Acide lysophosphatidique

Un acide lysophosphatidique (LPA) est un dérivé de phospholipide jouant un rôle dans la signalisation lipidique. Ces molécules peuvent être produites de plusieurs façons, mais la biosynthèse la mieux décrite est celle par l'autotaxine, une lysophospholipase D qui clive le groupe choline d'une 2-lysophosphatidylcholine (LPC) pour donner un LPA :

Biosynthèse des acides lysophosphatidiques par l'autotaxine.

Acide 1-oléyl-lysophosphatidique
Structure de l'acide 1-oléyl-lysophosphatidique
Identification
Nom UICPA (2-hydroxy-3-phosphonooxypropyl) octadéc-9-énoate
No CAS 22002-87-5 (1-oléyl-)
No ECHA 100.040.631
No CE 244-710-0 (1-oléyl-)
PubChem 3988 (1-oléyl-)
ChEBI 52288
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C21H41O7P
Masse molaire[1] 436,5198 ± 0,0218 g/mol
C 57,78 %, H 9,47 %, O 25,66 %, P 7,1 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Les acides lysophosphatiques sont d'importants mitogènes qui activent trois récepteurs couplés aux protéines G à forte affinité, ce qui les a fait impliquer dans certaines cancérogenèses dues à une signalisation lipidique aberrante.

L'une des formes les plus fréquentes de LPA est l'acide 1-oléyl-lysophasphatidique, dont l'acide gras est l'acide oléique.

Notes et références

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  • Portail de la chimie
  • Portail de la biochimie
  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.