Armarium

L’armarium (latin pour armoire), est une niche ou une armoire murale servant à ranger des objets, dans les églises, les abbayes ou les maisons.

L'armarium de l'abbaye du Thoronet

Usages de l’armarium

Dans les églises

L’armarium est destiné au rangement des objets liturgiques, aménagé dans les murs du sanctuaire ou du presbyterium.

Dans les monastères

Armarium de l'ancienne abbaye d'Orval

Dans les monastères, il sert au rangement des livres et placé dans un mur du cloître. Dans l’architecture cistercienne ancienne, est la pièce de petite dimension se trouvant entre l’église abbatiale et la salle du chapitre, et donnant directement dans le cloître, où étaient rangés les livres d’usage liturgique - ou pour la lectio divina – utilisés de manière courante par les moines. L’armarium comporte souvent un placard extérieur de rangement, à proximité immédiate de la porte d’entrée dans l’église.

Les moines qui empruntent ces livres les utilisent pour leurs offices liturgiques, ou les lisent (lectio divina), assis sur les bancs de pierre qui bordent les murs du cloître.

L’armarium est à distinguer du scriptorium (parfois appelé bibliothèque), pièce beaucoup plus grande, et se trouvant de l’autre côté du cloître, qui est un lieu de travail et d’étude : au Moyen Âge, les manuscrits y étaient assidument recopiés. Le scriptorium (bibliothèque) contenait souvent plusieurs milliers de livres et s’enrichissait au fil des temps. Tous les domaines de la connaissance y étaient cultivés et non pas uniquement les sciences ecclésiastiques: livres de médecine, de géométrie, de musique, d’astrologie, et des classiques latins tels Aristote, Ovide, Horace ou Platon. La bibliothèque est toujours un lieu d'études pour les cisterciens d'aujourd'hui.

Citation : Guerric d'Igny abbé cistercien du XIIe siècle encouragea ses moines : « Tous les livres que vous lisez sont autant de jardins où vous vous promenez »

Dans les maisons

L’armarium est le plus souvent une armoire murale, un aménagement fréquent dans les maisons médiévales servant au rangement des objets. Dans les inventaires, il n'apparaît comme le lieu contenant les objets mentionnés. Par contre ce mot apparaît souvent dans des prix-faits de travaux de construction.

Annexes

Bibliographie

  • Yves Esquieu, « Armarium : mobilier et espaces de rangement dans les maisons médiévales du Sud-Est de la France », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, hors série 2008, p. 241-254 (lire en ligne)
  • Portail du bâtiment et des travaux publics
  • Portail du Moyen Âge
  • Portail du monachisme
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.