Adventure Line Productions

Adventure Line Productions, abrégé en ALP (anciennement Tilt Productions jusqu'en 1998, et Anabase Productions entre 1998 et 1999), est une société de production de télévision française, filiale de Banijay Group, fondée en 1972 par Jacques Antoine.

Pour les articles homonymes, voir Anabase et ALP.

Adventure Line Productions

Logo d'Adventure Line Productions depuis

Création 31-05-1972
Fondateurs Jacques Antoine
Forme juridique SASU Société par actions simplifiée à associé unique
Slogan « We are Banijay »
Siège social Paris 15e
 France
Direction Alexia Laroche-Joubert (depuis 2016)
Actionnaires Zodiak Media
Activité Production de films et de programmes pour la télévision
Société mère Banijay Group
Sociétés sœurs Marathon Média
Télé Images Productions
Filiales ALP Music
Survivor Central Productions
Effectif 250 à 499 salariés[1]
SIREN 722 031 283
Site web www.alp.tv

Chiffre d'affaires 25 262 000 € en 2014 (comptes récents non déposés)
Résultat net 1 829 600 € en 2014

Bien qu'active dans divers domaines, elle est principalement connue pour ses jeux d'aventure tels que Fort Boyard et Koh-Lanta.

Histoire

De 1991 à 1994, la société fait partie du groupe « Jacques Antoine & Cie » (JAC) du célèbre créateur d'émissions Jacques Antoine. Entre 1995 à 2003, elle appartient au groupe Studio Expand.

Ils conçoivent des programmes tels que Fort Boyard en 1990 pour Antenne 2 et La Carte aux trésors en 1996 pour France 3. Le prédécesseur de La Carte aux trésors est La Chasse aux trésors présenté par Philippe de Dieuleveult, disparu au Zaïre en 1985[pertinence contestée].

Par la suite, de 2006 à 2010, c'est le groupe Marathon Média, connu pour ses séries télévisées d'animation comme Totally Spies! et Marsupilami, qui récupère ALP. Entre 2010 et 2016, la société appartient à Zodiak Media, troisième groupe audiovisuel indépendant mondial.

Suite à la fusion de Zodiak Media et Banijay Group intervenue en [2], Banijay Group (qui détient alors ALP) devient l'un des premiers producteurs de contenus au monde[3].

Direction

Productions

Le jeu télévisé Fort Boyard, tourné dans l'édifice du même nom, émission emblématique et création originale d'ALP, diffusé dans le monde entier.

Anciennes productions

Le jeu télévisé Mission Pirattak, tourné dans le galion Neptune.

Polémiques

En , un candidat de la saison 13 de Koh-Lanta, Gérald Babin, meurt sur le tournage. Le drame est suivi quelques jours plus tard par le suicide du médecin urgentiste du programme, Thierry Costa. La saison de Koh-Lanta en cours de tournage est alors annulée. En 2014, ALP conclue un accord avec la famille du candidat qui comprend une forte indemnisation[4].

Deux ans plus tard, en , un nouveau drame vient entacher l'image d'ALP[5] : sur le tournage d'un nouveau jeu d'aventures pour TF1 intitulé Dropped, un accident d'hélicoptère coûte la vie à dix personnes[6], dont les sportifs de haut niveau Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine. Le manque de préparation et le défaut de formation des pilotes des deux hélicoptères au vol en formation, ainsi que le statut de l'exploitant des appareils, font polémique. Le , la société ALP est condamnée dans cette affaire pour « faute inexcusable » par un tribunal des Hauts-de-Seine.

Le , après seulement quatre jours de tournage, la production prend la décision d'interrompre le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta. Dans un communiqué, la production confirme les rumeurs de la presse française, indiquant qu'une tentative d'agression sexuelle d'un candidat sur une candidate en est la cause.

Identité visuelle (logo)

Voir aussi

Références

  1. « ADVENTURE LINE PRODUCTIONS (PARIS 15) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 722031283 », sur www.societe.com (consulté le 2 janvier 2020)
  2. « La fusion Banijay-Zodiak acceptée par Bruxelles - Stratégies », Stratégies, (lire en ligne, consulté le 23 février 2017).
  3. « La production de Fort Boyard », sur www.fan-fortboyard.fr (consulté le 17 septembre 2016).
  4. « La production de Koh-Lanta indemnise la famille du candidat mort, Gérald Babin », LExpress.fr, (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2018)
  5. Alexandre Piquard, « Derrière la tragédie de « Dropped », la société de production ALP », Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 19 janvier 2018)
  6. Anaïs Dubois, « "Dropped" : deux ans après le crash, où en est l'enquête ? », Le Point, (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2018)

Articles connexes

Lien externe

  • Portail des entreprises
  • Portail de Paris
  • Portail de la télévision française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.