Araceae

La famille des Araceae (Aracées) comprend quelque 3 500 espèces réparties en une centaine de genres.

Ce sont des plantes monocotylédones, arbustes ou plantes herbacées, parfois arborescentes des régions sub-tropicales, tropicales, et, en nombre réduit, des régions tempérées. On peut citer en France le gouet tacheté (Arum maculatum). Appartient à cette famille l'arum titan (Amorphophallus titanum), originaire de Sumatra, la plus grosse inflorescence de cette famille.

De nombreuses espèces de cette famille sont utilisées pour leur qualité ornementale en plantes d'appartement (genres Anthurium, Dieffenbachia, Monstera). Rares sont celles cultivées à des fins alimentaires, on peut citer le taro, une plante du genre Colocasia, le taro géant des marais (genre Cyrtosperma) ou le faux philodendron Monstera deliciosa. Pour Sauromatum, voir Typhonium.

Les quelques espèces du genre Acorus, initialement placées dans la famille des Aracées, en ont été récemment retirées et placées dans celle des Acoracées. Ces plantes de zones uliginaires sont actuellement considérées comme les monocotylées les plus primitives.

La classification phylogénétique incorpore les Lemnacées dans cette famille. Ces plantes très simplifiées, qui n’ont que quelques feuilles minuscules, voire l'absence de racines, possèdent une inflorescence réduite à l’extrême, qui n’est constituée que de deux ou trois fleurs, avec uniquement une étamine ou un pistil.

Caractéristiques

Les Aracées possèdent une inflorescence typique, qui est constituée d’un spadice (axe d'inflorescence), sur lequel sont placées de minuscules fleurs, et d’une large bractée, appelée spathe. Chez certaines espèces, comme les Anthurium ou Zantedeschia aethiopica, l’arum blanc des fleuristes, le spadice est recouvert de fleurs sur toute sa longueur. La spathe est soit complètement étalée (Anthurium) soit repliée en forme de cornet ; sa portion inférieure protégeant ainsi la base du spadice (Zantedeschia).

Chez d’autres espèces, comme celles du genre Arum, les fleurs sont présentes uniquement sur la partie inférieure du spadice et sont cachées dans un repli de la spathe. Lorsque les fleurs femelles sont réceptives, la partie supérieure du spadice émet une odeur, qui attire les insectes pollinisateurs. Certaines espèces comme Arum creticum répandent une odeur agréable. D’autres, qui sont pollinisées par les mouches ou d’autres insectes nécrophages, ont une odeur plus ou moins prononcée de viande avariée ou de fumier. Un groupe de fleurs stériles filamenteuses présent à hauteur d’un rétrécissement de la spathe fonctionne comme une trappe. Il laisse entrer les insectes couverts de pollen provenant d’une autre inflorescence et les retient prisonniers pour qu’ils assurent la fécondation. Les fleurs mâles s’ouvrent ensuite. Les fleurs filamenteuses se flétrissent, libérant alors les insectes couverts de pollen, qui pourront, en visitant une plante voisine, assurer une pollinisation croisée.

Diverses espèces d’aracées, dont le spectaculaire arum titan Amorphophallus titanum de Sumatra, espèce géante présente dans les serres de quelques jardins botaniques, ont éveillé l’imagination de populations primitives et étaient – sont parfois encore – considérées comme des symboles phalliques. Ainsi Arum maculatum, l’arum tacheté de nos régions, est appelé en anglais ‘cuckoo pint’ – de l’anglo-saxon ‘cucu pintle’, littéralement ‘phallus erectus’. Typhonium venosum (Syn. Sauromatum venosum), l’arum cornu du sud de l’Himalaya, est appelé aussi ‘voodoo lily’. Ses tubercules, qui sont parfois présentés pour fleurir à sec à l’intérieur, génèrent une inflorescence « diabolique » à long spadice violet entouré par une spathe jaunâtre à taches pourprées. Cette espèce spectaculaire répand une odeur nauséabonde ; ce qui fait qu’on s’en débarrasse souvent rapidement…

Liste des genres

Selon Kew Garden World Checklist (30 août 2012)[1]

