André Oleffe

André Oleffe ( - ), né à Court-Saint-Étienne en Brabant wallon (Belgique), est un économiste, homme d'affaires et homme politique belge.

Pour les articles homonymes, voir Oleffe.

Fils de typographe et démocrate chrétien, il effectue ses études secondaires à l’Athénée Royal d’Ixelles avant de poursuivre par des études d'ingénieur commercial à l’École de Commerce Solvay de l’ULB.

Il a débuté dans l’enseignement puis dans l’administration publique où il rejoint la commission bancaire et travaille avec le ministre Camille Gutt. Il utilisa ses compétences dans le contentieux belgo-congolais. Il présida aussi le comité de concertation de la politique sidérurgique et à ce titre favorisa la fusion de Cockerill et Espérance-Longdoz.

Il a été Directeur général et président de la Commission bancaire, président du Mouvement ouvrier chrétien puis Ministre des Affaires Économiques dans le gouvernement de Léo Tindemans. Il a aussi été Président du Conseil d’administration de l’UCL, il est l’un des fondateurs de Louvain-la-Neuve et de la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies.

Bibliographie

  • André Oleffe, un homme d'influence., par Pierre Tilly. Éd. Le Cri. 2009. 600 pp. (ISBN 9782871064985)
  • André Oleffe ou le dialogue en circuit fermé., par William Ugeux. Labor, collection Ceux d'hier et d'aujourd'hui 1973. 159 pp.
  • André Oleffe et le fédéralisme : du rejet à l'acceptation résignée 1961-1972., Paul Wynants 2007. CRISP 52 pp.
  • H. GAUS, (1989), “Oleffe André” in Politiek biografisch lexicon: Belgisch ministers en staatssecretarissen, 1960-1980, Antwerpen, pp. 833-838.
  • W. UGEUX, (1990), “Oleffe André”, in Nouvelle Biographie Nationale, Académie Royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, vol. 2, pp. 296-297.

Ses publications

Sources et Notes

  • Nouvelle Biographie Nationale de Belgique, Académie Royale de Belgique, Edition 1990, vol. II, page 296.

Articles connexes

  • Portail de la politique belge
  • Portail du Brabant wallon
  • Portail de l’économie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.