Arouna Lipschitz

Arouna Lipschitz (née Erna Lipschitz à Metz) est une philosophe, femme de lettres, conférencière, productrice[1] et réalisatrice[2] française et canadienne. Pour illustrer son concept-clé de nostalgie de l'ailleurs[3], elle prépare en 2017 un film long métrage du même nom.

Pour les articles homonymes, voir Lipschitz.

Biographie

Famille et années de jeunesse

Née dans une famille juive hassidique, en grande partie décimée pendant la Shoah, elle naît à Metz où ses parents se sont installés après la guerre. Ses parents déménagent à Anvers, elle finit sa scolarité et passe son baccalauréat à Lille en 1966.

Elle se marie à 19 ans, son père décède quelques mois plus tard. Elle divorce et part pour Israël en où elle change son prénom de naissance pour celui de Tatiana, un prénom qu'elle gardera jusqu'en 1982[4] avant d’officialiser son prénom actuel, Arouna.

Études de psychologie et de littérature

Elle suit des études de psychologie et de littérature française à la faculté de Tel-Aviv où elle obtient un B.A. dans les deux sections en 1971.

Elle revient en France pour poursuivre des études de lettres à l’université Paris-Nanterre. Elle obtient une maîtrise ès lettres en 1972. Elle devient assistante au département de littérature[4].

Après la mort de son directeur de thèse Raphael Molho, Julia Kristeva accompagne sa thèse de doctorat ès-Lettres « Style et symptôme. Une métanalyse du discours ironique contemporain »[5]. Elle soutient sa thèse en 1979 devant un jury composé de Julia Kristeva, Tzvetan Todorov et Roland Barthes[6]. Elle obtient les félicitations du jury à l’unanimité.

Yoga

En même temps que ses études elle s’engage dans une formation de professeur de Yoga à l’Institut Eva Ruchpaul. Elle approfondit ses connaissances de philosophie orientale avec le Swami Venkatesananda rencontré en Israël en 1970.

Elle devient professeur de Yoga et de philosophie orientale, qu’elle enseigne dans son centre de yoga à Paris de 1979 à 1985[4].

En 1982, elle part pour Rishikesh, Inde, rejoindre le Swami Venkatesananda pour devenir Samnyâsin (renonçant) et recevoir de lui la robe orange de Swami. Elle revient en région parisienne où elle dirige pendant quatre ans un Âshram[4].

Le Canada

En 1986, elle prend conscience des limites d'une spiritualité transcendantale[7], elle ôte la robe orange de swami et donne une nouvelle orientation à sa vie en émigrant à Toronto, Canada. Elle y travaille comme gérante d’un magasin de décoration de luxe[8].

De à , elle est chroniqueuse pour l’émission Question de Sens de Richard Cummings sur Radio Canada.

Elle commence en parallèle la rédaction d’une trilogie autobiographique dans laquelle elle pose les principes d'une « philosophie de la relation » qu'elle continue d'élaborer et de transmettre lors de conférences, d'interviews, d'émissions radio et sur son école la ligne.

Ouvrages

Elle rentre en France en 1999 où elle publie le premier tome de sa trilogie, Dis-moi si je m’approche, d’abord à compte d’auteur aux Éditions Altess, puis en deuxième édition, avec une préface de Guy Corneau, aux Éditions Le Souffle d'or.

En 1999, elle est chroniqueuse pour l’émission Crème à Penser de Marie-Pierre Planchon sur France Inter.

En 2003 paraît le deuxième tome L’Un n’empêche pas l’autre. Ses deux premiers livres paraissent en poche chez J’ai Lu dans la collection Aventure secrète respectivement en 2006 et 2007. Grâce à leur succès public, le troisième tome La Voie de l’amoureux sort aux Éditions Robert Laffont en 2006.

Pour ce livre, Josy Eisenberg l’invite dans son émission « La Source de Vie », France 2 le et dira à son propos :

Aucun livre n'a su dépeindre l'indicible enlacement de l'amour charnel et de la quête du divin avec autant de lucidité.
Un livre de chair et de sang traversé par l'esprit.

En 2007, elle publie 52 clés pour vivre l’amour aux Éditions Dervy. Un essai, illustré par les calligraphies de Luc Templier, dans lequel elle synthétise ses concepts relationnels fondamentaux[9].

En 2016, elle publie 52 cartes pour vivre l’amour, un jeu initiatique pour mieux aimer aux Éditions Dervy. Une déclinaison sous la forme d’un jeu de cartes des 52 clés pour vivre l’amour.

Depuis , elle est chroniqueuse pour le magazine Happinez[10].

Enseignement

Elle se définit comme une « philosophe de la relation »[10]. Depuis 1999, elle élabore et enseigne La Voie de l’Amoureux[11], une voie de sagessede l’amour fondée sur le développement relationnel. Elle réfléchit à une spiritualité incarnée dans la dualité et l’altérité avec comme axes de recherche : la relation amoureuse, l'identité et l'altérité, le masculin/féminin, l'éthique et le pouvoir personnel, l' Arbre de Vie kabbaliste et un travail initiatique[12] sur l'esprit des saisons[13] Au Fil du Temps.

En 2010[14], elle crée une école de philosophie en ligne[11] et y diffuse son enseignement sous forme de cours-vidéos[15].

Cinéma et audiovisuel

En 2005, elle crée une société de production audiovisuelles V2lam Productions. Elle produit des documentaires et le premier court-métrage de Stéphane Freiss It is Miracul’house[16],[17] avec Laurent Gerra. Ce court-métrage obtient de nombreux prix en festivals[18].

En 2014, elle passe à la réalisation avec Danser libre, un hommage à Isadora Duncan et François Malkowski[19].

En 2017, son premier long métrage de fiction, La Nostalgie de l'Ailleurs, est en cours de réalisation soutenu par une campagne de financement participatif lancée en [20].

Bibliographie

Livres

  • Trilogie autobiographique
  • 52 Clés pour vivre l’amour (illustrations de Luc Templier) – Dervy 2006 (ISBN 978-2844545121)
  • 52 cartes pour vivre l’amour – Un jeu initiatique pour mieux aimer – Dervy 2016 (ISBN 978-1024201260)

Essais

  • Quand tu ne sauras plus où aller, souviens-toi d’où tu viens (dans 52 méditations pour vivre – Luc Templier, Dervy 2005)
  • Aimer c’est veiller sur la solitude de l’autre sans prétendre la combler (dans 52 méditations pour vivre – Luc Templier, Dervy 2005)
  • La voie de l’amoureux (Enquête au cœur de l’être) Question de n°130 Albin Michel 2005
  • Le verbe au féminin, une lecture kabaliste du Cantique des cantiques (dans Quand les femmes lisent la Bible – In Press 2007)
  • ...et il les créa mâle et femelle (dans Femme et judaïsme aujourd’hui – In Press 2008)
  • La relation du masculin féminin (dans Artisans du devenir) Pearson Education France 2011
  • L’altérité dans tous ses états... épistémologiques (Identité, altérité et réciprocité) – Tome I - Les éditions Ibuntu 2013
  • L’identité dans tous ses états (Identité, altérité et réciprocité) Tome 2 – Editions Point d’appui 2015
  • La géographie des corps – Sept corps - Sept champs énergétiques – V2lam Éditions 2016 (ISBN 979-1094287002)

Radios et TV

Références

Liens externes

  • Portail de la philosophie
  • Portail de la littérature française
  • Portail des femmes et du féminisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.