Allemagne au Concours Eurovision de la chanson

L’Allemagne participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa première édition, en 1956 et l'a remporté à deux reprises : en 1982 et 2010[1].

Allemagne au Concours Eurovision
Pays  Allemagne
Radio diffuseur Norddeutscher Rundfunk pour l'ARD
Émission de présélection 2010 - présent
Unser Song für...
Participations
1re participation Eurovision 1956
Participations 65 (en 2020)
Meilleure place 1er (en 1982 et 2010)
Moins bonne place Dernier (en 1964, 1965, 1974, 1995, 2005, 2015 et 2016)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

Pour la participation la plus récente, voir :
Allemagne au Concours Eurovision de la chanson 2019

L’Allemagne fait partie des cinq plus importants contributeurs financiers de l'UER, avec l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Ensemble, ils constituent le groupe dit des « Big Five ». Depuis l'édition 1999 du concours, ceux-ci ont la garantie d’une place automatique en finale, indépendamment de leur résultat de l'année précédente[2].

Participation

L’Allemagne est un des sept pays fondateurs du Concours Eurovision de la chanson, avec la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse[3].

Le pays participe donc depuis 1956 et n'a manqué qu’une seule édition du concours : en 1996. Cette année-là, l’UER décida d’instaurer une présélection. Trente pays avaient en effet posé leur candidature, alors que l’Union limitait à vingt-trois, le nombre de places en finale[4]. Seul le pays hôte, la Norvège, obtint une qualification automatique pour la finale. Les vingt-huit autres pays durent passer par la dite présélection[5]. Finalement, vingt-deux pays obtinrent leur qualification pour la finale et sept autres furent éliminés, dont l’Allemagne. Cette absence suscita un vif mécontentement dans le chef de la télévision publique allemande et ne manqua pas de poser un problème capital à l’UER. En effet, l’Allemagne était (et demeure toujours) le premier contributeur financier de l’Union et du concours. Le risque de pertes financières récurrentes et de diminutions d’audience conséquentes mènera finalement l’UER à créer un statut particulier pour ses cinq contributeurs principaux (l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni). Ceux-ci, surnommés les « Big Five », auraient désormais la garantie d’une place automatique en finale[6].

L’Allemagne détient le record du plus grand nombre de participations au concours pour un pays membre de l’UER : soixante-deux, en 2018[1].

Organisation

Le représentant allemand au concours est généralement choisi lors d'une sélection nationale diffusée sur la télévision publique allemande, l'ARD[7]. Cette sélection nationale est organisée par un des organismes régionaux de l'ARD. De 1956 à 1978, par le Hessischer Rundfunk ; de 1979 à 1991 par le Bayerischer Rundfunk ; de 1992 à 1995, par le Mitteldeutscher Rundfunk et depuis 1996, par le Norddeutscher Rundfunk.

Résultats

L’Allemagne a remporté le concours à deux reprises.

La première, en 1982, avec la chanson Ein bißchen Frieden, interprétée par Nicole[1]. Cette victoire fut marquée par quatre records. Premièrement, l'Allemagne reçut la note maximale à neuf reprises. Ce record ne fut battu qu'en 1997, lorsque le Royaume-Uni la reçut à dix reprises. Deuxièmement, l'Allemagne reçut une note maximale de la moitié des pays participants, un record toujours inégalé. Troisièmement, l'Allemagne termina avec 61 points d'avance sur Israël. Ce record ne fut battu qu'en 1997, lorsque le Royaume-Uni termina avec 70 points d'avance sur l'Irlande. Quatrièmement, l'Allemagne reçut au total 1,61 fois plus de points qu'Israël. Ce record ne fut battu qu'en 2009, lorsque la Norvège reçut 1,78 plus de points que l'Islande. Par la suite, Ein bißchen Frieden rencontra un immense succès commercial et fut numéro des ventes de disques dans de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni[8]. Nicole en produisit huit autres versions : en anglais (A little peace), en danois (En smule fred), en espagnol (Un poco de paz), en français (La paix sur terre), en italien (Un po' di pace), en néerlandais (Een beetje vrede), en russe (Nyemnogo mira), ainsi qu'en version multilingue[9]. Nicole mena sur cette lancée une carrière très fructueuse en Allemagne et dans les autres pays germanophones[10]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Ein bißchen Frieden fut élue septième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[11].

