Années 1740 av. J.-C.

Évènements

Cône rédigé en sumérien et en akkadien commémorant la construction des murailles et la rénovation du temple de l’Ebabbar à Sippar par Samsu-iluna.
  • 1749-1712 av. J.-C.[1] : règne de Samsu-iluna, roi de Babylone. À la mort d’Hammourabi, son empire qui comprend Akkad, Sumer, l’ancien royaume d’Eshnunna et la Haute Mésopotamie est en proie à des révoltes que ses successeurs essaieront en vain de briser. Samsu-iluna, qui s’empare du trône avant la mort de son père tombé malade, réussit néanmoins à le maintenir intact. Il prend des mesures de remise de dettes dès son accession au trône. L’Ancien Empire de Babylone atteint son apogée pendant les quarante années de son règne[2].
  • 1741 av. J.-C.[1] : un aventurier nommé Rîm-Sîn se proclame roi de Larsa, entraîne tout le Sud derrière lui et fomente une insurrection en Iamutbal, berceau de ses ancêtres. Il règne jusqu’en 1736 av. J.-C.[2].

Notes et références

  1. Selon la chronologie moyenne qui place le règne d'Hammurabi entre 1792 et 1750
  2. Georges Roux, La Mésopotamie : essai d'histoire politique, économique et culturelle, Seuil, , 473 p. (ISBN 978-2-02-008632-5, présentation en ligne)
  • Portail du Proche-Orient ancien
  • Portail de la Mésopotamie
  • Portail de l’Égypte antique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.