2020 au Mexique

Chronologies
Années :
2017 2018 2019  2020  2021 2022 2023
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cet article concerne l'année 2020 au Mexique.

Éphémérides

Toujours en cours

Événements

Janvier

  • 1er janvier : l'interdiction des sacs plastiques à usage unique à Mexico entre en vigueur[1].
  • 3 janvier : à Mexico, l'alerte anti-sismique est activée par erreur lors d'un test audio, provoquant quelques crises de panique. C'est la première fois depuis 2018 que l'alerte est activée en-dehors d'un entrainement, et la troisième fois qu'elle l'est par erreur.
  • 4 janvier : un séisme de magnitude 6.0 sur l'échelle Richter dont l'épicentre se trouve sous les côtes de Juchitan, Oaxaca, est enregistré. Il est ressenti dans les États du Chiapas, Tabasco, Veracruz, Puebla, Morelos, Campeche et à Mexico. Des dégâts matériels sont signalés à Juchitan et Tonalá.
  • 10 janvier : une fusillade commise par un enfant a lieu dans un collège de Torreón, provoquant 2 morts et 5 blessés.
  • 20 janvier : un macro-simulacre de tremblement de terre a lieu dans plusieurs parties du pays, premier d'une série de 3 macro-simulacres. L'exercice simule un tremblement de magnitude 7.0, dont l'épicentre se trouverait à Acambay dans l'État de Mexico, en référence au tremblement de terre d'Acambay en 1912.
  • 22 janvier : un cas suspect d'une possible contamination au SARS-CoV-2 est détecté dans l’État de Tamaulipas, laissant craindre l'extension de l'épidémie qui touche alors 8 pays ; le lendemain, 7 autres cas suspects sont détectés dans les États de Jalisco, Michoacán, Querétaro, Mexico et dans la ville de Mexico ; des analyses montrent qu'aucun des patients n'était atteint par le coronavirus quelques jours plus tard.

Février

  • A partir du 14 février : des manifestations féministes ont lieu dans les grandes villes du Mexique, pour dénoncer l'inaction des autorités face aux féminicides, déclenchées par le meurtre et la mutilation post-mortem particulièrement sanglante d'Ingrid Escamilla, le 9 février, puis à la diffusion de photos dans la presse mexicaine quelques jours plus tôt[2]. Le meurtre dans des circonstances proches d'une petite fille de 7 ans, Fatima, le 12 février, va rendre les manifestations anti-féminicides devant le Palais national quotidiennes pour les jours suivants, et pousser les parlementaires de la Chambre des députés à voter l'augmentation de la peine pour féminicide de 45 à 65 ans de prison, contre 40 à 60 ans précédemment et les peines pour abus sexuels sur mineurs de 10 à 18 ans de prison, contre 6 à 13 ans auparavant[3].
  • 23 février : l'escorte du gouverneur de Chihuaha Javier Corral Jurado est attaquée par balles dans la ville de Chihuahua, deux policiers de l’État de Chihuahua qui en faisait partie sont blessés et doivent être hospitalisés, trois assaillants présumés sont arrêtés dans les heures qui suivent, le groupe de narcotrafiquants Los Mexicles (alliés locaux du Cartel de Sinaloa) est suspecté d'avoir perpétré l'attaque en représailles d'une action de police le 21 février où 6 membres du groupe criminel avaient été abattus[4].
  • 28 février : premier cas confirmé de COVID-19, arrivée au Mexique de la pandémie.

Mars

Au cours du mois de mars, le Mexique se retrouve non seulement confronté à la pandémie de covid-19 comme de nombreux autres pays[5], mais également au retour de la rougeole sur son territoire, qui aboutit à une deuxième épidémie à gérer en plus de la pandémie[6]'[7].