  • genre Aglaodorum Schott (1858)
  • genre Aglaonema Schott (1829)
  • genre Alloschemone Schott (1858)
  • genre Alocasia (Schott) G.Don (1839)
  • genre Ambrosina Bassi (1763)
  • genre Amorphophallus Blume ex Decne. (1834)
  • genre Amydrium Schott (1863)
  • genre Anadendrum Schott (1857)
  • genre Anaphyllopsis A.Hay (1988 publ. 1989)
  • genre Anaphyllum Schott (1858)
  • genre Anchomanes Schott (1853)
  • genre Anthurium Schott (1829)
  • genre Anubias Schott (1857)
  • genre Apoballis Schott (1858)
  • genre Aridarum Ridl. (1913)
  • genre Ariopsis Nimmo (1839)
  • genre Arisaema Mart. (1831)
  • genre Arisarum Mill. (1754)
  • genre Arophyton Jum. (1928)
  • genre Arum L. (1753)
  • genre Asterostigma Fisch. & C.A.Mey. (1845)
  • genre Bakoa P.C.Boyce & S.Y.Wong (2008)
  • genre Biarum Schott (1832)
  • genre Bognera Mayo & Nicolson (1984)
  • genre Bucephalandra Schott (1858)
  • genre Caladium Vent. (1800)
  • genre Calla L. (1753)
  • genre Callopsis Engl. (1895)
  • genre Carlephyton Jum. (1919)
  • genre Cercestis Schott (1857)
  • genre Chlorospatha Engl. (1878)
  • genre Colletogyne Buchet (1939)
  • genre Colocasia Schott (1832)
  • genre Croatiella E.G.Gonç. (2005)
  • genre Cryptocoryne Fisch. ex Wydler (1830)
  • genre Culcasia P.Beauv. (1805)
  • genre Cyrtosperma Griff. (1851)
  • genre Dieffenbachia Schott (1829)
  • genre Dracontioides Engl. (1911)
  • genre Dracontium L. (1753)
  • genre Dracunculus Mill. (1754)
  • genre Eminium Schott (1856)
  • genre Epipremnum Schott (1857)
  • genre Filarum Nicolson (1967)
  • genre Furtadoa M.Hotta (1981)
  • genre Gearum N.E.Br. (1882)
  • genre Gonatopus Engl. (1879)
  • genre Gorgonidium Schott (1864)
  • genre Gymnostachys R.Br. (1810)
  • genre Hapaline Schott (1858)
  • genre Helicodiceros Schott (1853)
  • genre Hestia S.Y.Wong & P.C.Boyce (2010)
  • genre Heteropsis Kunth (1841)
  • genre Holochlamys Engl. (1883)
  • genre Homalomena Schott (1832)
  • genre Incarum E.G.Gonç. (2005)
  • genre Jasarum G.S.Bunting (1975 publ. 1977)
  • genre Lagenandra Dalzell (1852)
  • genre Lasia Lour. (1790)
  • genre Lasimorpha Schott (1857)
  • genre Lemna L. (1753)
  • genre Lysichiton Schott (1857)
  • genre Mangonia Schott (1857)
  • genre Monstera Adans. (1763)
  • genre Montrichardia Crueg. (1854)
  • genre Nephthytis Schott (1857)
  • genre Ooia S.Y.Wong & P.C.Boyce (2010)
  • genre Orontium L. (1753)
  • genre Pedicellarum M.Hotta (1976)
  • genre Peltandra Raf. (1819)
  • genre Philodendron Schott (1829)
  • genre Philonotion Schott (1857)
  • genre Phymatarum M.Hotta (1965)
  • genre Pichinia S.Y.Wong & P.C.Boyce (2010)
  • genre Pinellia Ten. (1839)
  • genre Piptospatha N.E.Br. (1879)
  • genre Pistia L. (1753)
  • genre Podolasia N.E.Br. (1882)
  • genre Pothoidium Schott (1857)
  • genre Pothos L. (1753)
  • genre Protarum Engl. (1901)
  • genre Pseudohydrosme Engl. (1892)
  • genre Pycnospatha Thorel ex Gagnep. (1941)
  • genre Remusatia Schott (1832)
  • genre Rhaphidophora Hassk. (1842)
  • genre Rhodospatha Poepp. (1845)
  • genre Sauromatum Schott (1832)
  • genre Scaphispatha Brongn. ex Schott (1860)
  • genre Schismatoglottis Zoll. & Moritzi (1854)
  • genre Scindapsus Schott (1832)
  • genre Spathantheum Schott (1859)
  • genre Spathicarpa Hook. (1831)
  • genre Spathiphyllum Schott (1832)
  • genre Spirodela Schleid. (1839)
  • genre Stenospermation Schott (1858)
  • genre Steudnera K.Koch (1862)
  • genre Stylochaeton Lepr. (1834)
  • genre Symplocarpus Salisb. ex Nutt. (1817)
  • genre Synandrospadix Engl. (1883)
  • genre Syngonium Schott (1829)
  • genre Taccarum Brongn. ex Schott (1858)
  • genre Theriophonum Blume (1837)
  • genre Typhonium Schott (1829)
  • genre Typhonodorum Schott (1857)
  • genre Ulearum Engl. (1905)
  • genre Urospatha Schott (1853)
  • genre Wolffia Horkel ex Schleid. (1844)
  • genre Wolffiella (Hegelm.) Hegelm. (1895)
  • genre Xanthosoma Schott (1832)
  • genre Zamioculcas Schott (1856)
  • genre Zantedeschia Spreng. (1826)
  • genre Zomicarpa Schott (1856)
  • genre Zomicarpella N. E. Brown (1881)

