Ancien 3e arrondissement de Paris

On appelle ancien 3e arrondissement de Paris le troisième des douze arrondissements de Paris créés en 1795[1] et ayant existé jusqu'en 1860, année de l'agrandissement de Paris et de la réorganisation en vingt arrondissements, par la loi du [2].

Pour les articles homonymes, voir 3e arrondissement de Paris et 3e arrondissement.

Ancien 3e arrondissement de Paris
Ancien 1er arrondissement de ParisAncien 2e arrondissement de ParisAncien 3e arrondissement de ParisAncien 4e arrondissement de ParisAncien 5e arrondissement de ParisAncien 6e arrondissement de ParisAncien 7e arrondissement de ParisAncien 8e arrondissement de ParisAncien 9e arrondissement de ParisAncien 10e arrondissement de ParisAncien 11e arrondissement de ParisAncien 12e arrondissement de Paris
Administration
Pays France
Ville Paris
Quartiers Faubourg-Poissonnière
Mail
Montmartre
Saint-Eustache
Démographie
Population 71 651 hab. (1856)
Densité 56 463 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 01″ nord, 2° 20′ 26″ est
Superficie 1,269 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Paris
Ancien 3e arrondissement de Paris
Géolocalisation sur la carte : France
Ancien 3e arrondissement de Paris

    Délimitation

    Le 3e arrondissement, d'une superficie de 127 ha[3], était composé de deux sections contiguës mais non continues, simplement jointes par leurs sommets. Il était délimité par les murs de la ville au nord (limite avec la commune de La Chapelle), le 5e arrondissement à l'est, le 4e au sud et le 2e à l'ouest :

    Plan des 12 arrondissements de Paris entre 1795 et 1849 avec les 48 quartiers

    Histoire

    Le 3e arrondissement, initialement nommé « troisième municipalité », est issu du regroupement de quatre des 48 sections créées en 1790 : Contrat-Social, Brutus, Guillaume-Tell (ou Mail) et Poissonnière.

    Quartiers

    De 1811 à 1849

    De 1811 à 1849, le 3e arrondissement était divisé en 4 quartiers :

    1. quartier du Faubourg-Poissonnière[note 1]
    2. quartier du Mail[note 2]
    3. quartier Montmartre[note 3]
    4. quartier Saint-Eustache[note 4]


    De 1850 à 1860

    De 1850 à 1860, le 3e arrondissement est divisé en quatre quartiers :

    1. quartier Saint-Eustache
    2. quartier Saint-Joseph
    3. quartier d'Hauteville
    Plan extrait de l'atlas de Jacoubet, détail d'îlot montrant l'emprise de la mairie de l'ancien 3e arrondissement, avant le percement de la rue de la Banque entrepris à partir de 1844.

    Administration

    La mairie se situait dans une partie du couvent des Petits-Pères, supprimé à la Révolution et qui jouxtait l'église Notre-Dame-des-Victoires. Les bâtiments conventuels furent détruits en 1849 et la mairie fut construite par Baltard à l'emplacement d'autres dépendances de l'ancien couvent, au no 8 rue de la Banque, voie créée à la même époque[5]

    En 1860, l'édifice est devenu la mairie du 2e arrondissement, qu'il est toujours aujourd'hui.

    Maires du 3e arrondissement

    Portrait de Jean-Joseph Rousseau, maire du IIIe arrondissement de Paris (1748-1837).
    Liste des maires successifs
    de 1795 à 1860[6]
    PériodeIdentité
    1795Amédée Labadie-Paris[note 5]
    1799Nicolas Veron
    1800Benjamin Delessert[note 6]
    1800Charles-Martin Doyen[note 7],[7]
    1804Jean-Joseph Rousseau[note 8],[7]
    1813Jean-Rodolphe Quatrefages de la Roquette
    1816Alexandre-César Cretté de Palluel[12]
    1828Jean-Baptiste-Gervais Fournier[note 9]
    1830Jean-Joseph Rousseau[note 8],[14]
    1837Barthélemy-Benoît Decan de Chatouville[note 10],[17],[18],[19]

    Démographie

    1793 1800 1806 1816 1821 1831
    -34 707-44 932-49 833
    1836 1841 1846 1851 1856 -
    57 05958 37063 71064 51271 651-
    Sources : Lazare[3] - Almanach national, Almanach impérial, Almanach royal

    Évolution

    En 1860, le quartier du Faubourg-Poissonnière est intégré au nouveau 10e arrondissement, celui de Montmartre au 2e arrondissement et les quartiers Mail et Saint-Eustache ont été scindés et répartis entre les 1er et 2e arrondissements.

