Wigwam

Wigwam algonquin
Wigwam apache

Un wigwam, en Amérique du Nord, ou tchoum, en Sibérie, est une cabane simple et efficace pour abriter un foyer, bâtie en cône autour de grandes perches ou en dôme avec des perches plus souples.

Le tipi est un wigwam qui peut être transporté : les revêtements en peaux en font une tente.

Réalisation d'un wigwam

Tailler de longues perches, avec trois perches principales au minimum. Plus les perches sont longues, plus elles devront être nombreuses, de façon à supporter efficacement le revêtement extérieur. Les perches peuvent, pour les plus grands wigwams, dépasser dix mètres et se compter à plus de vingt. Elles devront mesurer plus de quatre mètres pour construire un wigwam habitable, avec foyer central.

Disposer les trois perches principales en étoile, en les laissant se chevaucher au centre. Nouer le centre avec une longue corde, qu'on laissera ensuite pendre jusqu'au sol. Soulever le centre le plus haut possible, éventuellement avec un bâton, de façon à ce que la construction tienne. Lever ensuite chaque pied, alternativement, jusqu'à obtention de la pente désirée (autour des 60° : en coupe, un wigwam en cône a la forme d'un triangle équilatéral). Ajouter les perches secondaires, simplement posées entre les perches maîtresses, et recouvrir progressivement de branchages, d'écorces, ou tout autre matériau sur lequel l'eau pourra ruisseler.

Construire un foyer en pierre ou en terre, bien protégé. Tout autour, isoler du sol en accumulant feuilles, herbes et petits branchages. S'il y a de la neige, la tasser sous le wigwam avant de la couvrir de feuillages : elle fera un excellent isolant contre le froid du sol.

Inconvénients

Le wigwam est inflammable, notamment lorsque que les matériaux ont séché. Le feu se propage aussi très rapidement sur les matières synthétiques, habits ou sacs de couchages, et peut alors provoquer des brûlures graves, toujours extrêmement douloureuses. Il peut aussi se propager à l'environnement. Le feu doit être surveillé par des personnes expérimentées, notamment formées sur les conduites à tenir en cas d'incendie.

Le wigwam n'est pas étanche : il est largement ouvert en haut pour laisser sortir les fumées. L'air doit pénétrer par les flancs pour fournir l'oxygène nécessaire à la combustion. Cependant la fumée y est toujours gênante, à moins de disposer d'un poêle tuyauté.

Intérêts

Malgré la fumée, le wigwam est un bâtiment de fortune réalisable par une personne seule, en relativement peu de temps si elle est expérimentée, et qui permettra alors efficacement la survie, même pendant un grand froid.

Il est peu coûteux et amusant à construire. Plusieurs essais permettront d'améliorer la technique jusqu'à le rendre habitable.

Le savais-tu ?
La marche du wigwam !
Exposé à un grand vent, le wigwam, soulevé d'un pied sur l'autre, se déplace en se dandinant, on dirait qu'il marche ! on fixe alors la corde centrale au sol, de façon à l'empêcher de se déplacer.
Portail de l'information   Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.