Alfred Louis Kroeber

Alfred Louis Kroeber ( - ) est un anthropologue Américain de la première partie du XXème siècles. Il fut spécialiste des populations nord-américaines et en particulier des Indiens californiens.

Alfred Louis Kroeber
Alfred Louis Kroeber et Ishi.
Fonction
President of the Linguistic Society of America (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Université Columbia (doctorat) (jusqu'en )
Activités
Conjointe
Theodora Kroeber (en) (de à )
Enfants
Ursula K. Le Guin
Karl Kroeber (en)
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Maître
Distinctions

Biographie

Il est né à Hoboken au New Jersey. Il a été un étudiant de Franz Boas à l'université Columbia où il reçut son doctorat en 1901, après une thèse consacrée aux indiens Arapaho. Il a ensuite passé la plus grande partie de sa carrière à l'université de Californie, à Berkeley. Intellectuel libéral, il s'engage au côté des indiens de Californie pour la reconnaissance de leurs droits fonciers. Il met l'accent sur la similitude entre les bateaux cousus des Indiens Chumash et les embarcations des Polynésiens, marque, selon lui, d'un possible contact pré-colombien entre les deux populations. Cette hypothèse, depuis abandonnée par les archéologues, a récemment été défendue à nouveau.

Il a épousé Theodora Kraków Brown, qui publie sous le nom de Theodora Kroeber un livre sur Ishi. Ils ont deux enfants, Karl Kroeber et Ursula K. Le Guin. Alfred Kroeber adopte aussi les deux enfants de sa femme d'un précédent mariage, Ted et Clinton. Il meurt à Paris en 1960.

S'il est surtout connu pour ses travaux en ethnologie, il a également apporté des contributions significatives en archéologie, en anthropologie physique et en ethnolinguistique, ce qui fait de lui un anthropologue dans le sens le plus large du terme. Kroeber n'a pourtant jamais livré de grande monographie d'une société, contrairement à beaucoup de ces plus illustres contemporains.

Critique

Il a écrit un article « caste » dans l'Encyclopedia of Social Sciences (vol III, 1930, 254b-257a), lequel est fortement critiqué par Louis Dumont dans Homo hierarchicus, Paris, Gallimard, 1966, p. 306 et s.).

Voir aussi

  • Portail de l’anthropologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.