    Voir aussi

    Notes

    1. « Section du Faubourg-Poissonnière » avant 1811.
    2. « Section de la Place Louis XIV » de 1790 à décembre 1792, puis « section du Mail ou section des Petits-Pères » jusqu’en décembre 1793, puis « section Guillaume-Tell ».
    3. « Section Fontaine-Montmorency » jusqu'en octobre 1792, puis « section de Molière et Lafontaine », et, en septembre 1793, « section de Brutus ».
    4. « Section des Postes » jusqu'en août 1792, puis « section du Contrat-Social ».
    5. Maître-apothicaire.
    6. Nomination par un arrêté collectif du 18 ventôse an VIII (9 mars 1800)[7]. Régent de la Banque de France[8]. Il démissionne quelques semaines après sa nomination.
    7. (1756-1831), banquier[9] et Régent[10] de la Banque de France. Il fut aussi élu député le 6 germinal an X[11].
    8. (1748-1837), Juge au tribunal de commerce de Paris, commandeur de la Légion d'honneur, 1831 ; pair de France, 1832. Mort durant son second mandat de maire.
    9. Notaire[13].
    10. (1788-1862)[15], notaire, maire de 1838 à 1860[16].

    Références

    1. Consulter le texte de la loi sur archive.org.
    2. no 7072 — Loi sur l'extension des limites de Paris, Bulletin des lois de la République française, t. XIV, XIe série, no 738, p. 747–751, reproduit sur Google Books.
    3. Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Maisonneuve et Laroze, , II éd., 796 p. (ISBN 2-7068-1668-6), p. 103–104
    4. Plan parcellaire de la ville de Paris, cadastre de Paris par îlot, 1810-1836, 3e arrt ancien, Saint-Eustache, feuilles n° 1 et 2.
    5. Dictionnaire historique des rues de Paris, de Jacques Hillairet, entrées Petits-Pères (passage des) et Banque (rue de la).
    6. Almanach national.
    7. Nicolas Viton de Saint-Allais, La France législative, ministérielle, judiciaire et administrative, sous les quatre dynasties, t. I, Paris, P. Didot l'aîné, (lire en ligne), p. 319.
    8. Les Régents et censeurs de la Banque de France nommés sous le Consulat et l'Empire, Romuald Szramkiewicz, Librairie Droz, 1974, p. 83.
    9. Les Régents et censeurs de la Banque de France nommés sous le Consulat et l'Empire, Romuald Szramkiewicz, Librairie Droz, 1974, p. 107.
    10. Les dirigeants de la Banque de France sous le Consulat et l'Empire
    11. Notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale
    12. Ordonnance du 27 mars 1816 du roi Louis XVIII sur la nomination des maires et adjoints des douze arrondissements de Paris jusqu'en 1821.
    13. État des Notaires de Paris du XVe au XXIe siècle
    14. Ordonnance de Louis-Philippe, roi des Français, du 15 septembre 1830, in Journal des débats politiques et littéraires, 20 septembre 1830.
    15. Annuaire historique et biographique des souverains, des chefs et membres des maisons princières
    16. Albert Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la Restauration, t. 2, Paris, 1902, p. 287.
    17. Ordonnance du Roi du 24 janvier 1838, in Journal des débats politiques et littéraires, 26 janvier 1838.
    18. Ordonnance du Roi du 23 décembre 1843, in Journal des débats politiques et littéraires, 25 décembre 1843.
    19. Ordonnance royale du 22 décembre 1846 portant nomination des maires et adjoints des douze arrondissements de Paris.

    Sources

    • Plans parcellaires des Archives de Paris (1810-1836)
    • Almanach national
    • Plan de la ville de Paris, par Xavier Girard (1843)

    Articles connexes

    • Portail de Paris
    • Portail de l’histoire
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.