La seconde, en 2010, avec la chanson Satellite, interprétée par Lena Meyer-Landrut[1]. Le pays devint le premier des « Big Five » à l’emporter, depuis l’instauration de la règle en 1999. Après le concours, Satellite rencontra un très grand succès commercial partout en Europe[12].

Le pays a terminé à la deuxième place, à quatre reprises (en 1980, 1981, 1985 et 1987) et à la troisième place, à cinq reprises (en 1970, 1971, 1972, 1994 et 1999). A contrario, l'Allemagne a terminé à la dernière place à sept reprises (en 1964, 1965, 1974, 1995, 2005, 2015 et 2016) et a obtenu un nul point à trois reprises (en 1964, 1965 et 2015)[1].

Pays hôte

Le Großer Sendesaal des Hessischer Rundfunk situé à Francfort-sur-le-Main reçoit l'évènement en 1957.

L’Allemagne a organisé le concours à trois reprises : en 1957, 1983 et 2011.

En 1957, l'évènement se déroula le dimanche , dans la Großer Sendesaal des Hessischer Rundfunk, à Francfort-sur-le-Main. La présentatrice de la soirée fut l'actrice allemande Anaid Iplicjian et le directeur musical, Willy Berking. La Suisse, qui avait accueilli et remporté le concours en 1956, n'avait pas souhaité l'organiser pour la seconde année consécutive et c'est donc l'Allemagne qui s'en était chargé[13]. Pour la toute première fois, la procédure de vote devint part intégrale du spectacle. Les jurys furent contactés par téléphone et donnèrent leurs résultats en direct[14]. La présentatrice et son assistante répétèrent à haute voix les votes qui furent affichés sur le tout premier tableau de vote.

En 1983, le Rudi-Sedlmayer-Halle de Munich accueille l'Eurovision.

En 1983, l'évènement se déroula le samedi , au Rudi-Sedlmayer-Halle, à Munich. La présentatrice de la soirée fut Marlène Charell et le directeur musical, Dieter Reith[15]. Ce fut la première fois que la durée de retransmission du concours dépassa les trois heures et que la production eut recours à des micros sans fil. Marlène Charell se fit remarquer par son omniprésence : elle ouvrit le concours, introduisit les chansons, composa la décoration florale, fit le numéro d'entracte et dirigea le vote. Mais elle se fit également remarquer par ses nombreuses erreurs de langage, confondant les langues, les noms des participants, des chefs d'orchestre, des pays, ainsi que les attributions des points[15].

L'ESPRIT arena de Düsseldorf décorée aux couleurs de l'Eurovision 2011.

En 2011, l'évènement se déroula les mardi 10, jeudi 12 et samedi , à l'ESPRIT arena, à Düsseldorf. Les présentateurs des trois soirées furent Anke Engelke, Judith Rakers et Stefan Raab[16]. La retransmission de la première demi-finale fut perturbée par l'interruption de certaines liaisons entre le système central et les cabines des commentateurs. L'incident débuta vingt minutes après le début du direct, alors que les répétitions s'étaient parfaitement déroulées. Plusieurs chaînes furent affectées par le problème, notamment la RTBF, la SRG SSR (TSR2, SF zwei, RSI La 2 et HD suisse), la BBC, l'ORF, la RTP et le diffuseur hôte, Das Erste. Leurs commentateurs durent fournirent leurs explications par le biais de lignes de téléphone fixes ou mobiles. Le lendemain, la production allemande présenta ses excuses et assura que l'incident n'avait affecté que les commentaires et pas les prestations. L'UER estima que cela n'avait eu aucun impact sur les résultats, valida les qualifications de la demi-finale et demanda à la production d'installer un second système de secours pour les deux autres soirées[17].

