Aeronautica Sicula

La société Aeronautica Sicula SpA était un constructeur aéronautique italien installé à Palerme depuis 1916.

Aeronautica Sicula SpA
Création 1916
Disparition 1971
Fondateurs Vittorio Ducrot
Forme juridique SA
Siège social Palerme
 Italie
Activité Industrie aéronautique
Produits Hydravions

Histoire

La société est créée en 1916 par Vittorio Ducrot, associé à la famille Florio, qui transforme son entreprise « Officine Ducrot » fabricant de mobilier pour les cabines des navires en constructeur d'avions pour faire face à la forte demande du pays en avions pendant la Première Guerre mondiale[1].

Son premier hydravion sera un appareil de reconnaissance aérienne, le modèle biplan FBA Type H fabriqué sous licence de la Franco-British Aviation Company.

Le prototype Ducrot SLD.

Dès 1918, la société conçoit un avion de chasse, le Ducrot SLD qui avait une vitesse record de 300 km/h. Le premier prototype fut essayé en . Cet avion arriva malheureusement trop tard et ne fut pas fabriqué[2].

L'Aeronautica Sicula

En 1935, Vittorio Ducrot s'associe avec Giovanni Battista Caproni, ingénieur et fondateur de la société aéronautique éponyme, pour créer la société Caproni-Ducrot Costruzioni Aeronautiche qui deviendra l'année suivante Aeronautica Sicula[3].

La société démarra la production, sous licence, d'hydravions dans le Chantier naval de Palerme. 236 exemplaires du modèle Cant Z.501 Gabbiano ont été produits sous licence CRDA-CANT.

La production augmenta rapidement avec l'effort de guerre lié à la Seconde Guerre mondiale. Le , la Regia Aeronautica passa commande de 52 appareils CANT Z.515 à produire sous licence. Vu son implantation géographique, la société a également été sollicitée pour assurer la maintenance des appareils Savoia-Marchetti SM.79.

Vittorio Ducrot décède en 1942.

En , peu après l'invasion de la Sicile par les troupes britanniques et américaines, les alliés récupèrent les 12 derniers hydravions CANT Z.501 non encore livrés à l'Armée italienne.

Au lendemain de la guerre, la société s'est convertie dans la construction ferroviaire. Elle tenta un retour dans le secteur aéronautique en collaboration avec le constructeur SAI Ambrosini pour la production des hélicoptères Doman D-10 et LZ-5, projet qui n'eut pas de suite concrète.

La société fut déclarée en faillite en 1971.

Bibliographie

  • (it) Cantieri Riuniti dell'Adriatico – origini e sviluppo – 1857 – 1907 – 1957, Cantieri Riuniti dell'Adriatico nel centenario della fondazione dello Stabilimento Tecnico Triestino e nel cinquantenario del Cantiere Navale Triestino di Monfalcone, .

Notes et références

  1. (it) Paola Nicita, « Così la sicilia si alzò in volo », La Repubblica.it,
  2. (en) William Green et Gordon Swanborough, The Complete Book of Fighters: An Illustrated Encyclopedia of Every Fighter Aircraft Built and Flown, New York, Smithmark Publishers,
  3. http://www.palermonotizie.com/2010011620295/officine-aeronautica-sicula-ducrot-palermo.html

Liens externes

  • Portail du monde maritime
  • Portail de l’aéronautique
  • Portail des entreprises
  • Portail de l’armée italienne
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.