Selon Angiosperm Phylogeny Website (17 mai 2010)[2]

  • genre Aglaodorum Schott
  • genre Aglaonema Schott
  • genre Alloschemone Schott
  • genre Alocasia (Schott) G.Don
  • genre Ambrosina Bassi
  • genre Amorphophallus Blume ex Decaisne
  • genre Amydrium Schott
  • genre Anadendrum Schott
  • genre Anaphyllopsis A.Hay
  • genre Anaphyllum Schott
  • genre Anchomanes Schott
  • genre Anthurium Schott
  • genre Anubias Schott
  • genre Aridarum Ridl.
  • genre Ariopsis Nimmo
  • genre Arisaema Mart.
  • genre Arisarum Mill.
  • genre Arophyton Jum.
  • genre Arum L.
  • genre Asterostigma Fisch. & C.A.Mey.
  • genre Biarum Schott
  • genre Bognera Mayo & Nicolson
  • genre Bucephalandra Schott
  • genre Caladium Vent.
  • genre Calla L.
  • genre Callopsis Engl.
  • genre Carlephyton Jum.
  • genre Cercestis Schott
  • genre Chlorospatha Engl.
  • genre Colletogyne Buchet
  • genre Colocasia Schott
  • genre Cryptocoryne Fisch. ex Wydler
  • genre Culcasia P.Beauv.
  • genre Cyrtosperma Griff.
  • genre Dieffenbachia Schott
  • genre Dracontioides Engl.
  • genre Dracontium L.
  • genre Dracunculus Mill.
  • genre Eminium (Blume) Schott
  • genre Epipremnum Schott
  • genre Filarum Nicolson
  • genre Furtadoa M.Hotta
  • genre Gearum N. E. Brown
  • genre Gonatanthus Klotzsch
  • genre Gonatopus J. D. Hooker ex Engl.
  • genre Gorgonidium Schott
  • genre Gymnostachys R. Brown
  • genre Hapaline Schott
  • genre Helicodiceros Schott ex K.Koch
  • genre Heteroaridarum M.Hotta
  • genre Heteropsis Kunth
  • genre Holochlamys Engl.
  • genre Homalomena Schott
  • genre Hottarum Bogner & Nicolson
  • genre Jasarum Bunting
  • genre Lagenandra Dalzell
  • genre Lasia Lour.
  • genre Lasimorpha Schott
  • genre Lemna L.
  • genre Lysichiton Schott
  • genre Mangonia Schott
  • genre Monstera Adans.
  • genre Montrichardia Crueg.
  • genre Nephthytis Schott
  • genre Orontium L.
  • genre Pedicellarum M.Hotta
  • genre Peltandra Rafinesque
  • genre Philodendron Schott
  • genre Phymatarum M.Hotta
  • genre Pinellia Ten.
  • genre Piptospatha N. E. Brown
  • genre Pistia L.
  • genre Podolasia N. E. Brown
  • genre Pothoidium Schott
  • genre Pothos L.
  • genre Protarum Engl.
  • genre Pseudodracontium N. E. Brown
  • genre Pseudohydrosme Engl.
  • genre Pycnospatha Thorel ex Gagnep.
  • genre Remusatia Schott
  • genre Rhaphidophora Hassk.
  • genre Rhodospatha Poepp.
  • genre Sauromatum Schott
  • genre Scaphispatha Brongn. ex Schott
  • genre Schismatoglottis Zoll. & Moritzi
  • genre Scindapsus Schott
  • genre Spathantheum Schott
  • genre Spathicarpa Hook.
  • genre Spathiphyllum Schott
  • genre Spirodela Schleid.
  • genre Stenospermation Schott
  • genre Steudnera K.Koch
  • genre Stylochaeton Lepr.
  • genre Symplocarpus Salisb. ex Nutt.
  • genre Synandrospadix Engl.
  • genre Syngonium Schott
  • genre Taccarum Brongn. ex Schott
  • genre Theriophonum Blume
  • genre Typhonium Schott
  • genre Typhonodorum Schott
  • genre Ulearum Engl.
  • genre Urospatha Schott
  • genre Wolffia Horkel ex Schleid.
  • genre Wolffiella (Hegelm.) Hegelm.
  • genre Xanthosoma Schott
  • genre Zamioculcas Schott
  • genre Zantedeschia Spreng.
  • genre Zomicarpa Schott
  • genre Zomicarpella N. E. Brown

