant un secret, voir Anchise) et son fils Ascagne, à la main.

Les fouilles archéologiques de Troie

Traces archéologiques des différentes villes de Troie

Ville puissante au IIe millénaire av. J.-C., Troie ravagée par les Grecs devint une petite bourgade. Alexandre le Grand, Sylla et Jules César s'y rendirent en « pèlerinage ». Le site, abandonné au XIVe siècle, fut envahi par la végétation. C'est l'archéologue allemand Heinrich Schliemann qui, de 1870 à 1890, a mis au jour les ruines de Troie, à proximité du petit village turc d'Hissarlik (en turc : Hisarlık, « le lieu de la forteresse »). En fait, il s'agit de trois niveaux de sol composés par les ruines de neuf villes successives plus ou moins étendues.

Les différentes villes ensevelies sous la colline de Troie

Pourquoi autant de villes au même endroit ?

La situation de Troie à l'entrée du détroit des Dardanelles

L'acharnement mis à vivre à cet endroit sur plusieurs millénaires montre qu'il s'agit d'une situation géographique assez exceptionnelle.

Troie était en fait un vaste entrepôt pour des marchandises amenées de très loin. Les régions d'approvisionnement s'étendaient de l'Italie, à la mer Baltique et à la mer Caspienne. Troie est proche de la baie de Besik, du fleuve Scamandre et des détroits maritimes qui permettent le passage de la mer Méditerranée à la mer Noire. Or pendant une partie de l'année, les vents rendaient le passage difficile pour les marins de l'âge du bronze. Ils attendaient donc de meilleures conditions météorologiques pour tenter le passage. La baie de Besik était le lieu d'attente idéal. On y stockait des marchandises et en particulier l'étain minerai indispensable à la fabrication du bronze, la grande nouveauté technologique de l'époque (dans l'Iliade, l'armement des guerriers achéens ou troyens est fait d'airain c'est-à-dire de bronze). D'après les recherches archéologique l'étain proviendrait de mines de stannite (minerai de cuivre et l'étain) situées au Tadjikistan, mais aussi de l'Europe occidentale.

Pour en savoir plus

Source

Vikiliens pour compléter sur l'histoire de Troie

- Guerre de Troie - Iliade - armes utilisées pendant la guerre de Troie - les tenues des chevaliers pendant la guerre de Troie

Liens externes

Article mis en lumière la semaine du 25 novembre 2013.
Portail de l'Histoire   Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.