Argolide

L’Argolide (en grec moderne Αργολίδα / Argolída, en grec ancien et katharévousa Ἀργολίς / Argolís) est une péninsule de Grèce, bordée au nord par le golfe Saronique et au sud par le golfe Argolique, située dans la péninsule du Péloponnèse.

Pour les articles homonymes, voir Argolide (fleuve).

Argolide
Περιφερειακή ενότητα Αργολίδας
Administration
Pays Grèce
Périphérie Péloponnèse
Chef-lieu Nauplie
Code postal 21x xx
Code d’immatriculation AP
Code ISO 3166-2 GR-11
Démographie
Population 108 636 hab. (2005)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 215 400 ha = 2 154 km2
Liens
Site web http://www.argolida.gr

    Elle est constituée d'une série de collines calcaires, couvertes de maquis, garrigue, pinèdes et olivettes. Les plaines côtières sont fertiles. On y cultive les orangers et autres agrumes.

    Une grande partie de la péninsule forme depuis 2010 un district régional de la périphérie du Péloponnèse, dont la capitale est Nauplie, tandis que celle située le long du golfe Argolique est rattaché au district régional des îles dépendant de la périphérie de l'Attique.

    Mythologie

    Poséidon essaya de prendre l’Argolide à Héra. Il était prêt à combattre encore, refusant de comparaître devant ses pairs olympiens, qui, disait-il, étaient prévenus contre lui. En conséquence, Zeus soumit l'affaire aux dieux-fleuves Inachos, Céphise et Astérion (en), dont le jugement fut en faveur d'Héra.

    Peuplée aux origines par les Pélasges, l'Argolide appartient ensuite aux Inachides. Danaos fils de Bélos, les en chasse et leur substitue la dynastie des Bélides. Après la mort d'Abas, l'Argolide est partagée entre ses fils jumeaux Proétos et Acrisios : ce dernier règne à Argos.

    Se succèdent alors sur le trône d'Argos, Persée petit-fils d'Acrisios, Sthénélos fils de Persée et Eurysthée fils de Sthénélos et oncle d'Héraclès.

    Les Pélopides y règnent ensuite au détriment d'Héraclès et de ses descendants. Agamemnon, petit-fils de Pélops et fils d'Atrée, possède Argos au temps de la guerre de Troie.

    Quand les Héraclides reviennent dans le Péloponnèse, Argos échoit à Téménos.

    Histoire

    Dans l'Antiquité, l'Argolide comprenait, outre l'État d'Argos, la Trézénie, l'Épidaurie et l'Hermionie. Ses villes principales étaient Argos, Mycènes, Tirynthe, Nauplie, Trézène, Hermione et Épidaure.

    Pendant le VIIe siècle av. J.-C. et au-delà, cette contrée est longtemps soumise aux Spartiates.

    En 233 av. J.-C., l'Argolide se réunit à la Ligue achéenne ; elle succombe avec elle en 146 av. J.-C.

    Ensuite, elle appartient successivement aux Romains devenus byzantins, puis, à partir du XIIIe siècle, aux princes croisés, à Venise, et à l'Empire ottoman au XVe siècle. À partie du XVIIe siècle une partie de la région est repeuplée par des chrétiens d'origine albanaise venus d'Épire.

    Elle participe à la guerre d'indépendance grecque dès 1821 et rejoint le premier État grec moderne.

    Argolide moderne

    Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Argolide fut d'abord occupée par les troupes italiennes, puis, après le retrait de celles-ci en octobre 1943, allemandes. Les nazis fusillèrent des résistants et otages, et déportèrent les juifs grecs. Dans les dernières phases de la Seconde Guerre mondiale, les troupes britanniques occupèrent Nauplie et la côte. L'Argolide fut épargnée par la guerre civile grecque.

    Jusqu'en 1970 l'Argolide reste une région essentiellement agricole, puis l'essor du tourisme et le développement des industries (notamment agro-alimentaires) permettent un certain essor économique, du moins jusqu'à la crise financière des années 2010, due à la dérégulation mondiale et aux endettements de la Grèce, en partie consécutifs aux Jeux olympiques de 2004. En Argolide comme ailleurs, le recul de l'agriculture de proximité et le développement de l'agro-industrie ont nécessité des investissements qui sont loin d'être amortis, la qualité des sols, la pluviosité et la productivité n'étant pas équivalentes à ce que l'on peut observer et obtenir en Basse-Saxe, en Flandre ou en Normandie.

    Dèmes (municipalités)

    Depuis le programme Kallikratis[1] de 2010, les dèmes suivants font partie de l'Argolide :

    Dèmes du district régional d'Argolide
    Dèmes (municipalités)Chef-lieuDistricts municipauxYPES codeChef-lieu
    (si nom différent)
    Code postal
    2. Argos-MycènesArgos
    (siège ège historique : Mycènes)
    Argos0402212 00
    Achladókampos0405210 57
    Aléa (en)0401Skotini (en)205 00
    Koutsopodi (en)0408210 00
    Lerne0410Mýloi212 00
    Lyrkeia (en)0411210 58
    Mycènes0413212 00
    Nea Kios (en)0415210 53
    3. ÉpidaureAsklipieio (en)
    (siège historique : Ancienne Épidaure)
    Asklipieio0404Lygourio (en)210 52
    Épidaure0406Ancienne Épidaure210 54
    4. HermionideKranidiHermione0407210 51
    Kranidi0409213 00
    1. NaupliensNauplieAsini0403Drépano210 60
    Midea0412Agia Triada210 55
    Nauplie0414211 00
    Nea Tiryntha (en)0416Tirynthe211 00

    Références

    1. [PDF](en)Programme Kallikratis du 11 août 2010

    Liens externes

    • Portail de la Grèce
    • Portail de la Grèce antique
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.