Amulette Garneau

Amulette Garneau (née Huguette Laurendeau à Montréal le , et morte à Montréal le est une actrice québécoise.

Pour les articles homonymes, voir Garneau.
Amulette Garneau
Nom de naissance Marie Isabelle Huguette Laurendeau
Naissance
Montréal,  Québec (Canada)
Nationalité Canadienne
Décès (à 80 ans)
Montréal
Profession Actrice
Films notables Françoise Durocher, waitress
Il était une fois dans l'Est
Les Vautours
Les Plouffe
Les Années de rêves
Séries notables 14, rue de Galais
L'Héritage
Le Retour

Biographie

Elle suit des cours aux Beaux-Arts pendant trois ans et elle continue à s'intéresser aux arts visuels, au dessin notamment. Puis elle reçoit des cours de diction et une première formation en théâtre, avec Jean Gascon, Jean-Louis Roux et Guy Hoffman, et des cours particuliers auprès de Georges Groulx, à l'École du Théâtre du Nouveau Monde, puis chez Uta Hagen à New York durant deux ans.

Après avoir connu des rôles significatifs dans les téléromans de la télévision québécoise naissante, dont La Famille Plouffe et La Pension Velder, elle se fait remarquer pour ses rôles au théâtre. Connue comme étant l'une des interprètes préférées de Michel Tremblay, elle participe à la pièce de théâtre Les Belles-Sœurs en 1968 et dans beaucoup d'autres pièces de Michel Tremblay (dont Marcel poursuivi par les chiens, Albertine, en cinq temps, Bonjour, là, bonjour, Sainte Carmen de la Main, entre autres), mais aussi du Gratien Gélinas (Bousille et les justes), Carole Fréchette (Baby Blues) et Jovette Marchessault (La saga des poules mouillées).

À la télévision, elle est aussi de Cré Basile, Grand-Papa, Mon meilleur ennemi et plusieurs téléromans de Victor-Lévy Beaulieu (dont L'Héritage, qui connait une grande popularité). Au cinéma, elle tourne avec des cinéastes chevronnés, tels que Jean-Claude Lauzon (Un zoo la nuit), Gilles Carle (Maria Chapdelaine) et Jean-Claude Lord (Parlez-nous d'amour).

Elle est la sœur de l'humoriste et journaliste Marc Laurendeau. D'abord mariée au poète Sylvain Garneau[1], puis au comédien Jacques Zouvi, elle est la mère du comédien Alain Zouvi, qui lui survit.

Elle meurt à l'âge de 80 ans, des suites d'un cancer, le [2].

Le fonds d'archives d'Amulette Garneau (P931)[3] est conservé au centre BAnQ Vieux-Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Filmographie

Récompenses et Nominations

Récompenses

Nominations

  • 1983 : En nomination pour le prix Génie de la meilleure actrice de soutien, pour son rôle dans le film québécois Maria Chapdelaine de Gilles Carle.

Notes et références

  1. Les artistes rendent hommage à Amulette Garneau (consulté le 18 novembre 2008).
  2. Site internet de Radio-Canada (8 novembre 2008).
  3. « Fonds Amulette Garneau (P931) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). », sur Pistard - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (consulté le 16 mars 2015)

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du cinéma québécois
  • Portail de la télévision
  • Portail du théâtre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.