Albert Ier de Vermandois

Albert Ier de Vermandois[1] dit le Pieux, né entre 931 et 934, mort le , fut comte de Vermandois de 946 à 987. Il était fils d’Herbert II, comte de Vermandois, et d’Adèle de France.

Pour les articles homonymes, voir Albert Ier.
Albert Ier
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
ou
Décès
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Adèle de France (d)
Fratrie
Conjointe
Gerberge de Lotharingie (en)
Enfants
Herbert III de Vermandois
Guy I de Vermandois (en)
Otton de Warcq
Liudolf of Vermandois (en)

Biographie

Il ne reçoit le Vermandois qu’au moment du partage des terres de son père trois ans après la mort de ce dernier, c’est-à-dire en 946[2].
Il soutient son frère Hugues pour que celui-ci conserve l’évêché de Reims, mais abandonne la lutte en 949 quand ce dernier est définitivement débouté de ses prétentions. Il se soumet alors au roi Louis IV d’Outremer et devient un de ses partisans. À la mort de Louis V, il s’oppose à l’élection d’Hugues Capet, mais doit se soumettre. Il meurt peu après.

Mariage et enfants

Peu avant 950, il épouse Gerberge (935-978), fille de Gislebert, duc de Lotharingie, et de Gerberge de Saxe laquelle épouse en secondes noces le roi Louis IV. Ils ont les enfants suivants[3] :

Sources

  • Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), Villeneuve-d'Ascq, éd. Patrick van Kerrebrouck, , 545 p. (ISBN 978-2-95015-093-6)

Notes et références

  • Portail de la Picardie
  • Portail du Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.