Antoni Ros Blasco

Antoni Ros Blasco, né le [1],[2] à Barcelone, est un peintre catalan[3], un des deux premiers non-français, avec la compositrice japonaise Kimi Satō à réussir le concours de la Villa Médicis en 1984[4].

Pour les articles homonymes, voir Blasco.
Antoni Ros Blasco
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Caractéristiques de son œuvre

Son sujet, « c’est la vie et la mort…l’être humain, la vie traduite par des figures totémiques »[5]. Son œuvre « hautement symbolique s'origine dans la pensée mythique. Comme elle, bipolaire, elle se joue des contraires. D'un côté la nuit, l'enfer, de l'autre la vie, la lumière, l'esprit. ... »[6]. Il peint notamment des figures d'oiseaux[7].

Son travail, sur des grands formats, à la peinture à l'huile, est gestuel, et représente des formes géométriques[7], il refuse de prendre position entre l’abstrait et le figuratif[8]. Elles sont à la fois sobre et empreinte d'une force symbolique[9].

« Les grands tableaux d'Antoni Ros Blasco atteignent une puissance énigmatique.  Une sécheresse volontaire accentue parfois la ligne. ... Le peintre connaît les effets du geste, les charmes de la matière mais il ne laisse plus la peinture à l'huile nous prendre à l'apparence chatoyante des beautés qui figent. Nudité du vide et rectitude de la géométrie » (6bis Jean-Pascal Léger)[10].

Dans son œuvre « Ferraille », une de ses peintures préférées, sur une toile blanche, brute de grand format, une tache noire un peu épaisse dégouline. Il la décrit en ces mots : « Je l’ai appelé ferraille, car cette forme se situe entre peinture et sculpture. Elle s’affirme comme une présence un peu usée, un peu rouillée. Sans doute fait-elle référence à mes doutes face à la peinture à une période de ma vie. Cette forme noire, qui rappelle une tête de mort ou un crâne d’animal, revient souvent dans mes peintures récentes, elle me hante. Mais j’espère que ce symbole personnel touche chacun de nous. »[11].

Comme Pierre Tal Coat, il travaille sur le thème de la faille[12].

Biographie

Il naît en 1950 à Barcelone, en Catalogne.

De 1966 à 1971 il fait des études de dessin et d'expression plastique à la Escola Massana de Barcelone, et de graphisme et publicité à l'École Supérieure de Design et d'Art Llotja de Barcelone. De 1969 à 1974 Antoni Ros Blasco étudie à l'École Supérieure des beaux-arts de Barcelone où il obtient le diplôme de professeur de dessin et de peinture. Il complète ensuite son parcours par le diplôme supérieur de la Faculté des beaux-arts (espagnol Facultad de Bellas Artes) de l'université de Barcelone.

À la suite d'une bourse du gouvernement français, il se rend en France en 1976, où il se fixe, mais effectue des séjours réguliers à Barcelone[13]. Il suit alors des cours à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris[14]. Il réussit le concours de l'Académie de France à Rome en 1984 et est pensionnaire de la villa Médicis en 1984 et 1985[4],[15].

Il est professeur de peinture aux Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris[8],[16].

Expositions

  • Galerie Jacob, exposition personnelle - Paris  (1981-1984 -1986 -1990, 1993 et 1996) ;
  • Villa Médicis, exposition personnelle - Rome, Italie  (1985) ;
  • Château de Ratilly, Yonne - France (1986) ;
  •  Trinity Gallery - Londres UK (1990) ;
  • Galerie Ditesheim, exposition personnelle, Neuchâtel, Suisse (1993 et 1999) ;
  • Galerie Maeght, Barcelone (1998) ;
  • Galerie Sabine Puget, "La traversée", exposition personnelle, Paris (1999) ;
  •  Musée d'art et d'histoire, Abbaye St. Germain, "Noir et Blanc", Auxerre (2005) ;
  • « Rituels », exposition personnelle, Centre d'arts plastiques de Royan 2009[7]. L'espace l'expose de nouveau pendant l'été 2013, dans une rétrospective des artistes qu'elle à exposé[17] ;
  • Centre d'Études Catalanes, « l'Oiseau-Temps » , Paris (2010)[7] ;
  • Il expose à la galerie Vidal-Saint Phalle du au [13],[8] ;
  • Une exposition monographique lui est consacrée à L'Espal, au Mans du au [3],[7],[8],[11],[18] ;
  • Galerie Christophe Gaillard, "Carte Blanche à Jean Pascal Leger", Paris (2014) ;
  • « L'oiseau », Centre d'arts plastiques de Royan 2016[7] ;
  • Exposition avec Hiroshi Harada et Michel Salsmann à la galerie Grand E'Terna ( au ), Paris[19].
  • Exposition à la galerie Boa, à Paris, du au [20]

Salons de peinture

  • De 1978 à 1996 et de 2005 à 2010 :  : Salon des réalités nouvelles[1].
  • Salon de Mai,  Paris - 1992, 2006 et 2008
  • Horizon jeunesse, Grand Palais, choisi par le journal Le Monde (J.M. Dunoyer)
  • Fiera internazionale di Arte Contemporanea, Stand de la Villa Medicis - Bari, Italie (1985)
  • Forum 1988, Hambourg
  • Découvertes, stand Galerie Jacob - Grand Palais, Paris (1991)
  • SIAC, stand Galerie Jacob, Paris (1995)

Œuvres

Peinture

Collections publiques :

Collections privées : France, Suisse, Espagne, Brésil, Grande-Bretagne, Allemagne, USA, Japon, Hollande et Italie.

