Aaltra

Aaltra est un film franco-belge de Benoît Delépine et Gustave Kervern sorti en 2004.

Aaltra
Réalisation Benoît Delépine et Gustave Kervern
Acteurs principaux
Pays d’origine France Belgique
Durée 90 min
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Deux voisins, interprétés par Benoît Delépine et Gustave Kervern, le premier est cadre et le second agriculteur, se haïssent profondément. Un jour, leur haine mutuelle les pousse à se battre. Une benne agricole leur tombe alors dessus accidentellement. Le diagnostic est là : ils ne retrouveront plus l'usage de leurs jambes. Ils décident finalement de partir ensemble pour la Finlande, pays d'origine de l'entreprise Aaltra qui a fabriqué la benne agricole, afin de réclamer des dommages et intérêts, ceci malgré la haine qui les oppose. Un road movie en chaise roulante commence alors.

Fiche technique

Distribution

  • Benoît Delépine : l'employé
  • Gustave de Kervern : l'ouvrier agricole (Gustave K/Vern)
  • Bouli Lanners : le chanteur finlandais
  • Aki Kaurismäki : le patron Aaltra
  • Michel de Gavre : le paysan
  • Gérard Condejean : le Chinois
  • Isabelle Delépine : l'épouse
  • Pierre Ghenassia : le patron
  • Fred Martin : le collègue
  • Jan Bucquoy : l'amant
  • Pierre Carles : le médecin
  • Céline Normand : infirmière
  • Martine Peigné : infirmière
  • Carine Liénard : infirmière
  • Nathalie Carpentier : infirmière
  • Dada Avrel : le kiné
  • Jean-Michel Carlier : ambulancier bavard
  • Laurent Galvez : ambulancier muet
  • Vincent Belorgey : agent SNCF
  • Christine Grulois : la guichetière
  • Geneviève Rotinckx : la serveuse
  • Abdelaziz Bachaou : l'éplucheur de patates
  • Cécile Stanquet : la femme qui aide
  • Noël Godin : le clochard volubile
  • Vincent Patar : le guichetier têtu
  • Joseph Dahan : le motard
  • Hughes Tavier : le passant agressé
  • Laurence Vermpiren : la passante
  • Peter Vanmutten : le deuxième passant agressé
  • Robert Dehoux : l'amnésique
  • Benoît Poelvoorde : l'amateur de moto-cross
  • Robin Woerts : le fils du fan
  • Gaspard Tavier : l'enfant aux frites
  • Joël Robert : Joël Robert
  • Benedikt Van der Vorst : le père flamand
  • Christine Van der Vorst : la mère flamande
  • Charlotte Van der Vorst : la fille flamande
  • Alexandra Van der Vorst : LA 2e fille flamande
  • Félix Delépine : enfant (voix)
  • Denis Marquet : enfant (voix)
  • Christophe Salengro : le samaritain
  • Jean-Marie Villain : le 1er ouvrier
  • Michel Levrey : le 2e ouvrier
  • Harra Geerts : le camionneur fantôme
  • Paul Tavier : le vieux sur la péniche
  • Sabine Tavier : la vieille sur la péniche
  • Stefan Everts : lui-même
  • Jason Flemyng : l'Anglais à la moto
  • Stanislas Zoba : le mécanicien Husqvarna
  • Isabelle Girard : la fille à l'aspirateur
  • Walter Brandenburg : le père allemand
  • Martina Brandenburg : la mère allemande
  • Mariana Brandenburg : la fille allemande
  • Arthur Brandenburg : le fils allemand
  • Vincent Tavier : Saint-Christophe
  • Jackson Elizondo : un endormi
  • Guillaume Le Bras : un endormi
  • Laurent Cercleux : un endormi
  • Hugues Poulain : un endormi
  • Émilie Furelid : la fille sur le pont
  • Thérèse Kobankaya : la morte mystérieuse
  • Irmeli Debarle : la Finlandaise bavarde

Analyse

L'idée de ce film est partie d'une passion commune de Benoît Delépine et Gustave De Kervern pour le réalisateur finlandais Aki Kaurismäki et pour l'ambiance particulière de ses films. Humour noir, petit budget et guest stars sont les trois piliers de Aaltra. En effet les deux anti-héros croiseront des personnages interprétés par Benoît Poelvoorde, Noël Godin ou encore Aki Kaurismäki lui-même. Le groupe de street punk Lawstreet 16 fait aussi une apparition « sauvage », c'est-à-dire qui n'était pas prévue dans le scénario original.

L'immersion est grande dans ce film où aucune parole n'est sous-titrée lorsque les deux paraplégiques rencontrent des Hollandais ou des Finlandais. Le rythme est lent et les dialogues peu nombreux, choses voulues par les deux scénaristes afin de coller au mieux à l'ambiance des films de Kaurismäki. L'humour du film est fait de la partie critique de Groland, mais pas de son aspect trash.

Le nom du film fait référence à une marque fictive de matériel agricole, que les personnages confondent avec la marque Valtra, qui existe bel et bien et dont l'usine apparaît vers la fin du film.

Récompenses et distinctions

Nominations

  • Festival de Copenhague 2004 : Cygne d'Or
  • Prix Joseph Plateau 2005 : Meilleur film belge

Notes et références

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail du cinéma français
    • Portail du cinéma belge
    • Portail de l’humour
    • Portail du handicap
    • Portail de la moto
    • Portail des années 2000
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.