Faits notables

En 1957, la représentante allemande Margot Hielscher fut la première artiste de l'histoire du concours à recourir à un accessoire, en l'occurrence un téléphone, placé sur scène à côté d'elle. Hielscher le décrocha dès les premières notes de sa chanson, justement intitulée Telefon, Telefon. Elle tint ensuite le cornet en main durant toute sa prestation, s'adressant à un correspondant imaginaire[18].

En 1959, les représentantes allemandes, les sœurs Kessler, furent le premier couple jumeau à participer au concours.

En 1979, les représentants allemands furent le groupe Dschinghis Khan, formé spécialement pour l’occasion. Leur chanson était une composition de Ralph Siegel. Elle suscita une vive controverse dans l’opinion publique allemande, après avoir remporté la finale nationale. Certains estimaient qu’en vantant les exploits d’un meurtrier de masse, elle faisait la promotion de la violence et donnerait une mauvaise image de l’Allemagne en Israël. Les spectateurs dans la salle lui réservèrent pourtant un très bon accueil [19]. Il est également dit que c'est cette chanson qui a inspiré le titre Rasputin des Boney M.

La représentante allemande Katja Ebstein est la seule artiste de l'histoire du concours à avoir figuré à trois reprises parmi les trois premiers, sans jamais avoir remporté le concours. Elle finit à la troisième place en 1970 et 1971 et à la deuxième place en 1980[20].

En 1988, les représentantes allemandes, Chris Garden et Maxi Garden, étaient mère et fille. Ce fut la première dans l'histoire du concours qu'une mère et sa fille concoururent ensemble[21].

En 1998, le représentant allemand, Guildo Horn, sauta brusquement dans le public durant sa prestation. Il escalada ensuite la passerelle blanche, réservée au vote. Il devint ainsi le premier artiste de l’histoire du concours à déserter la scène lors de son passage et à chanter parmi les spectateurs[22]. Sa chanson, Guido hat euch lieb!, était officiellement l’œuvre d’un certain Alf Igel. Il s’agissait en réalité de Stefan Raab, qui faisait là une plaisanterie sur le nom de Ralph Siegel, le compositeur allemand qui avait remporté le concours en 1982, avec Ein bißchen Frieden[22]. Lors de la finale nationale allemande, Horn se fit accompagner par son groupe Les Chaussures Orthopédiques. D’abord moquée et critiquée, sa victoire finit par susciter la sympathie, puis l’engouement du public allemand[23]. La retransmission du concours battit ainsi des records d’audience en Allemagne et de nombreux fans de Horn firent même le voyage à l’étranger, afin de pouvoir voter pour lui. Il termina cependant à la septième place[22].

En 2005, le compositeur de la chanson allemande, David Brandes, causa une vaste controverse, lorsqu’il admit avoir manipulé les ventes de disques de la chanteuse Gracia pour lui permettre d’atteindre la première place des classements allemands. Il avait en effet acheté en masse les singles de sa chanson Run & Hide. Gracia le défendit publiquement et malgré les demandes pressantes d’autres artistes, refusa de retirer sa candidature[24].

