Anouar Abdel-Malek

Biographie

Il est éduqué dans une famille liée au mouvement de renaissance nationale de l’Égypte et du monde arabe, fréquente le Collège de la Sainte-Famille du Caire administrée par les Jésuites, étudie la philosophie à l'université Ain Shams du Caire, puis obtient un doctorat de philosophie à la faculté des lettres de Paris. Il vit Paris à partir de 1959.

Il est connu entre autres pour sa critique de l'orientalisme, en 1963, bien avant la publication du livre de Edward Saïd. Sa pensée s'articule autour des notions de nationalisme et de civilisation.Il dégage ainsi des affinités entre les vieilles civilisations sédentaires et centralisées de la Chine et de l'Égypte, et remet en contexte l'émergence de l'Occident, où la pensée renaissante et moderne se serait développée essentiellement par la confrontation et l'échange avec le monde moyen-oriental.

Bibliographie

  • « Peuples d'Afrique », Diagrammes, no 51,
  • Égypte, société militaire, Paris, Le Seuil, 1962
  • « L’orientalisme en crise », in Diogène, 1963, no 44, 4e trimestre, p. 109-142
  • Anthologie de la littérature arabe contemporaine, Paris, Le Seuil, 1965
  • Idéologie de la renaissance nationale : l’Égypte moderne, Paris, Anthropos, 1969
  • La pensée politique arabe contemporaine, Paris, Le Seuil, 1970
  • La dialectique sociale, Paris, Le Seuil, 1972

Références

  1. (en) Sayed Mahmoud, « Anouar Abdel-Malek, champion of pan-Arabism, dies at 88 », sur AhramOnline, (consulté le 4 octobre 2015)

Liens externes


  • Portail de la sociologie
  • Portail du marxisme
  • Portail de l’Égypte
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.