Aranya Namwong

Anchali Sirachaya (thaï: อัญชลี ศิระฉายา), née Anchali Choppradit (thaï: อัญชลี ชอบประดิษฐ์), nommée dans les films Aranya Namwong (ou Arunya Namwongs[1] ; thaï :อรัญญา นามวงศ์), surnommée Piak (เปี๊ยก), née le à Lopburi, est une actrice thaïlandaise.

Aranya Namwong
Aranya Namwong (Sirachaya) au 5ème World Film Festival de Bangkok en octobre 2007.
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de
Nationalité
Activité

Elle a joué dans plus de 400 films.

Au duo Mitr Chaibancha et Petchara Chaowarat des années 1960 succède dans les années 1970 le duo Sombat Metanee et Aranya Namwong[2] (ils jouent ensemble dans près de 200 films).

Aranya Namwong est aussi célèbre au Cambodge pour son rôle dans The Snake King's Wife Part 2, suite du film The Snake King's Wife [3](Khmer:ពស់កេងកង ភាគពីរ Puos Keng Kang Pheak Pii, Thaï:งูเกงกอง ภาค 2 (Ngu Keng Kong 2 /Giant Snake 2 ou Snake Girl 2: Revenge)) avec l'actrice cambodgienne Dy Saveth[4] (ឌី សាវ៉េត[5])[6], Miss Cambodge en 1959[7].

Elle est mariée avec Setha Sirichaya, le guitariste et chanteur du groupe The Impossibles (thaï: ดิ อิมพอสซิเบิ้ล) et ils ont une fille, Puttatida[8].

Filmographie

  • 1966 : ลมหนาว (film perdu)
  • 1968 : สันกำแพง
  • 1968 : แสนพยศ
  • 1968 : อีแตน
  • 1969 : ตาลเดี่ยว
  • 1969 : Muang Mae Mai (City of Widows)[9]
  • 1969 : Paradise Island / เกาะสวาทหาดสวรรค์
  • 1970 : ดาวพระเสาร์
  • 1970 : Mae Nak in Phra Nakorn / แม่นาคพระนคร[10]
  • 1970 : ฟ้าคะนอง
  • 1970 : แม่ปิง
  • 1970 : Tone / โทน[11]
  • 1971 : จำปาทอง
  • 1971 : วันที่เราจะพรากจากกัน
  • 1971 : The Snake King's Wife Part 2 ou Giant Snake 2 ou Snake Girl 2: Revenge / งูเกงกอง ภาค 2 (Ngu Keng Kong 2)
  • 1972 : Snake Queen / แม่งู
  • 1974 : คุณหญิงนอกทำเนียบ
  • 1975 : แด่คุณครูด้วยคมแฝก
  • 1975 : The Iron Man / ไอ้เหล็กไหล
  • 1975 : Foxy Lady / สาวแรงสูง
  • 1975 : ไฟรักสุมทรวง
  • 1976 : สัตว์มนุษย์
  • 1976 : The Hell of Tarutao / นรกตะรูเตา
  • 1976 : The Great Outlaw / ใครใหญ่ใครอยู่
  • 1976 : Killer Elephants / ไผ่กำเพลิง
  • 1976 : The Wolf Girl / สาวหมาป่า
  • 1977 : The Hunter / ล่า
  • 1977 : Operation Black Panther / แหย่หนวดเสือ
  • 1977 : Mafia defeated / ถล่มมาเฟีย
  • 1978 : เหนือกว่ารัก
  • 1979 : เตือนใจ
  • 1980 : Kraithong / ไกรทอง
  • 1983 : เห่าดง
  • 1985 : Kraithong 2 / ไกรทอง 2
  • 1987 : รักใคร่
  • 1987 : The Gem from the Deep / พลอยทะเล
  • 1997 : Anda and Fasai / อันดากับฟ้าใส
  • 2001 : Suryothai / สุริโยไท (Suriyothai) / La légende de Suriyothai / La reine guerrière
  • 2002 : The Mother / เฮี้ยน
  • 2004 : The Bodyguard / บอดี้การ์ดหน้าเหลี่ยม

Notes et références

  1. (fr + en) Collectif (sous la direction de Bastian Meiresonne), Thai Cinema / Le cinéma thaïlandais, Asiexpo Edition, , 256 p. (ISBN 978-2-9528018-0-5), Panorama du cinéma d'action thaï depuis les années 1970 par Alongkorn Klysrikhew (Pulp Magazine n°25 de juillet 2005) (pages 60 à78 ; page 63)
  2. (en) Philip Jablon, « Keeping the alive story », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  3. (en) Kong Rithdee, « Cambodian classics re-emerge », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  4. (en) Kong Rithdee, « It's all in the room », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  5. (en) Mom Kunther, « Cambodian film star Dy Saveth nears half century biz », sur phnompenhpost.com, The Phnom Penh Post,
  6. (en) « Dy Saveth, the actress of tears », sur bangkokpost.com, Bangkokpost.com,
  7. (en) Karjana Karjanatawe, « Tears of a cambodian actress », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  8. (en) Kanokporn Chanasongkram, « Making the Impossible Possible », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  9. (en) « Screening of old films at BACC », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  10. Aliosha Herrera, « Enfers et fantômes d'Asie », Les cahiers du cinéma n°743, , p. 86
  11. (en) Kong Rithdee, « Poster Boy », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,

Liens externes

  • Portail du cinéma
  • Portail de la Thaïlande
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.