Abbaye de Mariental

L'abbaye de Mariental est une abbaye cistercienne à Mariental, dans le Land de Basse-Saxe, dans le diocèse de Hildesheim.

Ne doit pas être confondu avec Abbaye de Marienthal.

Abbaye de Mariental

Vue générale de l'édifice

Nom local Kloster Mariental (Mariental)
Diocèse Hildesheim
Patronage Sainte-Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CLXXXVII (187)[1]
Fondation 1138
Dissolution 1569
Abbaye-mère Abbaye d'Altenberg
Lignée de Abbaye de Morimond
Abbayes-filles Abbaye de Hude
Période ou style Gothique

Coordonnées 52° 16′ 33″ nord, 10° 59′ 06″ est
Pays Allemagne
Province Duché de Brunswick-Lunebourg
Land  Basse-Saxe
Arrondissement Helmstedt
Commune Mariental
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Géolocalisation sur la carte : Basse-Saxe

Histoire

L'abbaye est fondée en 1138 par le comte palatin Frédéric II von Sommerschenburg en filiation avec l'abbaye d'Altenberg. Au début, elle est habitée par l'abbé Bodo de l'abbaye d'Amelungsborn et douze moines d'Altenberg. En 1179, lors de la fin de la dynastie de Sommerschenburg, Henri XII de Bavière assure en grande partie sa protection.

Après une expansion économique (les terres du monastère vont jusqu'à Magdebourg, Jüterbog et Brunswick), le déclin commence à la fin du XIVe siècle. L'abbaye est dissoute en 1569. Après la Réforme protestante, l'abbaye est de 1542 à 1745 une église évangélique et un séminaire qui déménage en 1773 à Helmstedt.

L'église du monastère appartient aujourd'hui à la paroisse protestante de Mariental.

Architecture

L'église abbatiale est une basilique avec une nef à trois ailes, un transept et un chœur. Les chapelles latérales carrés du chœur et celles ajoutées plus tard au sud du transept sont démolies. Les deux travées à l'est de l'allée nord sont séparées de la nef centrale et du transept par des murs. Le cloître est abattu en 1840.

Source de la traduction

Notes et références

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 327 & 328.
  • Portail du catholicisme
  • Portail du monachisme
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de la protection du patrimoine
  • Portail du protestantisme
  • Portail de la Basse-Saxe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.