1801 en arts plastiques

Œuvres

Événements

  • Prix de Rome 1801 : Lauréats en peinture sur le thème Achille recevant les envoyés d'Agamemnon, Jean-Auguste-Dominique Ingres grand prix de peinture, Jules-Antoine Vauthier second prix. Lauréats en sculpture sur le thème Caïus Gracchus quittant sa femme Licinia, grand prix de sculpture ex æquo Joseph Charles Marin et François Milhomme, second prix déécerné à Joseph Alvarez. Lauréats en architecture, Auguste Famin grand prix d'architecture pour le projet d'un forum, Jean-Baptiste Dedeban second prix.
  • 2 septembre (15 fructidor an IX) : Ouverture du Salon de l'an IX à Paris où furent exposées 474 œuvres dont 370 peintures et 59 sculptures[1]. Comme lors du précédent Salon, il y a une profusion d'œuvres célébrant le Consul Bonaparte. Les artistes succombent à la mode du temps, en s'inspirant d'un ouvrage qui connait alors un énorme succès, les Poèmes gaëliques attribués à Ossian. Sur ce thème Anne-Louis Girodet expose l'Apothéose des héros mort pour la patrie. Ce Salon est aussi marqué par la présence d'un groupe dissident de l'école de David nommé secte des Barbus, qui prône le retour à une peinture primitive[2]. Issu de ce groupe Jean Broc présente La Mort d'Hyacinthe durement critiqué par la presse.

Naissances

Décès

Notes et références

  1. Lobstein 2006, p. 47
  2. Lobstein 2006, p. 49

Bibliographie

  • Dominique Lobstein, Les Salons au XIXe siècle : Paris, capitale des arts, Paris, éditions La Martinière, (ISBN 2-7324-3383-7)
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail des années 1800
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.