Selon NCBI (14 avr. 2010)[3]

  • sous-famille Aroideae
    • tribu Areae
    • tribu Arisaemateae
    • tribu Arisareae
    • tribu Caladieae
      • genre Caladium
      • genre Chlorospatha
      • genre Filarum
      • genre Hapaline
      • genre Jasarum
      • genre Scaphispatha
      • genre Syngonium
      • genre Ulearum
      • genre Xanthosoma
      • genre Zamioculcas
      • genre Zomicarpa
      • genre Zomicarpella
    • tribu Colocasieae
      • genre Alocasia
      • genre Ariopsis
      • genre Colocasia
      • genre Leucocasia
      • genre Protarum
      • genre Remusatia
      • genre Steudnera
    • tribu Montrichardieae
      • genre Montrichardia
    • tribu Nephthytideae
      • genre Pseudohydrosme
    • tribu Peltandreae
      • genre Arophyton
      • genre Carlephyton
      • genre Colletogyne
      • genre Peltandra
      • genre Typhonodorum
    • tribu Pistieae
    • tribu Thomsonieae
  • sous-famille Calloideae
  • sous-famille Gymnostachydoideae
    • genre Gymnostachys
  • sous-famille Lasioideae
    • genre Anaphyllopsis
    • genre Cyrtosperma
    • genre Dracontioides
    • genre Dracontium
    • genre Lasia
    • genre Lasimorpha
    • genre Podolasia
    • genre Pycnospatha
    • genre Urospatha
  • sous-famille Lemnoideae
    • genre Landoltia
    • genre Lemna
    • genre Spirodela
    • genre Wolffia
    • genre Wolffiella
  • sous-famille Orontioideae
  • sous-famille Philodendroideae
    • tribu Aglaonemateae
      • genre Aglaodorum
      • genre Aglaonema
      • genre Anchomanes
      • genre Nephthytis
    • tribu Culcasieae
    • tribu Philodendreae
    • tribu Spathicarpeae
      • genre Asterostigma
      • genre Bognera
      • genre Croatiella
      • genre Dieffenbachia
      • genre Gearum
      • genre Gorgonidium
      • genre Incarum
      • genre Mangonia
      • genre Spathantheum
      • genre Spathicarpa
      • genre Synandrospadix
      • genre Taccarum
    • tribu Stylochaetoneae
      • genre Stylochaeton
    • tribu Zamioculcadeae
      • genre Gonatopus
    • tribu Zantedeschieae
  • sous-famille Pothoideae
  • sous-famille Schismatoglottidoideae
    • tribu Cryptocoryneae
    • tribu Schismatoglottideae
      • genre Aridarum
      • genre Bakoa
      • genre Bucephalandra
      • genre Phymatarum
      • genre Piptospatha
      • genre Schismatoglottis
      • genre Schottarum