Représentants

Année Artiste(s) Chanson Langue(s) Traduction française Finale
Place Points
1956 Walter Andreas SchwarzIm Wartesaal zum großen GlückAllemandDans la salle d'attente de la chance--
Freddy QuinnSo geht das jede NachtAllemandC'est ainsi chaque nuit--
1957 Margot HielscherTelefon, TelefonAllemandTéléphone, téléphone 0408
1958Für zwei Groschen MusikAllemandUne musique pour deux sous 0705
1959 Alice & Ellen Kessler Heute Abend wollen wir tanzen geh'nAllemandCe soir, nous voulons aller danser08 05
1960 Wyn HoopBonne nuit ma chérieAllemand, français- 0411
1961 Lale AndersenEinmal sehen wir uns wiederAllemand, françaisNous nous retrouverons 1303
1962 Conny Froboess Zwei kleine ItalienerAllemandDeux petits Italiens06 09
1963 Heidi BrühlMarcelAllemand-09 05
1964 Nora Nova Man gewöhnt sich so schnell an das SchöneAllemandComme nous nous habituons rapidement aux jolies choses 1300
1965 Ulla WiesnerParadies, wo bist du?AllemandParadis, où es-tu ? 1500
1966 Margot EskensDie Zeiger der UhrAllemandLes mains du temps 1007
1967 Inge BrückAnouschkaAllemand-08 07
1968 Wencke MyhreEin Hoch der LiebeAllemandUn toast à l'amour 0611
1969 Siw MalmkvistPrimaballerinaAllemandDanseuse étoile09 08
1970 Katja EbsteinWunder gibt es immer wiederAllemandDes miracles se produisent toujours 0312
1971Diese WeltAllemandCe monde03 100
1972 Mary RoosNur die Liebe läßt uns lebenAllemandSeul l'amour nous laisse vivre 03107
1973 GitteJunger TagAllemandNouveau jour 0885
1974 Cindy & BertDie SommermelodieAllemandLa mélodie de l'été 1403
1975 Joy FlemingEin Lied kann eine Brücke seinAllemandUne chanson peut être un pont 1715
1976 Les Humphries SingersSing Sang SongAllemand- 1512
1977 Silver ConventionTelegramAnglaisTélégramme08 55
1978 Ireen SheerFeuerAllemandFeu06 84
1979 Dschinghis KhanDschinghis KhanAllemandGengis Khan 0486
1980 Katja EbsteinTheaterAllemandThéâtre02 128
1981 Lena ValaitisJohnny BlueAllemand-02 132
1982 NicoleEin bißchen FriedenAllemandUn peu de paix 01161
1983 Hoffmann et HoffmannRücksichtAllemandConsidération 0594
1984 Mary RoosAufrecht geh'nAllemandLa tête haute13 34
1985 WindFür alleAllemandPour tous02 105
1986 Ingrid PetersÜber die Brücke geh'nAllemandPar-delà le pont 0862
1987 WindLaß die Sonne in dein HerzAllemandLaisse le soleil entrer dans ton cœur 02141
1988 Maxi & Chris Garden Lied für einen FreundAllemandChanson pour un ami14 48
1989 Nino de AngeloFliegerAllemandAvion14 46
1990 Chris Kempers & Daniel Kovac Frei zu lebenAllemandLibre de vivre0960
1991 Atlantis 2000Dieser Traum darf niemals sterbenAllemandCe rêve ne doit jamais mourir 1810
1992 WindTräume sind für alle daAllemandLes rêves sont là pour tous 1627
1993 Münchener FreiheitViel zu weitAllemandBeaucoup trop loin 1818
1994 MekadoWir geben 'ne PartyAllemandNous donnons une fête03 128
1995 Stone & StoneVerliebt in DichAllemandAmoureux de toi 2301
1996 LeonPlanet of BlueAllemandPlanète bleue Non qualifié
(24e en demi-finale avec 24 points).
1997 Bianca ShomburgZeitAllemandTemps18 22
1998 Guildo HornGuildo hat Euch lieb!AllemandGuido vous aime ! 0786
1999 Sürpriz Reise nach Jerusalem - Kudüs’e seyahatAllemand, hébreu, turc, anglaisVoyage vers Jérusalem 03140
2000 Stefan RaabWadde hadde dudde da?AllemandQu'est-ce que tu as là ? 0596
2001 MichelleWer Liebe lebtAllemand, anglaisQui vit, aime08 66
2002 Corinna MayI Can't Live Without MusicAnglaisJe ne peux pas vivre sans musique 2117
2003 LouLet's Get HappyAnglaisSoyons heureux11 53
2004 MaxCan't Wait Until TonightAnglais, turcJe ne peux pas attendre jusqu'à ce soir08 93
2005 GraciaRun & HideAnglaisCours et cache-toi24 04
2006 Texas LightningNo No NeverAnglaisNon, non, jamais14 36
2007 Roger CiceroFrauen regier’n die WeltAllemand, anglaisLes femmes dirigent le monde19 49
2008 No AngelsDisappearAnglaisDisparaître23 14
2009 Alex Swings Oscar Sings!Miss Kiss Kiss BangAnglaisMademoiselle bise bise bang20 35
2010 Lena Meyer-LandrutSatelliteAnglais-01 246
2011Taken by a StrangerAnglaisPrise par un inconnu10 107
2012 Roman LobStanding StillAnglaisEncore debout08 110
2013 CascadaGloriousAnglaisGlorieux2118
2014 ElaizaIs It RightAnglaisEst-ce correct1839
2015 Ann SophieBlack SmokeAnglaisFumée noire2600
2016 Jamie-Lee Kriewitz GhostAnglaisFantôme 26 11
2017 Levina Perfect LifeAnglaisVie parfaite 25 06
2018 Michael Schulte You Let Me Walk Alone Anglais Tu m'as laissé marcher seul 04 340
2019 S!sters Sister Anglais Sœur 25 24
2020 Ben Dolic Violent Thing Anglais Chose violente Concours annulé suite
  • Première place
  • Deuxième place
  • Troisième place
  • Dernière place