Illustration

  • Jean-Pascal Léger (ill. Antoni Ros Blasco), Trois variations, Derrière la vitre (ISBN 978-2-35575-178-3, présentation en ligne) (leporello en édition courante et limitée, poèmes illustré à la gouache par Antoni Ros Blasco. Comporte le DVD vidéo : « Dans l'atelier d'Antoni Ros Blasco » et « Une toile » réalisés par Jean-Louis Léone).
  • Littérature en cul de lampe, œuvre l'encre de chine à partir de l'ouvrage "La mort d'Ivan Illitch" de L.Tolstoi -  Revue "Terriers" - 1986
  • Revue "Rehauts" n° 18, œuvres à l'encre de chine - 2006
  • Revue "Rehauts" n° 26, œuvres à l'encre de chine (hommage à Rafols Casamada) - 2010
  •  "Le Monde diplomatique" no 685, reproduction d'un tableau -

Annexes

Dictionnaires

  • JP Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ,

Bibliographie

  • Laura Cherubini et Massimo Riposati, Ros Blasco, Rome, Carte Segrete, (OCLC 83346250, présentation en ligne) (Académie de France à Rome)
  • Laurance Pythoud, Antoni Ros Blasco [Exposition. Paris, Galerie Sabine Puget. 1999], [Exposition. Neuchâtel, Galerie Ditesheim. 1999], Paris, Galerie Sabine Puget, (OCLC 468416414, notice BnF no FRBNF37178242)
  • Antoni Ros Blasco [Texte imprimé] : rituels : œuvres récentes, 2004-2008, peintures à l'huile : [exposition], Centre d'arts plastiques, Royan, 6 février-14 avril 2009, Royan, Centre d'arts plastiques, (ISBN 978-2-910983-37-6, OCLC 470782178, notice BnF no FRBNF41428769)
  • Antoni Ros Blasco - Catalogue d'exposition avec introduction de JP Léger -  Galerie Vidal Saint Phalle - Paris et à l'ESPAL au Mans - édition Clivages - 2012
  • Exposition de la collection d'art contemporaine de la BNP - texte de Y. Michaud - avril-
  • Exposition « L'oiseau », CAP de Royan, été 2016 - Texte de JP Léger.
Sélection d'articles de presse
  • Le Monde : articles de J.M. Dunoyer : , ,
  • Art Press : Anne Dagbert - ;
  • Le Figaro : P.M.
  • Télérama : O.Cena
  • Presse en Italie 1984 : Il Tempo (), Corriere Laziale (), L'Espresso (), Corriere della Sera (), La Republica (), Il Giornale d'Italia ()
  • L'Œil : juillet-août-, Pierre Brisset
  • Ancrages, juin-juillet. 1990 Anne d'Andriesens
  • Voir : avril 1994 Montreux Suisse, Laurence Carducci
  • L'Express : - Neuchâtel Suisse, Laurence Carducci ; - Neuchâtel Suisse, Sonia Graf ;
  • L'impartial : - Neuchâtel Suisse, Sonia Graf
  • La Gazette de l’Hôtel Drouot, Lydia Harambourg  n° 15, ;  n° 32 ; ; et
  • Art Absolument - Évènements, n° 12, Printemps 2005, Louis Rogeon
  • L'Yonne Républicaine : , C. Sautier; ;
  • Sud-Ouest Dimanche, , P. Belhache
  • Sud-Ouest, , P. Belhache ;

Vidéographie

  • 2012, Une toile d'Antoni Ros Blasco, 34 minutes, réalisation Jean-Louis Léone ; [voir en ligne]
  • 2012, Dans l'atelier d'Antoni Ros Blasco, réalisation Jean-Louis Léone [présentation en ligne]
  • 2012, Portrait d'Antoni Ros Blasco, « dans le noir il y a toutes les couleurs », Les Quinconces - L'espal, [voir en ligne]

Notes et références

  1. « Recherche de antoni ros blasco », sur galerie-creation.com
  2. « Antoni Ros Blasco », sur Centre Pompidou
  3. (en) « ANTONI ROS BLASCO », sur le Petit Futé (UK)
  4. Annie Verger, « Le devenir artistique et professionnel des pensionnaires de l’Académie de France à Rome après 1968 »
  5. « Antoni Ros Blasco », sur Centre national des arts plastiques,
  6. 5bis Maryvonne Georget , novembre 2008, catalogue de l'exposition "Rituels"  C.A.P. de Royan
  7. « Antoni Ros Blasco — Les oiseaux qui regardent le monde », sur Centre d'arts plastiques de Royan
  8. « Antoni Ros Blasco », sur derrierelavitre.com
  9. « La lumière dans la nuit », sur Cimaises, beaux-arts culturels,
  10. Catalogue de l'exposition "L'oiseau", C.A.P. de Royan - 2016)
  11. « La lumière dans la nuit »,
  12. « TAL COAT, REGARD SANS FRONTIÈRES — Antoni ROS BLASCO: La faille ensevelie », sur Centre culturel international de Cerisy,
  13. « Albert Ràfols-Casamada – Antoni Ros Blasco », sur Vidal-Bertoux
  14. « 115. Antonio Ros Blasco », sur encheres.catawiki.eu,
  15. « Pensionnaires depuis 1966, Antoni Ros - Blasco », sur villamedici.it
  16. « Peinture - n°84 - Antonio Ros-Blasco - Ateliers Beaux-arts Montparnasse (14e) », sur Mairie de Paris
  17. Laura Makary, « Royan : la nostalgie s’invite au Centre d’art contemporain », Sud Ouest,
  18. Harry Rosenow, « Les Quinconces - L'espal — Antonio Ros Blasco », sur Centre national d'art contemporain,
  19. « Hiroshi Harada, Antoni Ros Blasco & Michel Salsmann, Trois artistes après 30 ans », sur L'officiel Galeries & Musées
  20. « Antoni Blasco », sur L'Officiel galeries & musées

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de la Catalogne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.