Selon DELTA Angio (14 avr. 2010)[4]

  • genre Aglaodorum
  • genre Aglaonema
  • genre Alloschemone
  • genre Alocasia
  • genre Ambrosina
  • genre Amorphophallus
  • genre Amydrium
  • genre Anadendrum
  • genre Anaphyllopsis
  • genre Anaphyllum
  • genre Anchomanes
  • genre Anthurium
  • genre Anubias
  • genre Aridarum
  • genre Ariopsis
  • genre Arisaema
  • genre Arisarum
  • genre Arophyton
  • genre Arum
  • genre Asterostigma
  • genre Biarum
  • genre Bognera
  • genre Bucephalandra
  • genre Caladium
  • genre Calla
  • genre Callopsis
  • genre Carlephyton
  • genre Cercestis
  • genre Chlorospatha
  • genre Colletogyne
  • genre Colocasia
  • genre Cryptocoryne
  • genre Culcasia
  • genre Cyrtosperma
  • genre Dieffenbachia
  • genre Dracontioides
  • genre Dracontium
  • genre Dracunculus
  • genre Eminium
  • genre Epipremnum
  • genre Filarum
  • genre Furtodoa
  • genre Gearum
  • genre Gonatanthus
  • genre Gonatopus
  • genre Gorgonidium
  • genre Gymnostachys
  • genre Hapaline
  • genre Helicodiceros
  • genre Heteroaridarum
  • genre Heteropsis
  • genre Holochlamys
  • genre Homalomena
  • genre Hottarum
  • genre Jasarum
  • genre Lagenandra
  • genre Lasia
  • genre Lasimorpha
  • genre Lysichiton
  • genre Mangonia
  • genre Monstera
  • genre Montrichardia
  • genre Nephthytis
  • genre Orontium
  • genre Pedicellarum
  • genre Peltandra
  • genre Philodendron
  • genre Phymatarum
  • genre Pinellia
  • genre Piptospatha
  • genre Pistia
  • genre Podolasia
  • genre Pothoidium
  • genre Pothos
  • genre Protarum
  • genre Pseudodracontium
  • genre Pseudohydrosme
  • genre Pycnospatha
  • genre Remusatia
  • genre Raphidophora
  • genre Rhodospatha
  • genre Sauromatum
  • genre Scaphispatha
  • genre Schismatoglottis
  • genre Scindapsus
  • genre Spathantheum
  • genre Spathicarpa
  • genre Spathiphyllum
  • genre Stenospermation
  • genre Steudnera
  • genre Stylochaeton
  • genre Symplocarpus
  • genre Synandrospadix
  • genre Syngonium
  • genre Taccarum
  • genre Theriophonum
  • genre Typhonium
  • genre Typhonodorum
  • genre Ulearum
  • genre Urospatha
  • genre Urospathella
  • genre Xanthosoma
  • genre Zamioculcas
  • genre Zantedeschia
  • genre Zomicarpa
  • genre Zomicarpella

Selon ITIS (14 avr. 2010)[5]

Notes et références

  • Deni Brown, Aroids – Plants of the Arum Family (seconde édition), Timber Press, 2000 (ISBN 0-88192-485-7)
  • Réginald Hulhoven, Les arums et autres aracées des régions tempérées, Les Jardins d'Eden, 17: 16-23, 2003

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Deni Bown, Aroids: Plants of the Arum Family, Timber Press, , 392 p.

Article connexe

Liens externes

Voir aussi Lemnaceae.
  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.