Galerie

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) Porte-parole
1956Fernando PaggiWolf Mittler-
1957Willy BerkingJoachim Fuchsberger
1958Dolf van der LindenClaudia Doren
1959Franck PourcelElena GerhardWalter Andreas Schwarz
1960Franz Josef BreuerWolf Mittler
1961Franck Pourcel?
1962Rolf-Hans MüllerRuth Kappelsberger
1963Willy BerkingHanns Joachim Friedrichs
1964Hermann RockmannLia Wöhr
1965Alfred Hause
1966Willy BerkingHans-Joachim RauschenbachWerner Veigel
1967Hans BlumKarin Tietze-Ludwig
1968Horst JankowskiHans-Otto Grünefeldt
1969Hans Blum
1970Christian BruhnMarie-Louise Steinbauer
1971Dieter ZimmermannHanns Verres-
1972Paul Kuhn
1973Günther-Eric Thöner
1974Werner ScharfenbergerWerner Veigel?
1975Rainer Pietsch
1976Les Humphries
1977Ronnie Hazlehurst
1978Jean FrankfurterUte Verhoolen
1979Norbert DaumAdo Schlier & Gabi SchnelleLotti Ohnesorge
1980Wolfgang RödelbergerAdo Schlier
1981
1982Norbert Daum
1983Dieter ReithCarolin Reiber
1984Pierre CaoKerstin Schweighöfer
1985Reiner PietschChristoph Deumling
1986Hans Blum
1987László BenckerChristoph Deumling & Lotti OhnesorgeSandra Maischberger
1988Michael ThatcherNicole & Claus-Erich BoetzkesLotti Ohnesorge
1989-Thomas GottschalkSandra Maischberger
1990Rainer PietschFritz Egner
1991Hermann WeindorfMax SchautzerChristian Eckhardt
1992Norbert DaumJan HoferCarmen Nebel
1993
1994
1995Hermann WeindorfHorst Senker
1996non qualifiéUlf Ansorgenon qualifié
1997-Peter UrbanChristina Mänz
1998Stefan RaabNena
1999-Renan Demirkan
2000Axel Bulthaupt
2001
2002
2003
2004Thomas Anders
2005Thomas Hermanns
2006
2007
2008
2009Tim FrühlingThomas Anders
2010Peter UrbanHape Kerkeling
2011Ina Müller
2012Anke Engelke
2013Lena Meyer-Landrut
2014Helene Fischer
2015Barbara Schöneberger
2016
2017
2018
2019

Historique de vote

Depuis 1975, l'Allemagne a attribué le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Suède 177
2 Turquie 170
3 Royaume-Uni 153
4 Irlande 145
5 Israël 134

Depuis 1975, l'Allemagne a reçu le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Espagne 203
2 Danemark 191
3 Portugal 165
4 Suisse 160
5 Pays-Bas 149

