Akdala

La mine d'Akdala est un champ de forages pour l'extraction de l'uranium du sous-sol par lixiviation in situ situés dans le bassin Tchou-Saryssou dans le district de Sozak du Kazakhstan-Méridional, environ à 380 km au nord de Chimkent.

Mine d'Akdala
Steppes du Kazakhstan
Ressources
Exploitant
Betpak Dala joint venture
Ouverture
2004
Pays
Division administrative
Subdivision administrative
Coordonnées
45° 38′ 50″ N, 68° 24′ 08″ E
Localisation sur la carte du Kazakhstan
Localisation sur la carte d’Asie

La mine est détenue par une coentreprise kazaco-canadienne dans laquelle la société Uranium One possède 70 % des parts.

Le gisement d'uranium d'Akdala est estimé par certaines sources à 43,5 millions de tonnes de minerai possédant une teneur de 0,036 % d'uranium, soit 15 660 tonnes d'uranium pur. D'autres sources l'estime à 14 250 tonnes d'uranium à 0,059 %[1].

Histoire

Les forages dans la région débutent en 1961. Le gisement d'uranium d'Akdala est découvert en 1982 avec le gisement de la mine d'uranium de Muyunkum[2].

Depuis la fin de l'année 2001, le gisement est exploité par lixiviation in situ[1].

La production industrielle de la mine débute en , après un programme de test d'une usine pilote pendant plus de 2 ans.

Fin 2012, environ 1 500 forages d'extraction et d'injection ont été réalisés sur le site de la mine. Parmi eux, les deux tiers sont encore en opération. En 2012, la mine produit 1 095 tonnes d'uranium concentré, dont 766 tonnes sont remises à Uranium One[3].

Références

Voir aussi

  • Portail de la mine
  • Portail du nucléaire
  • Portail du Kazakhstan
  • Portail de l’énergie
  • Portail de l’histoire militaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.