Antoine Joux

Antoine Joux (né en 1967) est un cryptologue français. Ancien élève de l’École polytechnique (promotion 1986), il a été ingénieur en chef de l’armement et est actuellement titulaire de la chaire de cryptologie de la fondation partenariale UPMC Université Pierre-et-Marie-Curie professeur associé au LIP6, ainsi qu'expert sécurité en cryptographie à CryptoExperts[1].

Pour les articles homonymes, voir Joux (homonymie).

Il a gagné le prestigieux prix Gödel en 2013.

Thèmes de recherche

Antoine Joux travaille à la fois aux problèmes liés à la cryptographie asymétrique et à ceux issus de la cryptographie symétrique.

Avec une petite équipe de l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, il est l’auteur de l'attaque ayant mené à la première collision complète sur la fonction de hachage SHA-0. Antoine Joux est l’un des concepteurs, avec Éliane Jaulmes et Frédéric Valette, du mécanisme d’intégrité RMAC (Randomized Message Authentication Code).

En cryptographie asymétrique, Joux s’est intéressé aux problèmes de calcul de logarithmes discrets sur corps finis liés en particulier aux échanges de clés de type Diffie-Hellman. Il est aussi l’auteur d’une variante tripartite de l’échange de clés de Diffie-Hellman, utilisant les couplages sur courbes elliptiques.

Parcours et récompenses

Ancien membre de l'équipe de Jacques Stern au Département d’informatique de l'École normale supérieure de Paris, il a été le sous-directeur scientifique de la Direction centrale de la sécurité des systèmes d’information.

Depuis 2005, Joux travaille comme expert scientifique à la Délégation générale pour l'Armement, au SPOTI (Service des programmes d’observation, de télécommunication et d’information) puis à la MRIS (Mission pour la recherche et l’innovation scientifique).

Depuis , il est membre du LIP6, professeur associé à l’Université Pierre-et-Marie-Curie titulaire de la chaire de cryptologie de la fondation partenariale UPMC.

Antoine Joux fait également partie du bureau des directeurs élus de l’IACR. Il est chevalier de l’Ordre national du Mérite et chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques.

Il a gagné le prestigieux prix Gödel en 2013 avec Dan Boneh et Matthew K. Franklin pour l'introduction et l'utilisation du concept de couplage (pairing (en) en anglais) en cryptographie[2].

Notes et références

  1. Page professionnelle d'Antoine Joux. Consulté le 18 décembre 2013.
  2. (en) Communiqué de presse de l'Association for Computing Machinery. Consulté le 18 décembre 2013.

Liens externes

  • Portail de la cryptologie
  • Portail de la sécurité informatique
  • Portail de l'informatique théorique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.