12 Points

Légende

Vainqueur - L'Allemagne a donné 12 points à la chanson victorieuse / L'Allemagne a reçu 12 points et a gagné le concours
2e place - L'Allemagne a donné 12 points à la chanson arrivée à la seconde place / L'Allemagne a reçu 12 points et est arrivée deuxième
3e place - L'Allemagne a donné 12 points à la chanson arrivée à la troisième place / L'Allemagne a reçu 12 points et est arrivée troisième
Qualifiée - L'Allemagne a donné 12 points à une chanson parvenue à se qualifier pour la finale
Non-qualifiée - L'Allemagne a donné 12 points à une chanson éliminée durant les demi-finales
Année Attribués Reçus
Finale Demi-Finale Finale
1975 FinlandePas de demi-finales
Aucun
1976 France
1977 France
1978 Israël Finlande
1979 Espagne Danemark
 Espagne
 France
 Monaco
1980 Irlande Espagne
 Italie
 Pays-Bas
1981 France Espagne
 Portugal
 Suède
 Turquie
1982 Israël Chypre
 Danemark
 Espagne
 Irlande
 Israël
 Portugal
 Suisse
 Turquie
 Yougoslavie
1983 Suède Luxembourg
1984 Suède
Aucun
1985 Norvège Chypre
1986 Luxembourg Royaume-Uni
1987 Italie Danemark
 Islande
1988 Suisse
Aucun
1989 Royaume-Uni
1990 Espagne Luxembourg
1991 Suède
Aucun
1992 Royaume-Uni
1993 Suisse
1994 Irlande Hongrie
 Roumanie
1995 Suède
Aucun
1996
Non-qualifiée
1997 TurquiePas de demi-finales
Aucun
1998 Turquie Espagne
 Pays-Bas
 Suisse
1999 Israël
 Pays-Bas
 Pologne
 Portugal
 Turquie
2000 Danemark Autriche
 Espagne
 Suisse
2001 Danemark
Aucun
2002 Lettonie
2003 Pologne
2004 Turquie Serbie-et-Monténégro Espagne
2005 Grèce Portugal
Aucun
2006 Turquie Finlande
2007 Turquie
2008 Grèce Grèce Bulgarie
2009 Norvège Turquie
Aucun
2010 Belgique Belgique Danemark
 Espagne
 Estonie
 Finlande
 Lettonie
 Norvège
 Slovaquie
 Suède
 Suisse
2011 Autriche Autriche
Aucun
2012 Suède Suède
2013 Hongrie Islande
2014 Pays-Bas Pologne
2015 Russie Suède
2016
Jury
 Israël Israël
2016
Télévote
 Russie Pologne
2017
Jury
 Norvège Norvège
2017
Télévote
 Portugal Bulgarie
2018
Jury
 Suède Suède Danemark
 Norvège
 Pays-Bas
 Suisse
2018
Télévote
 Italie Pologne Danemark
 Pays-Bas
2019
Jury
 Italie Macédoine
Aucun
2019
Télévote
 Norvège Suisse
Aucun

Notes et références

  1. http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=9
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=314#About%20the%20show
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=273#About%20the%20show
  4. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.144.
  5. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=312#About%20the%20show
  6. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.97.
  7. http://www.eurovision.de/
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.89.
  9. http://www.diggiloo.net/?1982
  10. http://www.eurovision.tv/page/news?id=28923&_t=29_years_ago_today_-_germany_get_their_first_win_with_nicole
  11. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  12. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=1493#About%20the%20show
  13. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=274#About the show
  14. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.11.
  15. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=299#About%20the%20show
  16. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=1553
  17. http://www.eurovision.tv/page/press/press-conference-updates?id=35613&_t=ebundr_press_conference
  18. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.11.
  19. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.77.
  20. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.81.
  21. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.114.
  22. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=313#About%20the%20show
  23. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.153.
  24. http://www.eurovision.tv/page/news?id=7823&_t=the_end_of_a_decade_kyiv_2005
  • Portail de l’Eurovision
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.