Alphonse-Charles Masson

Alphonse-Charles Masson (1814-1898) est un peintre, pastelliste, dessinateur, graveur aquafortiste et occasionnellement buriniste français. Il a collaboré à une importante quantité d'ouvrages, exécutant principalement des gravures de reproduction.

Pour les articles homonymes, voir Masson.
Alphonse-Charles Masson
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Nationalité
Activités

Biographie

Origines et jeunesse

Forêt de Barbizon et bouleaux, huile, non daté.

Alphonse-Charles est né le à Paris : il descend d'Antoine Masson, célèbre graveur parisien au XVIIe siècle.

Il est l'élève d'Ingres et d'Alexandre-Gabriel Decamps et expose au Salon à partir de 1835. De Decamps, il grava une suite de dix eaux-fortes d'après ses tableaux (1840).

Comme dessinateur, il fournit, en 1831, des illustrations aux Misères des enfants trouvés d'Eugène Sue, sans doute son premier travail dans ce domaine.

Il abandonne peu à peu la peinture pour se consacrer à la gravure et sa longue carrière témoigne d'un certain succès. Sa technique d'aquafortiste fait une large place aux effets d'encrage ; il a aussi pratiqué le vernis mou.

Il signe « A. Masson ».

Le graveur de reproduction

L'œuvre gravé de Masson comporte dans sa très grande majorité des pièces exécutées d'après les tableaux ou dessins de ses amis : Jean-Baptiste Millet, Théodore Rousseau, Louis Marvy et surtout Théodule Ribot, ces deux derniers étant des graveurs confirmés et des rénovateurs de l'art de l'eau-forte.

On compte aussi de nombreuses illustrations pour des ouvrages. Ainsi, il commence sa carrière en gravant des illustrations d'Aaron Martinet (1762-1841), puis pour Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas (1846), Les Mystères du Peuple d'Eugène Sue (1849-1857) ou encore Rome ancienne et moderne de Jean-Bernard Mary-Lafon (1852).

En 1869, il collabore aux deux tomes de l'Histoire des peintres de toutes les écoles de Charles Blanc.

En 1876, il interprète en eaux-fortes cinquante-trois photographies de Charles Reutlinger pour L'Opéra, un ouvrage de Henry Cohen (1806-1880). La maison d'Adolphe Goupil fait appel à son talent pour la Galerie photographique, ainsi que l'éditeur Albert Bucquet pour La Photographie artistique.

Il participe à deux éditions illustrées des œuvres de Victor Hugo, celle de Pierre-Jules Hetzel & Albert Quantin (1885-1888), puis celle de l'« Édition nationale » (1885-1897).

En 1887, la galerie Bernheim-Jeune édite un album des peintures de Théodule Ribot, suite gravée par les soins de Masson.

Certains de ces travaux paraissent dans des revues comme L'Artiste (à partir de 1849) et L'Art.

Le graveur original

Alfred Cadart (eau-forte, avant 1874).

L'œuvre gravé comporte tout de même des pièces originales, surtout des portraits qui servent de frontispices à des ouvrages. Par ailleurs, Masson est l'un des premiers membres de la Société des aquafortistes lancée par Alfred Cadart en 1862 et qui ne rassemblait que des travaux originaux. Masson devint son homme de confiance, et servit même d'arbitre lors de la liquidation de la Société Cadart et Luquet en 1867. On connaît un portrait gravé de Cadart, jeune, par Masson, imprimé par Auguste Delâtre. Il a donné deux eaux-fortes à L'Illustration nouvelle (1868).

Il est l'auteur du timbre d'authentification des planches publiées dans L'Estampe moderne (1897-1899).

Parmi ses derniers travaux figure la série des vues du vieux Pontoise (1896)[1].

Il meurt le .

Conservation

Le Cabinet des estampes de la BnF et la Chalcographie du Louvre possèdent en leurs fonds plus de deux-cents gravures. Le British Museum conserve également quelques pièces[2].

Le musée national du château de Compiègne possède une suite de portraits gravés[3], le musée Tavet-Delacour de Pontoise trois pastels datés 1896[4], et le musée de la faïence de Nevers, deux estampes[5].

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de la France au XIXe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.