Éditions Wildproject

Wildproject[1] est une maison d’édition fondée en 2008 par Baptiste Lanaspeze.   

Repères historiques
Création 27-02-2009 immatriculation RCS
Fondée par Baptiste Lanaspeze
Fiche d’identité
Forme juridique SARL unipersonnelle

SIREN 510 033 004

Statut Éditeur indépendant
Siège social Paris (de 2008 à 2012) puis Marseille (depuis 2012)
Dirigée par Baptiste Lanaspeze
Spécialités Philosophie de l’écologie, nature writing, urbanisme, Marseille
Collections « Domaine sauvage » (essais), « Tête nue » (récits), « À partir de Marseille » (non-fiction), « Le Monde qui vient » (essais)
Diffuseurs Belles Lettres
Site web wildproject.org
Données financières
Chiffre d'affaires 62 100 € en 2016

comptes 2017 non disponibles

Présentation

Le propos initial des éditions Wildproject est d’introduire en France des ouvrages fondateurs de la pensée écologiste[2]. Consacrée à la dimension culturelle de l’écologie[3], la collection « Domaine sauvage » rassemble des ouvrages relevant des sciences humaines et des sciences naturelles[4]. La création de la maison est inspirée du dynamisme de l’éthique environnementale aux États-Unis[5].

Wildproject développe ensuite une collection de littérature (2011) puis des ouvrages consacrés aux « Sentiers métropolitains » qui déplacent en milieu urbain et périurbain la pratique de la randonnée pédestre (GR2013, La Révolution de Paris[6]…). Wildproject se présente ainsi comme « une maison d’édition généraliste qui se consacre aux relations entre les sociétés naturelles et les sociétés humaines[7]. »

A l’occasion des 10 ans de la maison d’édition, Wildproject sort un ouvrage réflexif conçu comme une cartographie collective des pensées de l’écologie[8]. Intitulé Un sol commun. Lutter, habiter, penser[9], l’ouvrage est constitué d’une vingtaine d’entretiens menés par l’ethnologue Marin Schaffner.

Équipe

Fondateur

Le fondateur, Baptiste Lanaspeze, est auteur[10],[11] et ancien directeur de collection aux éditions Autrement. Il est également le concepteur du sentier métropolitain GR2013.

Comité scientifique

Anciens membres

  • Alain Richert, paysagiste (mort en décembre 2014)
  • Robert Barbault, écologue (mort en décembre 2013)

Collaborateurs réguliers

  • Pierre Madelin, traducteur, conseiller éditorial
  • Matthieu Dumont, traducteur, conseiller éditorial
  • Hélène Jovignot, correctrice
  • Helen Tomlinson[12], éditrice, traductrice
  • Laure Dupont, correctrice

Publications

Collections

  • « Domaine sauvage » (essais), ouvrages fondateurs de la pensée écologiste
  • « Tête nue » (récits), histoires de lieux
  • « À partir de Marseille » (non-fiction), le monde entier à partir d'une ville
  • « Le monde qui vient » (essais), écologie et créolité

Principaux auteurs

Quelques ouvrages

Liens externes

Annuaire de l’Agence régional du livre

Entretien avec le fondateur dans la revue en ligne Diacritik

Notes et références

  1. « fiche de l'entreprise : 510 033 004 », sur www.societe.com (consulté le 16 juin 2019)
  2. Frédéric Keck - Le Monde des livres, 24 juin 2011 :
    « Les éditions Wildproject mènent un travail remarquable en traduisant les ouvrages fondamentaux de la pensée écologique. »
  3. Catherine Perrin - Terre sauvage, octobre 2012 :
    « L'ambition de Wildproject ? Faire connaître la pensée écologiste en France, un des moyens de répondre à la crise environnementale. Car une révolution tranquille a lieu actuellement, autour de l'écologie. »
  4. Weronika Zarachowicz - Télérama no 3098, du 30 mai au 5 juin 2009 :
    « Baptiste Lanaspeze monte sa maison d'édition, Wildproject, consacrée à l'écologie culturelle. Soit une pensée écologiste d'origine anglo-saxonne considérée comme une philosophie aux enjeux multiples, plutôt que comme un seul courant politique ou militant. »
  5. Entretien avec le fondateur.
  6. Sybille Vincendon - Libération, 9 avril 2014.
  7. Voir site des éditions.
  8. Catherine Vincent, « Wildproject, dix ans d’« humanités écologiques » », Le Monde, (lire en ligne, consulté le 14 juin 2019)
  9. Marin Schaffner, Un sol commun. Lutter, habiter, penser, Marseille, Wildproject, , 180 p. (ISBN 978-2-918-490-784, lire en ligne)
  10. Baptiste Lanaspeze, Marseille énergies et frustrations, éditions Autrement, 2006.
  11. Baptiste Lanaspeze, Marseille ville sauvage : essai d'écologie urbaine, éditions Actes Sud, 2012.
  12. Voir sur highwindows.org.
  13. Le Monde des livres, 26 juin 2009 :
    « L'écologie peut se comprendre de plusieurs façons, et elle a une histoire qu'il est utile de redécouvrir. La lecture du grand classique de Rachel Carson (1907-1964), Printemps silencieux, est à cet égard instructive. Ce best-seller mondial, publié aux États-Unis en 1962, a contribué à la prise de conscience publique des dégâts provoqués par les sociétés industrielles. »
  14. Martin Duru - Philosophie magazine : « Imanishi est considéré comme le pionnier oriental de l'écologie. À juste titre. »
  15. Amaury Da Cunha - Le Monde des livres, 19 mars 2015.
  16. affiches-parisiennes.com, « La Révolution de Paris, Prix Haussmann 2015 », sur Affiches Parisiennes (consulté le 17 avril 2019)
  17. Voir sur wildproject.org.
  • Portail des entreprises
  • Portail de l’édition
  • Portail de la littérature
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.