Armide (1821)

L'Armide était une frégate à voiles de second rang de type XVIII[1], lancée en 1821 et démolie en 1888.

Pour les autres navires du même nom, voir Armide (navire).

Classe Thétis

Ces frégates de 800 tonneaux furent produites sur des plans de Jacques-Noël Sané pour la classe Vénus de 1781. Elles avaient un équipage de 327 hommes réduit à 110 en cas de reconversion en transport et ne gardaient alors que deux canons.

En 1817 l'armement était de 28 canons de 18 livres, 14 caronades de 24 et 2 caronades de 8. En 1829 son armement fut augmenté 28 canons de 18 livres, 16 caronades de 24 et 2 caronades de 18.

Histoire

Mise en chantier à Nantes en , elle est acheminée sur Lorient en pour y être achevée. Lancée le [1], elle appareille pour son premier voyage vers le Brésil. Le elle se trouve à l'île Bourbon, dans l'océan Indien.

Commandée par le capitaine de vaisseau Hugon, elle participe à la bataille de Navarin en 1827, détruisant quatre corvettes turques et capturant la Sultania ; le elle participe à l'attaque du château de Morée.

À la suite d'une épidémie de fièvre jaune elle devient un navire-hôpital en 1832. Partant de l'Île Bourbon, elle arrive à Brest le , puis gagne les Antilles. Elle repart en 1852 pour les Antilles sous le commandement du capitaine de frégate Bizien en passant par le Sénégal et Cayenne ; elle y est convertie en transport en 1853 et fait plusieurs voyages jusqu'à Brest.

Elle est condamnée le et devient un navire école et un magasin à Rochefort, où elle est renommée Entrepôt en 1866. Après un dernier aller-retour pour Brest en , elle est démolie en 1888.

Notes et références

Bibliographie

  • Jean-Michel Roche (dir.), Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, t. 1 : 1671 à 1870, éditions LTP, , 530 p., p. 35
  • Portail de la Marine française
  • Portail du monde maritime
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.