Archibald Smith

Archibald Smith était un mathématicien et avocat originaire d'Écosse.

Pour les articles homonymes, voir Smith.
Archibald Smith
Carte de visite 1860
Biographie
Naissance

Greenhead dans le North Lanarkshire
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Père
J. Smith (en)
Enfants
Arthur Hamilton Smith (en)
Walter Edward Smith (d)
Charles Stewart Smith (d)
Arthur Hamilton Smith (d)
Henry Babington Smith (en)
James Parker Smith (en)
Brig-Gen. George Edward Smith (d)
Autres informations
Membre de
Distinctions

Parcours

Archibald a étudié le droit à l'université de Glasgow en , puis les mathématiques à Trinity College, se distinguant comme Senior Wrangler (il est apparemment le premier Ecossais à avoir tenu ce rang[1]) et lauréat du premier Prix Smith en 1836, ce qui lui valut son élection au poste de fellow du college[2]. Diplômé Master of Arts en 1839, il a été l'un des fondateurs du Cambridge Mathematical Journal[3].

Carrière d'avocat

Il rejoint le Lincoln's Inn, et accède au barreau en .

Carrière scientifique

Son travail scientifique concerne principalement le champ d'application du magnétisme et les études du champ magnétique terrestre. En il découvre la formule exacte des effets des fers sur la déviation du compas magnétique du navire.

Formule approchée du calcul de la déviation : [4]

Il est élu fellow of the Royal Society of Edinburgh en [5]. Élu Fellow of the Royal Society en , il reçoit la Royal Medal en pour ses travaux dans Philosophical Transactions et ailleurs concernant le magnétisme sur les navires[6]. Il publie avec Frederick John Evans l' ‘Admiralty Manual for Deviations of the Compass,’ (1re éd. 1862, 2e éd. 1863, 3e éd. 1869).

Toujours avec le capitaine F.J.Evans, Archibald Smith étend ses travaux mathématiques à des procédures détaillées pour mesurer les paramètres magnétiques du navire ; il a également inventé des méthodes graphiques permettant de calculer rapidement la déviation magnétique à chaque cap une fois les paramètres obtenus. Ces constructions appelées dynamo-gonio-gramms (force, angle, diagrammes), ou encore dygogrammes.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. D'après George Stewart, Curiosities of Glasgow Citizenship, (lire en ligne), « Archibald Smith », p. 238.
  2. Smith, Archibald dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  3. Lien vers science direct
  4. Tracé de la courbe à l'aide geogebra
  5. Site
  6. Extrait de 1861
  • Portail du monde maritime
  • Portail de la géodésie et de la géophysique
  • Portail de l’Écosse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.