Antoine Peccot

Antoine Peccot est un administrateur public et homme de lettres français né le à Nantes et mort le dans la même ville.

Pour les articles homonymes, voir Peccot.
Pour les autres membres de la famille, voir Famille Peccot.
Antoine Peccot
Fonctions
Commissaire du gouvernement
Conseiller général de la Loire-Atlantique
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Famille
Fratrie
Louis Peccot (d)
Mathurin Peccot (d)
Parentèle
Claude-Antoine Peccot (petit-fils)
Autres informations
Membre de

Biographie

Antoine Peccot est le neveu de Mathurin Crucy, ainsi que le frère des architectes Louis Peccot et Mathurin-Michel Peccot, et l'oncle de Fanny Peccot.

Après ses études de droit à Rennes, il devient administrateur du département de la Loire-Inférieure en 1792.

Suspect, il fait partie des 132 nantais. Après son retour à Nantes, par la suite du 9 thermidor, il s'active à prouver la culpabilité de Carrier et transmet les preuves écrites de plusieurs assassinats qu'avait fait exécuter Carrier.

Nommé administrateur du district de Nantes, puis membre du jury de l'Instruction publique et du Conseil général de la Loire-Inférieure, il effectue dans ces fonctions plusieurs voyages à Paris pour représenter les intérêts du département.

Littérateur, il prend part à la fondation de la Société académique de Nantes et de Loire-Inférieure en 1798.

Il devient commissaire du gouvernement près la monnaie de Nantes sous le Consulat, puis sous l'Empire.

Sa fille, Julie Anne, eut une relation avec Richard Wallace, dont elle eut enfant, Claude-Antoine Peccot[1].

Œuvres

  • Les puériles aventures de Nicolas Riant
  • Chapitres en vers (1832)

Notes et références

  1. Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, Volume 115, 1978

Annexes

Sources

  • « Peccot (Antoine) », dans Biographie universelle, de Louis Gabriel Michaud (1842)
  • « Peccot (Antoine) », dans La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique des savants, historiens et gens de lettres de la France: ainsi que des littérateurs étrangers qui ont écrit en français, plus particulièrement pendant les XVIIIe et XIXe siècles, de Joseph-Marie Quérard (1835)
  • Nantes au XIXe siècle: statistique topographique, industrielle et morale, d'Ange Guépin et de Eugène Charles Bonamy

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de la politique française
  • Portail de la littérature française
  • Portail de Nantes
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.