Alfonso Celis Jr.

Alfonso Celis Enecoiz, plus connu sous le nom d'Alfonso Celis Jr., né le à Mexico, est un pilote automobile mexicain.

Alfonso Celis Jr.
Alfonso Celis Jr. à Silverstone en 2014.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Mexico (Mexique)
Nationalité Mexicain
Site web alfonsocelis.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2011
Qualité Pilote automobile en monoplace
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Juncos Racing
Statistiques
Numéro permanent 32

Biographie

Débuts en compétition (2011-2012)

Alfonso Celis Jr. commence sa carrière en sport automobile au Mexique en 2011, dans un championnat local appelé Campeonato Turismos de Velocidad 1800cc. À 15 ans, il est sacré champion après 7 courses. Il participe à quelques courses du LATAM Challenge Series et termine 16e du classement. Il est également au départ des 24 Heures de Barcelone et termine 10e.

En 2012, il quitte son pays natal pour l'Europe et participe en tout et pour tout à trois courses de Formule BMW, qui ont lieu sur la Motorsport Arena Oschersleben. Il finit 2e de la course 3 et se classe 6e de ce mini-championnat.

Passage complet à la monoplace (2013)

2013 sera sa première année complète en monoplace. Il s'engage dans le championnat de Formula Renault 2.0 NEC avec Fortec Motorsport et marque régulièrement des points. Son meilleur résultat est obtenu lors de la dernière course de la saison sur le circuit de Zandvoort, avec une 3e place. Il se classe 14e du championnat. Il prend également part à trois courses du championnat de Formule 3 britannique[1] et inscrit 15 points. Il participe aussi à une manche du championnat d'Europe de Formule 3 mais abandonne deux fois en trois départs.

Le GP3 Series (2014-2015)

Celis rejoint le GP3 Series en 2014, avec Status Grand Prix[2]. Il ne rentre dans les points qu'à une seule reprise, à Sotchi, à la 7e place. Avec Fortec, il va également prendre part en Formule 3 à la manche du Red Bull Ring mais termine hors des points lors des trois courses. Avec Tech 1 Racing, il participe aux deux courses de Formule Renault 3.5 de la manche du Nürburgring mais son compteur reste de nouveau vierge.

En 2015, il change d'écurie de GP3 Series et signe chez ART Grand Prix[3]. Cette deuxième saison sera meilleure que la première puisqu'il parvient à rentrer dans les points à plusieurs reprises. Son meilleur résultat est une 3e place obtenue à Spa-Francorchamps, il termine 12e du championnat avec 24 points. Son équipier Esteban Ocon est quant à lui sacré champion.

Formule Renault 3.5 et premiers pas en Formule 1 (2015-2017)

Alfonso Celis Jr. en 2014 sur le Nürburgring.

Après sa pige en 2014, Alfonso Celis Jr. participe à temps plein à la saison 2015 de Formule Renault 3.5 Series avec AV Formula, en même temps que son programme en GP3 Series[4]. Il ne rentre que trois fois dans les points et son meilleur résultat est une 4e place, obtenue au Nürburgring. Il termine 16e du classement. En fin d'année, il est nommé pilote de développement de l'écurie de Formule 1 Force India[5].

Alfonso Celis Jr. lors des essais libres 1 du Grand Prix de Bahreïn 2016.

La Formule Renault 3.5 Series est renommée en Formule V8 3.5 et il continue dans cette discipline avec AVF en 2016[6]. Il rentre régulièrement dans les points et obtient son unique podium de l'année à Spa-Francorchamps, une nouvelle fois. Le top 10 final lui échappe de nouveau puisqu'il se classe 11e, tandis que son équipier Tom Dillmann est sacré champion, avec quatre fois plus de points. Au cours de l'année, il participe à six séances d'essais libres dans la Force India VJM09[7], ainsi qu'à quelques journées d'essais privés, ce qui lui permet d'accumuler du roulage.

En janvier 2017, il signe chez Fortec Motorsport et devient le premier pilote à trouver un baquet pour la saison de Formule V8 3.5[8]. Il monte sur le podium dès la première course de la saison à Silverstone. À Spa-Francorchamps, il obtient sa première victoire et mène le championnat après quatre courses. Il monte au total sept fois sur le podium et termine 3e du championnat. Il participe en parallèle à quelques séances d'essais libres avec Force India, notamment au Mexique devant son public, où il se fait remarquer en tapant le mur[9].

Retour sur le continent américain (depuis 2018)

En 2018, Alfonso Celis Jr. s'engage en Indy Lights et prend part à deux courses avec Juncos Racing[10]. Il fait également deux apparitions en IndyCar Series avec la même écurie, d'abord sur le circuit de Road America[11] puis à Portland.

Carrière

Résultats en monoplace

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2011 LATAM Challenge Series Megaracing 5 0 0 0 0 6 16e
2012 Formule BMW 3 0 0 0 1 24 6e
2013 Formula Renault 2.0 NEC Fortec Motorsport 17 0 0 0 1 109 14e
2014 GP3 Series Status Grand Prix 18 0 0 0 0 2 21e
2015 GP3 Series ART Grand Prix 16 0 0 0 1 24 12e
Formula Renault 3.5 Series AV Formula 17 0 0 2 0 17 16e
2016 Formule V8 3.5 18 0 0 0 1 55 11e
Formule 1 Force India Pilote d'essais
2017 Formule V8 3.5 Fortec Motorsport 18 1 1 2 7 204 3e
Formule 1 Force India Pilote d'essais
2018 Indy Lights Juncos Racing 2 0 0 0 0 27 11e
IndyCar Series 2 0 0 0 0 23 36e

Notes et références

  1. Juliette Follin, « British F3 – Alfonso Celis chez Fortec au Nürburgring », sur chequeredflags.fr, (consulté le 12 janvier 2017)
  2. « GP3 - Celis Jr signe avec Status GP », sur autohebdo.fr, (consulté le 11 janvier 2017)
  3. « GP3 - Alfonso Celis Jr avec ART Grand Prix », sur autohebdo.fr, (consulté le 11 janvier 2017)
  4. « FR3.5 ? Alfonso Celis Jr double son programme », sur autohebdo.fr, (consulté le 8 janvier 2017)
  5. Benjamin Vinel, « Alfonso Celis devient pilote de développement Force India », sur motorsport.com, (consulté le 8 janvier 2017)
  6. Peter Mills, « Alfonso Celis Jr commits to 2016 Formula 3.5 V8 with AVF », sur autosport.com, (consulté le 8 janvier 2017)
  7. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - Celis roulera le vendredi à Sakhir », sur news.sportauto.fr, (consulté le 8 janvier 2017)
  8. Benjamin Vinel, « Alfonso Celis Jr rempile en Formule V8 3.5 pour 2017 », sur motorsport.com, (consulté le 8 janvier 2017)
  9. Benjamin Vinel, « EL1 - Bottas prend les devants, Celis le mur », sur motorsport.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  10. « Alfonso Celis Jr rejoint l'Indy Lights », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mai 2018)
  11. Jonathan Ouaknine, « IndyCar : Alfonso Celis va débuter avec le team Juncos », sur autonewsinfo.com, (consulté le 12 mai 2018)

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail du Mexique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.