Aardman Animations

Aardman Animation, Ltd., aussi nommé, Aardman Studios, ou plus simplement Aardman, est un studio d’animation britannique situé à Bristol en Angleterre. Ils ont été fondés en 1972 par David Sproxton et Peter Lord, et le nom le plus connu qui y soit attaché est celui du réalisateur Nick Park[1]. Aardman est connu, grâce à ses films, utilisant la technique du stop-motion et de clay animation, ou plus particulièrement grâce à ces personnages caractéristiques en pâte à modeler, Wallace & Gromit. Après une expérimentation de l'animation 3D pour rattraper leur retard sur cette technique, ils produisirent un court-métrage qui sortit dans les années 1990, Owzat (1997). Cette entrée sur le marché de l’animation 3D s’officialise, en 2006, avec Souris City (2006). En additionnant toutes les recettes qu’ont faites les films Aardman dans le monde, nous avons un résultat de 973,2 millions de $, soit en moyenne 163 millions de $ par film[2]. Leurs films sont parmi les films d'animation en volume qui rapportent le plus d’argent, depuis leur début avec Chicken Run (2000), qui est, aujourd’hui, le film d'animation en volume rapportant le plus gros chiffre d’affaires de tous les temps[2],[3].

Aardman Animations

Création 1972
Fondateurs Peter Lord et David Sproxton
Personnages clés Nick Park
Forme juridique Limited company
Siège social Bristol
 Angleterre
Activité Image animée
Produits Wallace et Gromit
Companies House 02050843
Site web aardman.com

Longs métrages

Courts métrages

(liste non exhaustive)

  • 1977 : Animated Conversations: Down and Out
  • 1978 : Animated Conversations: Confessions of a Foyer Girl
  • 1980-1981 : The Amazing Adventures of Morph
  • 1983 : Conversation Pieces
  • 1986 : Babylon
  • 1989 : L'Avis des animaux (Creature Comforts) de Nick Park[4]
  • 1989 : War Story
  • 1989 : Next
  • 1989 : Going Equipped
  • 1989 : Une grande excursion (A grand day out), aventure de Wallace et Gromit de Nick Park
  • 1991 : Rex the Runt : Dreams de Richard Goleszowski[4]
  • 1991 : Rex the Runt : Dinosaurs de Richard Goleszowski[4]
  • 1991 : Le Confort Électrique de Nick Park[4]
  • 1991 : Adam de Peter Lord[4]
  • 1993 : Jamais sans mon sac à main (Not without my handbag) de Boris Kossmehl[4]
  • 1993 : Un mauvais pantalon (The wrong trousers), aventure de Wallace et Gromit de Nick Park
  • 1993 : Rex the Runt: North by North Pole
  • 1993 : Loves Me, Loves Me Not de Jeff Newitt[4]
  • 1993 : Pib and Pog de Peter Peake[4]
  • 1995 : (The Title sequence)
  • 1995 : Rasé de près (A close shave), aventure de Wallace et Gromit de Nick Park
  • 1996 : Pop
  • 1996 : Le cochon de Wat (Wat's pig) de Peter Lord[4]
  • 1997 : Stage Fright
  • 1998 : HumDrum
  • 2007 : The Pearce Sisters de Luis Cook, qui reçut une vingtaine de prix dans les festivals d'animation autour du monde
  • 2008 : The Animals Save the planet (site), série, 10 épisodes, réalisés pour Discovery Channel
  • 2008 : Sacré Pétrin (A matter of loaf and death), aventure de Wallace et Gromit de Nick Park
  • 2010 : Dot. The world's smallest stop-motion animation character shot on a Nokia N8 par Sumo Science
  • 2011 : Glup, The world's largest stop-motion animation set, shot on a Nokia N8 par Sumo Science

Séries télévisées

Jeux vidéo

Origine du nom

Le nom de la société vient du nom d'un de ses premiers personnages, un super-héros créé pour la série Vision On en 1972[5],[6]. Le nom vient de l'expression néerlandaise ""aard man" signifiant « homme de la nature ».

Identité visuelle

Nick Park voulait comme logo le portrait d'un visage pour le représenter et s'est rendu compte que le meilleur moyen de le faire serait d'utiliser de la pâte à modeler. Mais malheureusement les enfants ont trouvé cette identité visuelle étrange et effrayante et ils ont décidé de faire un deuxième logo en combinant le dessin et l'animation d'objets en métal. La troisième version de 1989 a été animée en images de synthèse. Il existe aussi une version du logo avec le titre "Lip Synch" représentant le visage.

De 1989 à 1998 : on voit le sommet d'une colline verte avec un chevalet à peinture représentant un visage et une rivière ; la caméra tourne, puis on voit un papillon qui se déplace et se pose sur une chose violette et blanche, puis le même visage sans yeux apparaît, puis quatre nuages apparaissent à leur tour.

De 1998 à 2009 : un carré bleu avec une étoile rouge qui court et fait bouger des nuages, des avions, des arbres, des maisons, des robots, et des mains. Puis un bras humain apparaît sur la droite et tient le coureur et appuie sur sa tête et tout s'arrête de bouger et les lettres Aardman sont imprimées en rouge. Les matériaux utilisés dans le logo ont été montrés dans l'exposition à Paris.

De 2006 à aujourd'hui : la caméra montre un trou en forme d'étoile puis quelqu'un place une étoile rouge sur le trou puis une machine s'allume et imprime des lettres avec l'étoile et la photocopieuse écrit "Aardman" sur un fond noir.

Logo Aardman de 2006 à aujourd'hui.

Notes et références

  1. « Nick Park s'attaque à un nouveau projet pour les studios Aardman »
  2. (en) « Aardman », sur boxofficemojo.com (consulté le 26 juillet 2015)
  3. (en) « TOP 10 DREAMWORKS ANIMATION MOVIES », sur ign.com, (consulté le 26 juillet 2015)
  4. Les Chefs-d'œuvre du Studio Aardman, 1998
  5. (en) http://www.bbc.co.uk/bristol/content/articles/2005/09/27/wallacehistory_feature.shtml
  6. (en) http://www.screenonline.org.uk/people/id/530232/
  • Portail du cinéma britannique
  • Portail de la télévision
  • Portail de l’animation
  • Portail des entreprises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.