Acanthaster ellisi

L’Acanthaser ellisi est une étoile de mer assez rare, proche parente, voire sous-espèce, de la célèbre espèce invasive « couronne d'épines » (Acanthaster planci) : de nombreux organismes de taxinomie la classent comme sous-espèce voire comme synonyme de A. planci[1]. On la trouve principalement dans le Pacifique Est (notamment le golfe de Californie), mais elle pourrait exister dans tous les écosystèmes coralliens de l'indo-pacifique.

Cette espèce, encore mal définie, est peu répandue et demeure bien moins connue que sa cousine, ne causant pas les mêmes ravages[2].

Description

C'est une acanthaster typique, avec un disque central large et rond, de nombreux bras (plus d'une dizaine), et une cuticule couverte d'épines, cependant plus courtes et moins pointues que celles d'A. planci. Les bras sont également plus courts, le disque central plus important et l'apparence globale plus « potelée » et moins agressive.


Acanthaster planci "ellisi" observée dans le Golfe du Mexique.

Taxonomie

Cette étoile semble pouvoir s'hybrider avec les deux autres représentantes du genre Acanthaster, ce qui compliqué la tâche des taxonomistes et explique les désaccords quant au classement de ces espèces.

La séparation du genre Acanthaster en espèces varie donc d'un auteur à l'autre : ainsi, selon P.J. Moran (1990)[3], le genre Acanthaster compterait deux espèces, A. planci et A. brevispinus, la première étant elle-même divisée en plusieurs sous-espèces, dont ellisi et les différents taxons de planci. Selon Vogler[4], il y aurait 4 sous-espèces régionales d'A. planci, dont A. planci ellisi serait la forme typique du Pacifique Est.

Haszprunar, Vogler et Wörheide proposent depuis 2017 de diviser A. planci en Acanthaster planci (Linnaeus, 1758) (nord de l'océan Indien), A. mauritiensis de Loriol, 1885 (sud de l'océan Indien), A. solaris (Schreber, 1795) (océan Pacifique) et une espèce encore non nommée endémique de Mer Rouge, et placent A. ellisi en synonymie avec A. solaris[5]. L'espèce pacifique se caractériserait par une couleur plus souvent grise, mais la diversité des robes interdit toute généralité, et ces espèces, si leur statut est confirmé, n'ont pour le moment aucune clef de détermination autre que génétique (ou géographique).

Actuellement, les scientifiques considèrent A.ellisi comme une simple forme locale d'A. planci/solaris pour le Pacifique Est, notamment dans le Golfe de Californie.

Liens externes

Notes et références

  1. World Register of Marine Species, consulté le 13 janvier 2014
  2. JS Lucas et Jones MM, « Hybrid crown-of-thorns starfish (Acanthaster planci X A. brevispinus) reared to maturity in the laboratory », Nature, vol. 263, , p. 409-412 & cover
  3. (en) P.J. Moran, « Acanthaster planci (L.) : biographical data », Coral Reefs, vol. 9, , p. 95-96 (ISSN 0722-4028, lire en ligne).
  4. (en) C. Vogler, « A threat to coral reefs multiplied ? Four species of crown-of-thorns starfish », Biology Letters, (ISSN 1744-9561, lire en ligne).
  5. (en) Gerhard Haszprunar, Catherine Vogler et Gert Wörheide, « Persistent Gaps of Knowledge for Naming and Distinguishing Multiple Species of Crown-of-Thorns-Seastar in the Acanthaster planci Species Complex », Diversity, (www.mdpi.com/1424-2818/9/2/22/pdf).
  • Portail des échinodermes
  • Portail de la biologie marine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.