Alex Gordon

Alex Jonathan Gordon (né le 10 février 1984 à Lincoln, Nebraska, États-Unis) est un voltigeur de gauche des Royals de Kansas City de la Ligue majeure de baseball.

Alex Gordon
Royals de Kansas City - No  4
Voltigeur
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
2 avril 2007
Statistiques de joueur (2007-2018)
Moyenne au bâton ,258
Circuits 173
Points produits 662
Équipes

Il a remporté quatre Gants dorés et trois prix Fielding Bible, a reçu trois sélections au match des étoiles et gagné la Série mondiale 2015 avec les Royals.

Biographie

Carrière scolaire et universitaire

Après des études secondaires à la Southeast High School de Lincoln (Nebraska), Alex Gordon suit des études supérieures à l'Université du Nebraska–Lincoln, où il porte les couleurs des Nebraska Cornhuskers de 2003 à 2005. Brillant avec les Cornhuskers (0,319 de moyenne au bâton en 2003, 0,365 en 2004 et 0,372 en 2005)[1], il accumule une vingtaine de titres et honneurs individuels. Parmi ces derniers, citons les titres de joueur de l'année 2005 attribué par Baseball America.

Sélectionné en équipe universitaire des États-Unis, il remporte le championnat du monde universitaire en à[2].

Carrière professionnelle

Gordon est repêché le 7 juin 2005 par les Royals de Kansas City au premier tour de sélection (2e choix)[3].

Défensive : du troisième but au champ extérieur

Au moment d'être mis sous contrat par Kansas City, Gordon est présenté comme le « nouveau George Brett »[4] car c'est, tout comme l'ancienne vedette des Royals, un joueur de troisième but[3]. Cependant, à partir de la saison 2010, Gordon devient joueur de champ extérieur à temps plein[5]. À l'université, ses qualités défensives sont remarquables, mais il éprouve énormément de difficulté à défendre sa position à son entrée dans les majeures[6]. Les Royals profitent d'un séjour de Gordon dans les ligues mineures au début 2010 pour le transformer en voltigeur, un changement qui, espère-t-on, aura le double avantage de relancer leur joueur en offensive, un autre aspect de son jeu où il déçoit initialement[7]. Le changement s'avère un coup de génie de la part des Royals puisque, quelques années après, il est l'un des meilleurs joueurs défensifs du baseball au champ extérieur[8] et que le club lui-même est remarqué en 2014 comme l'un des plus solides du baseball majeur défensivement[9]. Le changement de position permet aussi aux Royals de trouver une place au troisième coussin pour un autre de leurs joueurs d'avenir, Mike Moustakas.

Saison 2007

Il passe une saison en Ligues mineures avec les Wichita Wranglers (AA, 2007) avant d'effectuer ses débuts en Ligue majeure le 2 avril 2007. Lors de son premier passage au bâton au plus haut niveau, il se retrouve face à Curt Schilling et des bases pleines. Il est retiré sur des prises.

La saison s'achève à l'hôpital pour Gordon. Lors de la neuvième manche du dernier match de la saison, il se fracture le nez lorsqu'un roulant frappé par Kelly Shoppach des Indians de Cleveland fait un mauvais bond et lui rebondit en plein visage[10].

En 151 parties à sa saison recrue, il laisse entrevoir de belles aptitudes avec 15 circuits et 60 points produits.

Saison 2008

En 2008, Gordon retrouve le numéro 4 qu'il portait en scolaire et en universitaire après avoir arboré le numéro 7 en 2007[11].

Sa moyenne au bâton plafonne à ,258 en 2008 ; c'est tout de même la deuxième meilleure performance dans ce secteur de jeu pour un joueur des Royals cette saison-là. En revanche, il accumule 16 erreurs pour une moyenne défensive de ,955 ; c'est seulement là pire moyenne pour un joueur de troisième but titulaire cette saison-là en Ligue américaine[12].

Saison 2009

Alex Gordon en 2009.

La saison 2009 débute mal pour Gordon qui doit se faire opérer de la hanche droite le 17 avril. Il retrouve les terrains de la Ligue majeure le 17 juillet.

Gordon réussit un vol du marbre le 2 août face aux Rays de Tampa Bay. C'est le premier vol de marbre réussit par un joueur des Royals depuis 2003[13]. Sa fin de saison 2009 est contrastrée avec un nouveau passage par les Ligues mineures et la liste des blessés.

Saison 2010

Gordon connaît une saison décevante en 2010 avec une moyenne au bâton d'à peine ,215 en 74 parties jouées pour Kansas City.

Saison 2011

Alex Gordon en 2011.

Alex Gordon s'impose enfin en 2011 alors qu'il joue 151 parties pour les Royals et remporte un Gant doré pour l'excellence de son jeu défensif au troisième coussin. Les succès en offensive sont au rendez-vous avec 23 circuits, 87 points produits et une moyenne au bâton de ,303. Il ajoute aussi 17 vols de buts.

Il apparaît au palmarès des meilleurs frappeurs de la Ligue américaine : il est en 10e place pour sa moyenne au bâton, en 6e pour les doubles (45), en 6e pour les coups sûrs de plus d'un but (72), en 8e pour les coups sûrs (185) et en 10e pour les points marqués (101)[14]. Gordon est pour la première fois de sa carrière considéré pour le prix du joueur par excellence de la saison dans l'Américaine, bien qu'il ne prenne que le 21e rang du scrutin[15].

