Adelaide Ames

Adelaide Ames () était une astronome et une assistante de recherche à Harvard. Elle contribua à l’étude des galaxies. Elle est coauteur de A Survey of the External Galaxies Brighter Than the Thirteenth Magnitude, qui sera plus tard connu sous le nom de Catalogue Shapley-Ames[1]. Ames était membre de l’American Astronomical Society. Elle a été contemporaine de Cecilia Payne-Gaposchkin et a été sa meilleure amie à l'observatoire[2].

Adelaide Ames
Naissance
Décès
Domaines Astronomie
Institutions Harvard
Diplôme Radcliffe College
Renommé pour Catalogue Shapley-Ames

Ames est morte dans un accident de bateau en 1932, la même année que la publication du catalogue Shapley-Ames[3]. Elle est enterrée au Arlington National Cemetery[4].

Biographie

Adelaide Ames est la fille de T.L. Ames qui fut colonel dans l’U.S. Army. Elle étudia au Vassar College jusqu'en 1922 puis au Radcliffe College qui avait récemment ouvert un cursus d'astronomie. Ames fut diplômée en 1924, elle fut la première femme à obtenir un M.A en astronomie à Radcliffe[5]. Elle voulait au départ devenir journaliste mais elle ne trouva pas d'emploi dans ce domaine et accepta un poste d'assistante de recherche à l’Harvard College Observatory (HCO), poste qu'elle garda jusqu'à sa mort[1]. Son travail fut principalement le catalogage des galaxies dans les amas de Coma et de la Vierge. En 1931, le catalogue terminé incluait près de 2 800 objets. Ce travail la fit entrer à l'International Committee for Nebulae.

Le , alors en vacances à Squam Lake, Ames faisait du canoé avec un ami sur le lac quand le canoé chavira. Elle fut déclarée noyée et son corps fut retrouvé après dix jours de recherche le [1].

Recherches à Harvard

En 1921, Harlow Shapley devint directeur du HCO et peu après embaucha Ames comme assistante[2]. Ses premières tache à Harvard furent l'identification des objets NGC/IC. En 1926, Shapley et elle publièrent plusieurs articles sur les formes, les couleurs et les diamètres des galaxies de 103 NCG[6]. En 1930 elle publia A catalog of 2778 nebulae including the Coma-Virgo group qui identifiait les objets de 214 NGC et 342 IC dans l'Amas de la Vierge[7].

Catalogue Shapley-Ames

Elle travailla à l'HCO avec Harlow Shapley sur le catalogue Shapley-Ames qui listait les galaxies de magnitude inférieure à 13. À partir de leurs observations d'environ 1250 galaxies, ils trouvèrent des preuves que la répartition des amas près du Pole Nord de la Voie lactée diffère de celle près de Pole Sud[8]. Ces résultats furent significatifs car leur découverte « d'irrégularités dans la distribution générale » des galaxies déviait de l'hypothèse d'isotropie[9].

Notes et références

  1. (en)« Research Astronomer Lost by Drowning », Popular astronomy, vol. 40, , p. 448–449 (lire en ligne)
  2. (en)Barbara L. Welther, « Adelaide Ames and the Shapley-Ames Catalogue », Bulletin of the American Astronomical Society, vol. 22, , p. 841 (lire en ligne)
  3. (en) Vera C. Rubin, Bright Galaxies, Dark Matters, Springer, (ISBN 978-1-56396-231-8, lire en ligne), p. 89
  4. Department of Veteran Affairs shows "AMES, ADELAIDE, D/O THALES L DATE OF DEATH: 06/26/1932 BURIED AT: SECTION EAST SITE 3488 C L ARLINGTON NATIONAL CEMETERY". It's a flat marker in front of her parents' tombstone, easily missed. See: http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=46999806
  5. (en) Cecilia Payne-Gaposchkin, Cecilia Payne-Gaposchkin: An Autobiography and Other Recollections, Cambridge University Press, , 30 p. (ISBN 978-0-521-48390-2, lire en ligne)
  6. (en) Nirmala Prakash, Dark Matter, Neutrinos, and Our Solar System, World Scientific, , 6 p. (ISBN 978-981-4304-53-5, lire en ligne)
  7. (en) Steinicke, Observing and Cataloguing Nebulae and Star Clusters, Cambridge University Press, 467 p. (ISBN 978-1-139-49010-8, lire en ligne)
  8. (en) Steven J. Dick, Discovery and Classification in Astronomy: Controversy and Consensus, Cambridge University Press, , 159 p. (ISBN 978-1-107-03361-0, lire en ligne)
  9. (en)« Adelaide Ames », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 11 mai 2014)

Liens internes

Liens externes

  • Portail de l’astronomie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.