Antonin Desfarges

Antoine Desfarges, né en 1851 à Saint-Pierre-le-Bost et décédé en 1941 à Vallière, est un homme politique français[1].

Pour les articles homonymes, voir Desfarges.
Antonin Desfarges
Fonction
Député
Creuse
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Vallière
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Biographie

Il commence sa carrière professionnelle comme maçon de la Creuse, puis petit entrepreneur. Il milite dans les organisations ouvrières entre 1867 et 1871. En 1871, il est arrêté pour sa participation à la Commune de Paris. Il réussit à s'évader. En 1882 il est conseiller des Prud'hommes de Paris, il y représente la corporation des maçons, enfin il sera le président du Conseil du bâtiment.

En 1889, il se désiste aux élections législatives en faveur de Martin Nadaud. Puis il sera député de la Creuse, pendant 17 ans de 1893 à 1910, sous l'étiquette Républicain-Socialiste. Il prendra position contre le "traitre Dreyfus" au moment de l'Affaire. Lorsque son décès intervient en 1941, il est l'un des derniers communards avec Émile Chausse et Adrien Lejeune.

Sources

Références

Articles connexes

  • Portail de la Creuse
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.