Saison 2012

En 161 matchs joués en 2012, Gordon mène tous les frappeurs des majeures avec 51 doubles[16]. Il réussit un sommet en carrière de 189 coups sûrs, bon pour le 6e rang dans la Ligue américaine[17], ajoute 14 circuits, 10 buts volés, 93 points marqués et produit 72 points. Sa moyenne au bâton se chiffre à ,294. Ses qualités défensives sont récompensées par un premier prix Fielding Bible et un premier Gant doré.

Saison 2013

En 2013, Gordon voit sa moyenne au bâton baisser légèrement et se chiffrer à ,265 en 156 matchs. Il atteint les 20 circuits en une saison pour la seconde fois de sa carrière, produit 81 points, en marque 90 et vole 11 buts. Sa production de 27 doubles est presque amputée de moitié comparativement à la saison précédente. À la mi-saison, il est pour la première fois invité au match des étoiles et, une fois de plus, ses aptitudes défensives lui valent un prix Fielding Bible et un Gant doré.

Saison 2014

Il est invité au match des étoiles 2014[18] mais, blessé, doit renoncer à jouer la partie[19].

Saison 2015

Gordon fait partie de l'équipe des Royals championne de la Série mondiale 2015.

Devenu agent libre après la Série mondiale, Gordon signe finalement une nouvelle entente avec Kansas City. Le , il accepte une entente de 72 millions pour 4 saisons, le contrat le plus lucratif de l'histoire des Royals[20].

Carte de baseball

Une carte de baseball d'Alex Gordon produite par la compagnie Topps en 2006 est prisée des collectionneurs. La carte est imprimée par Topps prématurément, alors que l'Association des joueurs de la Ligue majeure de baseball interdit que des cartes soient produites pour des athlètes universitaires ou collégiaux n'ayant pas encore d'expérience dans le baseball majeur. La compagnie détruit alors les cartes, mais certaines sont à ce moment déjà sur le marché, leur rareté faisant monter leur prix dans les milliers de dollars[21].

Statistiques

Statistiques de frappeur en saison régulière[22]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2007 Kansas City 15154360134364156014.247
2008 Kansas City 1344937212835116599.260
2009 Kansas City 491642838606225.232
2010 Kansas City 7424234521008201.215
2011 Kansas City 151 611 101 185 45 4 23 87 17 .303
2012 Kansas City 161 642 93 189 51 5 14 72 10 .294
2013 Kansas City 156 633 90 168 27 6 20 81 11 .265
2014 Kansas City 156 563 87 150 34 1 19 74 12 .266
2015 Kansas City 104 354 40 96 18 0 13 48 2 .271
2016 Kansas City 128 445 62 98 16 2 17 40 8 .220
2017 Kansas City 148 476 52 99 20 2 9 45 7 .208
2018 Kansas City 141 506 56 124 24 0 13 54 12 .245
Totaux 15535672775146132225173662108.258

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références

  1. (en) Statistiques d'Alex Gordon en NCAA, sur thebaseballcube.com.
  2. (en) « 2nd World University Baseball Championship », sur le site officiel de la FISU.
  3. (en) « 1st Round of the 2005 June Draft », sur baseball-reference.com.
  4. (en) « Gordon attempting to put difficult rookie season behind him », le 5 mars 2008, sur sports.espn.go.com.
  5. (en) Standard Fielding, baseball-reference.com.
  6. (en) Royals moving struggling third baseman Alex Gordon to outfield in minorsAssociated Press, 3 mai 2010.
  7. (en) Royals shifting Gordon to outfield, Associated Press, 3 mai 2010.
  8. (en) Concerning Alex Gordon, and his value, Brandon Warne, FanGraphs, 6 décembre 2013.
  9. (en) Humility, sweat transformed 'bust' to All-Star, Dirk Chatelain, Omaha World-Herald (en).
  10. (en) « Gordon recovers from broken nose », le 1er octobre 2007, sur le site officiel des Royals de Kansas City.
  11. (en) « Royals unveil new powder blues », le 7 décembre 2007, sur le site officiel des Royals de Kansas City.
  12. (en) « MLB Player Fielding Stats - As 3b - 2008 », sur espn.go.com.
  13. (en) « Royals escape no-no, win for Bannister », le 2 août 2009, sur le site officiel des Royals de Kansas City.
  14. (en) 2011 American League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  15. (en) 2011 Awards Voting, baseball-reference.com.
  16. (en) 2012 Major League Baseball Batting Leadersbaseball-reference.com.
  17. (en) 2012 American League Batting Leadersbaseball-reference.com.
  18. (en) 2014 All-Star Game rosters, MLB.com, 13 juillet 2014.
  19. (en) Aybar calls first All-Star selection 'great honor', Lyle Spencer / MLB.com, 10 juillet 2014.
  20. (en) Alex Gordon was ‘the perfect ballplayer,’ and now he is the perfect Royal, Sam Mellinger, The Kansas City Star, 6 janvier 2016.
  21. (en) This card costs 'cause you aren't supposed to have it', Darren Rovell, ESPN, 2 mai 2006.
  22. (en) Statistiques d'Alex Gordon en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes


  • Portail du baseball
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.