Allan Simonsen (pilote automobile)

Allan Simonsen, né le à Odense et mort le [1],[2] au Mans, était un pilote automobile danois.

Commémoratif sur le circuit du Mans
Pour les articles homonymes, voir Simonsen.
Ne pas confondre le footballeur danois Allan Simonsen, lauréat du ballon d'or en 1977.
Allan Simonsen
Allan Simonsen en 2011
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Odense
( Danemark)
Date de décès
Lieu de décès Le Mans ( France)
Nationalité  Danois

Carrière
Qualité Pilote automobile


Biographie

Allan Simonsen au volant de son Aston Martin Vantage GT2 lors de la journée test des 24 Heures du Mans 2012.

Il s'engage depuis 2002 dans divers championnats de Grand Tourisme dont l'Australian GT Championship qu'il a remporté en 2007.

Le , lors de la 81e édition des 24 Heures du Mans, à bord de son Aston Martin V8 Vantage GTE, il quitte la piste en sortie du virage du Tertre Rouge et heurte violemment la barrière de sécurité.

L'accident survient au début du troisième tour de piste[3], 8 minutes 20 après le lancement de la course. L'impact du choc (impact latéral à plus de 170 km/h, environ 75 g de décélération latérale[4]) a été tel que neuf rails de sécurité furent remplacés, entraînant une neutralisation de la course de près d'une heure. L'impact fut d'une rare violence, les rails de sécurité ont endommagé les arbres se trouvant à proximité. Extrait inconscient de sa voiture par le commando d'extraction arrivé très rapidement, le pilote est déclaré mort à son arrivée au centre médical du circuit malgré l'intervention des médecins de l'ACO (mobilisation de deux voitures médicales).

Selon l’enquête, le pilote aurait modifié sa trajectoire pour éviter une voiture en perdition sur la droite de la piste (image provenant de la caméra embarquée de la Corvette #74 la suivant de près) glissant sur des vibreurs rendus dangereux par la fine pluie tombée quelques minutes avant. À la suite de ce sur-virage, le pilote a contre-braqué à haute vitesse pour rétablir l'équilibre de sa voiture, mais cette dernière a subitement retrouvé de l'adhérence, projetant l'Aston Martin V8 Vantage GTE sur la gauche de la piste, bien que le pilote ait freiné pour tenter de ralentir son auto. Une dérive du véhicule s'enclencha pour aller rebondir contre les rails de sécurité.

La violence de l'impact arracha les deux portières de l'Aston Martin.

Il participait aux 24 Heures du Mans pour la septième fois de sa carrière et faisait équipe avec Christoffer Nygaard et Kristian Poulsen en catégorie GTE Am.

Palmarès

Reconnaissance

Australian Tourist Trophy (en) 2007 (Ferrari F430 - Sandown GT Classic).

Carrière

Résultats aux 24 Heures du Mans

Tableau synthétique des résultats d'Allan Simonsen aux 24 Heures du Mans[7]
Année Équipe no  Châssis Moteur Pneumatiques Catégorie Équipier Tours Résultat
2007 Autorlando Sport
Farnbacher Racing
93 Porsche 911 GT3 RSR (997) Porsche 3,8 L Flat-6 Pirelli GT2 Pierre Ehret
Lars-Erik Nielsen
309 21e
(3e en GT2)
2008 Kruse Schiller Motorsport 44 Lola B05/40-Mazda Mazda MZR-R 2,0 L Turbo L4 Dunlop LMP2 Jean de Pourtales
Hideki Noda
147 Abandon
2009 Hankook Team Farnbacher 89 Ferrari F430 GTC Ferrari 4,0 L V8 Hankook GT2 Dominik Farnbacher
Christian Montanari
183 Abandon
2010 Hankook Team Farnbacher 89 Ferrari F430 GT2 Ferrari 4,0 L V8 Hankook GT2 Dominik Farnbacher
Leh Keen
336 12e
(2e en GT2)
2011 Hankook Team Farnbacher 89 Ferrari 458 Italia GT2 Ferrari 4,5 L V8 Hankook GTE Pro Dominik Farnbacher
Leh Keen
137 Abandon
2012 Aston Martin Racing 99 Aston Martin V8 Vantage GTE Aston Martin 4,5 L V8 Michelin GTE Am Christoffer Nygaard
Kristian Poulsen
31 Abandon
2013 Aston Martin Racing 95 Aston Martin V8 Vantage GTE Aston Martin 4,5 L V8 Michelin GTE Am Christoffer Nygaard
Kristian Poulsen
2 Abandon

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail du Danemark
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.