Abbaye Sainte-Marie de Winchester

L'abbaye Sainte-Marie de Winchester ou Nunnaminster est une ancienne abbaye bénédictine située à Winchester, en Angleterre.

Histoire

Le Nunnaminster est fondé entre 899 et 902 par Ealhswith, la veuve du roi Alfred le Grand. Leur fils Édouard l'Ancien finance en partie sa construction. L'une des nombreuses filles, Eadburh, y est nonne[1].

Dans les années 960, le couvent est fondé à nouveau par l'évêque de Winchester Æthelwold, l'un des meneurs de la réforme bénédictine, qui y impose la règle de saint Benoît. Il fait reconstruire l'église du couvent et promeut le culte d'Eadburh[2].

Le monastère est reconstruit après la conquête normande de l'Angleterre, peut-être à la suite du siège de Winchester, en 1141. Il disparaît en novembre 1539, dans le cadre de la dissolution des monastères ordonnée par le roi Henri VIII[3].

Références

  1. Yorke 1995, p. 206-207.
  2. Yorke 1995, p. 218.
  3. (en) « The Nunnaminster », sur The City of Winchester (consulté le 5 août 2018).

Bibliographie

  • (en) Graham Scobie et Kenneth Qualmann, Nunnaminster: A Saxon and Medieval Community of Nuns, Winchester, Winchester Museums Service, (ISBN 9780861350148).
  • (en) Barbara Yorke, Wessex in the Early Middle Ages, Leicester University Press, (ISBN 0-7185-1856-X).
  • Portail de l’Angleterre
  • Portail du monachisme
  • Portail du Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.