Accords d'Alger (1975)

Les accords d'Alger du sont un traité signé entre l'Irak et l'Iran à propos de la dispute sur la démarcation de la rivière frontalière de Chatt-el-Arab. L'autre point-clé des accords est l'arrêt du soutien iranien aux Kurdes luttant contre le régime irakien. À la suite de ceux-ci, Mustafa Barzani et plus de 100 000 combattants kurdes se sont enfuis en Iran, tandis que des milliers d'autres se sont rendus aux forces irakiennes[1].

Pour les articles homonymes, voir Accords d'Alger.

Le traité a été remis en cause par l'Irak et les deux parties sont entrées en guerre en partie pour cette raison (guerre Iran-Irak) cinq ans plus tard. Cette guerre n'a causé aucun changement de frontière et a entériné un retour au statu quo ante bellum.

Notes et références

  1. F. Gregory Gause, The International Relations of the Persian Gulf. Cambridge University Press. pp. 36–37. (ISBN 9781107469167).

Article connexe

Liens externes

  • Portail de l’Iran et du monde iranien
  • Portail du droit
  • Portail de l’Irak
  • Portail des relations internationales
  • Portail sur la paix
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.