1930 en Italie

Cette page concerne l'année 1930 du calendrier grégorien en Italie.


Chronologies
Années :
1927 1928 1929  1930  1931 1932 1933
Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de l'Europe

Événements

  • 22 janvier : ouverture de la conférence de Londres sur le désarmement naval. L'Italie refuse d'être cosignataire.
  • 20 mars : institution du Consiglio Nazionale delle Corporazioni et de sept corporations (industrie, agriculture, commerce, banque, professions et art, transport maritimes, transports terrestres).
  • 11 juillet : le mouvement antifasciste Justice et Liberté lance des tracts contre la dictature de Mussolini.
  • 19 - 20 juillet : congrès du parti socialiste italien à Paris. Les deux ailes nées de la scission d’octobre 1922 fusionnent.
  • 23 juillet : un tremblement de terre de magnitude 6,5 fait 2 142 victimes dans la région de l'Irpinia (provinces d'Avellino et de Potenza) en Italie.
  • 19 octobre : entrée en vigueur d'un nouveau code pénal. Accroissement de la répression des organisations syndicales, associatives et politiques. Interdiction du droit de grève, limitation de la liberté d'expression.
  • Mouvement de résistance au régime de l’Alliance nationale, regroupant des démocrates sociaux fidèles à la monarchie autour de Benedetto Croce. Arrêtés rapidement, ils n’ont pas le temps d’agir.
  • La crise des années 1930 touche le Royaume d'Italie par une chute vertigineuse des exportations, qui entraîne une baisse des prix de gros et un effondrement de la production. L’État fasciste continue de mener une politique de déflation qui en comprimant le marché intérieur aggrave les effets de la crise. Trois types de mesures sont prises : droits de douanes prohibitifs, contrôle des changes rigoureux et accords de clearing avec la Bulgarie, la Roumanie et l’Allemagne pour maintenir un flux commercial minimal sans sortie de devises.
  • Ralentissement de l’émigration : après 1930, les émigrants ne sont que 60 000 par an au lieu de 120 000. Fortes migrations internes (18 millions de personnes changent de résidence entre 1923 et 1939). Le gouvernement défend aux travailleurs d’abandonner leur résidence sans autorisation du préfet, en vain.
  • Les étudiants des lycées, en moyenne de 9 pour 1000 habitants depuis 1913, passent de 9,2 en 1931 à 20,2 en 1940, alors que le nombre des enseignants double de 32 708 à 76 486. Les licenciés passent 47 614 à 127 058. Les femmes occupent une place de plus en plus grande à l’école.

Culture

Cinéma

Films italiens sortis en 1930

  • x

Autres films sortis en Italie en 1930

  • x

Littérature

Livres parus en 1930

  • x

Prix et récompenses

Naissances en 1930

et aussi 

Décès en 1930

Voir aussi

Articles connexes

Articles généraux
Articles sur l'année 1930 en Italie
L'année sportive 1930 en Italie

Liens externes

Notes et références

    • Portail du monde contemporain
    • Portail des années 1930
    • Portail de l’Italie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.