Aire-la-Ville

Aire-la-Ville est une commune suisse du canton de Genève.

Pour les articles homonymes, voir Aire.

Aire-la-Ville

Le centre du village avec, en arrière plan, l'église catholique romaine Saint-Louis.

Héraldique
Administration
Pays Suisse
Canton Genève
Communes limitrophes Satigny, Bernex, Cartigny, Russin
Maire Dominique Novelle (PLR)
2020-2025
NPA 1288
N° OFS 6601
Démographie
Gentilé Aérien/Aérienne
Population
permanente
1 184 hab. (31 décembre 2018)
Densité 404 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 00″ nord, 6° 02′ 00″ est
Altitude 386 m
Min. 349 m
Max. 419 m
Superficie 2,93 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Aire-la-Ville
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Aire-la-Ville
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Aire-la-Ville
Liens
Site web www.aire-la-ville.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

    Géographie

    Le village d'Aire-la-Ville est situé sur la rive gauche du Rhône, à la hauteur du barrage de Verbois.

    Selon l'Office fédéral de la statistique, Aire-la-Ville mesure 2,93 km2[2]. 20,1 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 42,0 % à des surfaces agricoles, 23,3 % à des surfaces boisées et 14,6 % à des surfaces improductives.

    Communes limitrophes

    Russin Satigny Satigny
    Russin N Bernex
    O    Aire-la-Ville    E
    S
    Cartigny Cartigny Bernex

    Histoire

    Aire-la-Ville appartint d'abord au Comte de Genève, puis à la Maison de Savoie. Elle fut un bailliage bernois de 1536 à 1567. Le château de Ternier, sis à Saint-Julien-en-Genevois, dont dépendait Aire-la-Ville, fut pris par les genevois en 1589, puis assiégé par le duc de Savoie. Aire-la-Ville resta alors savoyarde jusqu'au traité de Lyon en 1601, date à laquelle elle devint française, appartenant au bailliage de Gex. De 1613 à la Révolution, la seigneurie d'Aire-la-Ville appartint à la famille genevoise des Fabri. Elle fit partie du royaume de Piémont-Sardaigne en 1760, en vertu du traité de Turin dit traité des limites[3]. Elle redevint française en 1792 après l'annexion de la Savoie par la France révolutionnaire pour intégrer en 1793 le département du Mont-Blanc, puis en 1798 le département du Léman suite à l'annexion de Genève. Redevenue provisoirement savoyarde après les défaites de Napoléon 1er un autre traité de Turin, signé le 16 mars 1816 par Victor-Emmanuel 1er, roi de Sardaigne, céda à Genève plusieurs communes, dont Aire-la-Ville. C'est ainsi que rattachée à Genève, Aire-la-Ville entra dans la Confédération Helvétique cette même année.[4].

    Politique et administration

    La commune comprend un maire et deux adjoints, qui constituent l'exécutif de la commune, ainsi qu'un conseil municipal de 13 membres, tous élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans.

    Élections du conseil administratif (15 mars et 3 avril 2020)

    L'élection de l'exécutif ne sera pas soumise au vote car il y a autant de candidatures déposées que de sièges à pourvoir. Il s'agit donc d'un élection tacite. Dominique Novelle (Maire) ainsi que Michel Apothéloz (Adjoint) et Christine Rambach (Adjointe) resteront en fonction. [5].

    Membres du conseil administratif (législature 2015-2020)

    L'exécutif de la commune, entré en fonction le , se compose de la façon suivante:

    Membre du conseil administratif actuel (législature 2015-2020)
    Identité Étiquette Fonction Dicastères
    Dominique Novelle Entente communale Maire Culture et Communication (délégué)
    Sécurité, Urbanisme et Transports (délégué)
    Administration générale (délégué)
    Finances et Investissements (délégué)
    Bâtiments (délégué)
    Routes, Canalisations, Parcs et promenades, Cimetière (délégué)
    Fête nationale (délégué)
    Michel Apothéloz Entente communale Adjoint Sécurité, Feu, Protection civile et Police municipale (délégué)
    Animations et sorties des Aînés (délégué)
    Sports et loisirs (délégué)
    Internet, Médias, Journal communal (délégué)
    Ressources humaines (délégué)
    Christine Rambach Entente communale Adjointe Social, Humanitaire, Petite enfance, Parascolaire et Ecole (délégué)
    Culture et Manifestations (délégué)
    Environnement, Traitement des déchets, TPG et Trafic (délégué)

    Conseil municipal (législature 2020-2025)

    À la suite des élections municipales du 15 mars 2020, le conseil municipal, composé de 13 membres (ainsi que d'un bureau avec un président, un vice-président et un secrétaire), est renouvelé, et est représenté de la manière suivante:

    Parti Voix Suffrages en % +/- Sièges +/-
    ENTENTE VILLAGEOISE29978,49 % 0,94 %
    10 / 13
    0
    ALTERNATIVE10021,51 % 0,94
    3 / 13
    0

    Liste des maires (depuis 1997)

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    1997 Henri Duvillard    
    Barthélémy Roch    
    en cours Dominique Novelle PLR  

    Démographie

    Les habitants de la commune s'appellent les Aériens et leurs sobriquets sont les Timbrés et les Aviateurs [6].

    Selon l'Office fédéral de la statistique, Aire-la-Ville compte 1 184 habitants fin 2018[1]. Sa densité de population atteint 404 hab./km2.

    Le graphique suivant résume l'évolution de la population d'Aire-la-Ville entre 1850 et 2008[7] :

    Industrie

    La commune abrite l'usine d'incinération des Cheneviers.

    Sport

    La commune abrite un club de unihockey, le IHC Aire-la-Ville. Le club fut fondé en 2006 par Sébastien Gamba, Quentin Holtz et Laurent Pechkranz. Il se compose de quatre équipes: la première équipe (1ère ligue), la deuxième équipe (2ème ligue), une équipe de novice ainsi qu'une équipe pour les jeunes enfants.

    "Le IHC Aire-la-Ville se veut ouvert, convivial, compétitif, tout en transmettant les valeurs de dépassement de soi et de respect aux jeunes joueurs." [8]

    Galerie

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Références

    1. « Population résidente du canton de Genève, selon l'origine et le sexe, par commune, en mars 2017 », sur Site officiel de l’État de Genève.
    2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
    3. « Traité entre le Roi et le roi de Sardaigne, conclu à Turin le 24 mars 1760 (p.4) », sur Gallica.bnf.fr.
    4. « site officiel de la mairie d’Aire la Ville ».
    5. « Élection des exécutifs communaux (premier tour) du 15 mars 2020 - Candidatures - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 16 mars 2020)
    6. Paul Fehlmann, Ethniques, surnoms et sobriquets des villes et villages en Suisse romande, Haute-Savoie et alentour, dans la vallée d'Aoste et au Tessin, Genève, Jullien, , 274 p. (ISBN 2884120009)
    7. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
    8. « IHC Aire-la-Ville », sur www.aire-la-ville.ch (consulté le 14 mai 2019)
    • Portail de Genève et son canton
    • Portail du Rhône
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.