  • 2-27 mars : recensement national de la population.
  • 5 mars : des milliers d'étudiants manifestent dans la ville de Puebla pour protester contre l'assassinat de 3 étudiants de médecine - dont 2 Colombiens - et de leur chauffeur Uber . Ils sont reçus dans le palais du gouverneur (la Casa Aguayo) par ce-dernier, Luis Miguel Barbosa, qui fait une brève déclaration aux manifestants en leur promettant d'améliorer la sécurité dans la ville.
  • 8 mars :
    • pour la Journée internationale des droits des femmes, et suite aux féminicides de février - dans un contexte où le Mexique connaît 10 féminicides par jour[8] - plusieurs centaines de milliers de femmes participent à des marches et des manifestations dans plusieurs villes, à Mexico elles sont environ 660.000[8]. A Mexico, la manifestation connaît des incidents, des cocktails Molotov sont lancés sur le Palais national et la Banque du Mexique, ce qui blesse une manifestante, une policière et la journaliste d'El Universal Berenice Fregoso, sans que l'on ne sache si ce sont des manifestantes, des anarcha-féministes ou des individus infiltrés voulant décrédibiliser le mouvement qui les ont lancés[9] ;
    • sur une autoroute proche de Villa de Arriaga (État de San Luis Potosí) un accident de la route provoque 12 morts[10].
  • 9 mars :
    • Grève Nationale des Femmes, en signe de protestation, dans plusieurs parties du pays, des femmes de toutes les classes sociales ont réalisé une grève aussi appelée #ElNueveNingunaSeMueve (en français #LeNeufAucuneNeBouge), un mouvement social dont le principe est qu'aucune femme participante ne sorte dans la rue, ou ne se rende à l'école, au travail, au supermarché, dans les magasins ou à la banque, et n'utilise pas les réseaux sociaux ;
    • Pour les journées des 8 et 9 mars, 21 féminicides ont été commis au Mexique[8].
  • 11 mars : environ 250 membres du Cartel de Jalisco Nouvelle Génération, dont un de ses administrateurs principaux Victor Ochoa, sont arrêtés en Californie américaine par la Drug Enforcement Administration, ce qui est l'aboutissement d'une opération qui durait depuis septembre 2019 et qui a amené à l'arrestation en tout d'environ 600 membres du cartel au Mexique et aux États-Unis et à la saisie de 15 tonnes de méthamphétamine et de 20 millions de dollars[11].

Avril

Mai

Juin

7 juin:

  • Élections dans l’État de Coahuila pour renouveler le Congrès de l’État.
  • Élections dans l'État d'Hidalgo pour renouveler le Congrès de l’État.

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Références

  1. « CDMX prohibirá venta de plásticos de un solo uso desde 2020 », Animal Político, 9 de mayo de 2019 (consulté en 1 de enero de 2019)
  2. « Féminicides : manifestations au Mexique pour dénoncer l'inaction des autorités », sur france24.com, (consulté le 16 février 2020)
  3. Romain Houeix, « Féminicides au Mexique : le président Lopez Obrador sur le grill », sur france24.com, (consulté le 19 février 2020)
  4. (es) « Hieren a escoltas del gobernador Javier Corral en Chihuahua », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 23 février 2020)
  5. (es) Laura Poy Solano, « Confirma Ssa 93 casos de Covid-19 en México », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  6. (es) « Confirman cuatro casos de sarampión en CDMX », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  7. (es) « Sarampión en CDMX: Ya suman 16 casos detectados », sur unotv.com, (consulté le 18 mars 2020)
  8. (es) Elena Reina, « Asesinadas 21 mujeres en México durante las dos jornadas de protesta feminista », sur elpais.com, El Pais, (consulté le 10 mars 2020)
  9. (es) « Autoridades mexicanas buscan a mujer que lanzó bomba molotov y quemó a fotógrafa », sur elimparcial.com, El Imparcial, (consulté le 10 mars 2020)
  10. (es) Miguel Mora, « [Video] Accidentes mortales; 12 muertos en carreteras de SLP », sur elsoldesanluis.com.mx, El Sol de San Luis, (consulté le 10 mars 2020)
  11. (es) « Amplio operativo en EU contra Cartel Jalisco Nueva Generación », sur unotv.com, (consulté le 11 mars 2020)
  • Portail du Mexique
  • Portail des années 2020
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.